archives du forum de discussion « Ornithologie »

le lac du Der en automne

 

Contribution de Francis Desjardins, "Migration des grues", 14 Oct 2003

Les 16 000 grues présentes ce matin au lac du Der ne resteront certainement pas longtemps "seules".
Nos voisins allemands de Hesse ont vu passer près de 25 000 grues ce jour.

Francis Desjardins
Site LPO Champagne Ardenne : http://www.lpochampagneardenne.com
Annuaire Ornitho : http://www.mylinea.com/lpoca/
Migration des Grues cendrées : http://www.grus-grus.com

 

Contribution de Stéphane, "Re: lacs aubois", 21 Nov 2002

Il faut savoir que les lacs aubois et le lac du Der sont distants d'une quarantaine de km seulement et encore moins à vol d'oiseau. Nous avons grosso modo le même nombre d'espèces que sur le Der mais généralement en plus petit nombre (ex : Grue et Oie cendrée) par contre quelques espèces fréquentent davantage les lacs aubois, profitant de la présence du grand massif de la forêt d'Orient (10 000 ha d'un seul tenant) c'est le cas pour la Cigogne noire (rassemblement d'une vingtaine d'individus encore cette année). L'idéal serait de faire le Der et les lacs aubois dans le même week-end car ils sont complémentaires.Si tu passes la journée dans le Parc de la Forêt d'Orient, je te conseille, pour des conditions de lumière, de commencer par le lac d'Orient au port de Mesnil St Père puis de prendre la direction de Géraudot, par la maison du Parc. Arrêt à l'observatoire (désolé il a 30 ans) sur la réserve ornithologique puis direction Géraudot plage (meilleure site pour l'Oie des moissons).

Ensuite tu passes au lac Temple direction Brevonnes puis Radonvillers, monte sur la digue juste avant l'Etape au niveau de l'espèce d'oeuvre d'art qui s'appelle le Cercle d'eau. Le dortoir de grues est juste en face dans la toute nouvelle Réserve Naturelle, elles ne sont QUE 3000 en ce moment, ainsi que les Oies cendrées, Harles bièvres...

Enfin, tu termines par le lac Amance et ses Cygnes de Bewick, Tadornes... c'est ici que j'ai observé 3 jours de suite l''année dernière un jeune Pygargue avec en prime la capture d'une Foulque mais c'était en janvier. N'oublie pas de faire une balade en forêt, les pics commencent à s'agiter, le Pic mar est commun ici mais attention à la chasse...omniprésente. La Maison du Parc met à disposition des dépliants avec les secteurs et les jours de chasse.

 

question de Godreau , "lacs aubois Vs lac du Der", 20 Nov 2002

cette question a peut-être déjà été posée : on voit beaucoup plus de compte-rendus d'observation sur le lac du Der, que sur les autres lacs aubois :
cela est il du à la sous fréquentation de ces derniers, à une quantité et une variété d'oiseaux inférieure, à des conditions d'observation moins favorables , etc ....

qu'en pensent ceux et celles qui fréquentent les deux site ?

 

Contribution de Stéphane Gaillard, "Re: Tourisme naturaliste(suite sans fin)", 20 Nov 2002

Pour les futurs ornithos de passage dans notre région, je rappelle que les routes sur digues au lac du Der sont surtout pour le grand public. Pour les ornithos qui n'aiment pas la foule (et j'en fais partie) il y a assez de coins tranquilles et intéressants autour du lac et des étangs avec même des observatoires. Seulement il faut sortir de sa voiture et marcher un peu.
Alors laisser les gens s'emerveiller devant le spectacle des grues, ça peut déclencher des passions, ces oiseaux-là et puis vous savez bien qu'ici, la Grue est devenue un ..."produit touristique" excusez du terme mais c'est la réalité.
Pour la tolérance,
Stéphane Gaillard

 

Contribution de Stéphane Gaillard, "46 cygnes à bec jaune, lac du Der... (16.11)", 19 Nov 2002

Le lac Amance dans le département de l'Aube, et non pas en Haute-Marne, est réputé pour l'hivernage régulier du Cygne de Bewick. Ils fréquentent beaucoup moins les deux autres lacs aubois (Orient et Temple).Aucun Cygne chanteur signalé pour le moment, les données ornithologiques affichées à la Maison du Parc de la Forêt d'Orient sont les résultats du comptage BIROE effectué chaque mois par des bénévoles de la LPO; j'y ajoute mes observations personnelles.
Stéphane Gaillard (l'ornitho du Parc)

 

Contribution de jean-luc saint-marc, "Tourisme naturaliste", 18 Nov 2002

Dimanche matin, sur la digue ouest du réservoir du Der-Chantecoq, pour assister au lever des grues et de l'astre, une frange des naturalistes présents autour du carrefour international de l'ornithologie s'apprêtent au spectacle...

C'est un trafic incessant de véhicules qui grimpent sur la digue, se garent en file indienne, éteignent leurs phares, déchargent leur chargement et claquent leurs portières,

Dans l'attente de la clameur gruidé les conversations portent sur tout, et sont très audibles car l'ornitho du crépuscule est ainsi fait : il est grégaire et heureux d'en profiter !

Les lointains palabres précédant l'envol des échassiers gonflent et s'intensifient ; dès que les premiers oiseaux viennent vers nous pour aller en pâture les commentaires avertis sortent des bouches impatientes, les appareils photos déclenchent l'éclair indispensable, les rires tels ceux d'une ola au stade vélodrome montent vers les oiseaux pour les saluer chaleureusement; iceux, très cabotins voltent rapidement et nous offrent leurs abdomens, rebroussent chemin, et trouvent passage ... plus loin.

Une question me taraude alors, comment font touts les grocs qui dorment dans leur maison roulante, au pied de la digue, agglutinés contre les prédateurs et occupant tout espace stabilisé libre en tirant d'air et plan, et si près des activités de plein air ?

jean-luc saint-marc
clamart- francilie

 

Contribution de liza.person, "Obs lac du Der du week-end", 13 Nov 2002

Je vois que nous avons été nombreux à profiter de ce WE du 11 novembre pour nous rendre dans ce sanctuaire des grues. Ce fut magique ! Mais les lacs de la Forêt d'Orient le sont également et méritent le détour. Ils sont d'ailleurs moins fréquentés et permettent de respirer après la foule du Lac du Der.

Lac du Temple, 11 novembre, 11 h 30
- des centaines de Grues cendrées
- des dizaines d'Oies cendrées
Et tout d'un coup, une quarantaine de sangliers (adultes, bêtes rousses et marcassins) se dirigent vers les oies et les grues. Il en fallait plus pour inquiéter les grues, qui se sont simplement décalées pour les laisser passer tandis que les oies se sont envolées.

Lac d'Amance (observatoire), 11 novembre, 13 h à 15 h 30

De bien belles observations, le soleil s'étant enfin décidé à se montrer.
Liza

 

Contribution de Lebrun Raphaël, "Obs lac du Der du week-end", 13 Nov 2002

Voici les obervations que nous avons réalisés ce week-end malgré une météo des plus humide...

Le 9-11-02 au Lac du Der

Le 10-11-02 du Lac du Der au Lac du Temple

Le 10-11-02 au Lac du Temple

Le 10-11-02 au Lac du Der

Le 11-11-02 au Lac du Der

Raphaël Lebrun & Eva Andreu

 

Contribution de Fabrice Roubert, "Excurtion de Strasbourg au lac du Der avec Fabrice", November 12, 2002

Dans le but de nous gaver de grues en ce jour du 11 novembre nous avons pris la route sous des torrents de pluie entre Strasbourg et le DER. En cours de route à hauteur de la grande station service de TOUL sur la RN 4 nous avons observé un vol d'environ 300 grues qui se dirigeaient suivant un axe nord-est / sud-ouest vers le lac du DER.

C'était un amuse gueule par rapport à ce qui nous attendait. Tout d'abord magnifique soleil au lac dès notre arrivée. Et puis l'orgie de grues au point que nous avons oublié de voir d'autres espèces (vu les derniers messages du week end).

A part cela une 20taine de courlis cendrés avec un groupe de grues près de la tour observation côté champaubert. 2 grandes aigrettes, 1 tadorne, des centaines d'oies cendrées, des sarcelles, des siffleurs. Une scène assez impressionante : Sur la partie en hautes eaux en direction de la base de Guiffaumont, des centaines de cormorans et de mouettes ont fait une véritable festin de poissons (il ne faut pas le dire au pêcheurs).

Partout dans les champs aux alentours, des grues, des grues et encore des grues. Entre 16 h et 18 h ce fut une véritable invasion dans le ciel. L'espace aérien était saturé de grues. Il en venait de partout par groupe de plusieurs centaines. Nous avons eu l'occasion de venir depuis plusieurs années vers la même date, mais jamais nous en avons vu autant. je pense effectivement que le chiffre est proche de 50000 grues en ce moment. Merci la nature de nous offrir de tels spectacles.

 

Contribution de Francis Desjardins, "grues au Der", 28 Oct 2002

Hier dimanche, il y avait 16240 grues au Der (comptage LPO) Comme d'habitude, le lever des grues était spectaculaire malgré le vent et la pluie.
Pour ceux qui veulent découvrir les grues, rappelons que la LPO organise des journées découvertes les 3 et 10 novembre (détail sur notre site). Une bonne nouvelle : la ferme aux grues a rouvert ses portes et c'est tant mieux. En effet, le dérangement des grues est très important ces temps ci . Trop de personnes essayent en vain d'approcher dans les champs ces oiseaux farouches.
Alors, n'hésitez pas à passer à la ferme aux grues. A partir de l'observatoire (accès libre) vous pourrez voir les grues dans de bonnes conditions sans les déranger.

La tempête de 1999 avait en effet détruit la grange qui jouxtait l'observatoire.
Un arrêté municipal avait alors interdit l'accès pour des raisons de sécurité.
Après travaux, la ferme est donc rouverte.
Cette ferme se trouve à Saint Rémy en Bouzemont près du lac du Der. L'accès est fléché (pour plus d'info, voir sur le site de la LPO Champagne Ardenne dans la partie "lac du Der", "Lieux d'observation")
L'accès à l'observatoire est libre et gratuit. Un accueil est assuré les dimanches après midi par la LPO durant les périodes de migration (novembre en particulier).

Francis Desjardins

Site LPO Champagne Ardenne : http://www.lpochampagneardenne.com
Annuaire Ornitho : http://www.mylinea.com/lpoca/
Migration des Grues cendrées : http://www.grus-grus.com

 

Contribution de S. Gaillard, "les Chevaliers du Temple", 19 Oct 2002

Le lac du Temple est un réservoir artificiel de 1800 ha bordée par la forêt du ...Temple, 10 000 ha de chênaie-charmaie, tout ça entre Lac du Der et Lac de la Forêt d'Orient. C'est également depuis peu une réserve naturelle dont l'accès est interdit mais les chemins et digues en périphérie permettent l'observation et la promenade sans causer de dérangement. C'est donc ce que j'ai fait ce mercredi, jour de brouillard matinal et de passages de Grues.

Les eaux brumantes du lac en vidange font penser au cratère fumantnoyé d'un volcan, des créatures rondouillardes apparaissent de temps à autre. Un cri de détresse en vol "Piii-yu-iii" rivalise à peine avec nos claironneuses, c'est celui du Pluvier argenté. Rejoins par une petite meute de Chevaliers aboyeurs, nos créatures se risquent à découvert, à moins que ce soit le brouillard qui semble fuir le soleil de midi. Et oui cela fait bientôt trois heures que j'y baigne et puis tout doucement, les bêtes apparaissent au grand jour. C'est d'abord non pas un mais quatre Pluviers accompagnés de trois Grands gravelots, les créatures périssouchées étaient des Bécasseaux variables, au moins cinquante mais deux d'entre eux sont très clairs. J'ouvre mon Guide ornitho qui confirme les Bécasseaux sanderling que je vois pour la deuxième fois, continental que je suis.Deux Courlis cendrés se transforment bientôt en un Courlis et une Barge rousse. Deux des BV, eux, deviennent des Cocorlis et rajeunissent même à vue d'oeil, ma Swaro détecte en effet une poitrine légèrement chamoisée. Même les Bécassines, embourbées, se dévoilent alors qu'un Combattant sort d'une tranchée.
Puis tout à coup l'autre rive du lac m'ouvrent les yeux sur plusieurs esquadrilles de Grues posées là dans le soleil et le silence.
Merci la vie,
S. Gaillard (Villeneuve-10)

Pour les plus sérieux :
Lac du Temple (Aube) le 16/10/2002

 

Contribution de Francis Desjardins , "Observations au lac du Der", 8 Oct 2002

Le beau temps de cet après midi incitait à la balade. Je suis donc allé faire un tour au lac du Der .
Depuis les routes sur digues, on remarque essentiellement les premières grues (j'en ai compté 54 au niveau de la digue nord, 55 au niveau de la digue sud et de Chantecoq), les Oies cendrées (plusieurs centaines), les Vanneaux huppés par milliers.
Les Grandes Aigrettes sont là également : 16 dans le même secteur A noter également : 3 Bécassines des marais et un Busard des roseaux.

Les étangs d'Outines valent actuellement le déplacement, en particulier celui des Landres.
Grandes Aigrettes : 11
Très nombreux canards : chipeaux (plusieurs dizaines), souchets, quelques siffleurs et plus rare une Nette rousse.
Le tout dans une magnifique lumière.

Francis Desjardins
Site LPO Champagne Ardenne : http://www.lpochampagneardenne.com
Annuaire Ornitho : http://www.mylinea.com/lpoca/
Migration des Grues cendrées : http://www.grus-grus.com

 

Contribution de jauniaux , "Re: visite au lac du Der" , 6 Nov 2001

J'étais au lac du Der ces vendredi et samedi, en famille, et nous avons effectivement été surpris par le petit nombre de grues.
Mais le beau temps et le spectacle offert par les autres espèces compensaient largement. Parmi les nombreuses oies cendrées et les milliers de vanneaux, on a aussi noté 5 sternes pierregarins (les dernières ? vu le beau temps....), 4 grandes aigrettes, 2 cygnes de Bewick, un chevalier arlequin.

 

Contribution de Francis Desjardins, "Re: visite au lac du Der" , 5 Nov 2001

> Des 12000 individus présents ces derniers jours, il n'en restait plus beaucoup

2 580 ce samedi au comptage LPO, un "record" en effet pour la période. Les 90 000 grues qui restent en Allemagne ne semblent pas pressées de descendre, vu le temps doux

> Au Sud d'Arrigny, la ferme aux grues est définitivement fermée.
Fermée depuis la tempête de 99 en effet. Mais pas définitivement, nous l'espérons à la LPO..
La ferme aux grues a accueilli 600 des 2580 grues présentes ce week end

Francis Desjardins
Migration des Grues cendrées : http://www.grus-grus.com
Site LPO Champagne Ardenne : http://www.lpochampagneardenne.com
Annuaire Ornitho : http://www.mylinea.com/lpoca/

 

Contribution de Pierre Marchand , "visite au lac du Der" , 05 Nov 2001

Pas beaucoup de Grues cendrées ce samedi 3 novembre. Plusieurs centaines étaient visibles, et seuls quelques petits milliers devaient stationner, tout au plus.
Des 12000 individus présents ces derniers jours, il n'en restait plus beaucoup.
Toutes s'étaient envolées vers le Sud, et les arrivants du Nord devaient musarder compte tenu d'une arrière saison douce, voire presque chaude avec un soleil très présent.

On pouvait se conforter par la présence de plusieurs milliers de Vanneaux huppés dont le vol masquait le ciel bleu sur des surfaces respectables. Sans trop savoir où se diriger, ces vols partaient vers la gauche et revenaient vers la droite.
Le public de connaisseurs, les familles, les attroupements, nombreux ce samedi, étaient enchantés.

Au Sud d'Arrigny, la ferme aux grues est définitivement fermée. Un peu plus au Sud, vers la ferme des Landres, il n'y avait pas davantage de grues. Par contre, des bandes d'une centaine de chardonnerets batifolaient en balais aériens. Elles s'abattaient dans les chaumes de maïs, et repartaient de plus belle.

Dans les espaces asséchés du lac, on pouvait voir un nombre très élevé d'Oies cendrées. Ce qui semblait inhabituel. Du port de Chantecoq, on pouvait en compter un bon millier, avec décollage et atterrissage de petits groupes de six à dix. Un vrai trafic aéroportuaire.

Sarcelle d'hiver

Avec des températures si clémentes, il ne fallait pas chercher de raretés.

A Arrigny, un bon petit restaurant à prix budget :"Le petit pari"

Bref, une très bonne journée..
Pierre Marchand
Vaux-le-Pénil - Seine & Marne

 

Contribution de Francis Desjardins , "Migration des Grues cendrées" , 21 Oct 2001

La première vague importante de migratrices a été notée en Allemagne (Hesse) hier 20/10, à quelques coups d'ailes de la Champagne Ardenne. Près de 12 000 grues arrivent ou sont arrivées cette nuit sur le nord est de la France
Ouvrez l'oeil (et vos oreilles) et faites nous part de vos observations.

Francis Desjardins
Migration des Grues cendrées : http://www.grus-grus.com
Site LPO Champagne Ardenne : http://www.lpochampagneardenne.com
Annuaire Ornitho : http://www.mylinea.com/lpoca/

 

Contribution de clément , "Grues en migration" , 19 Oct 2001

Effectivement les premiers mouvements de grues ont été notés. Passage de plus de 1500 en Hesse en Allemagne hier, dortoir de 2400 au lac du Der, plus d'une centaine stationnant dans le sud-ouest et repartant ce matin et OCL nous signale des passages nocturnes donc non comptabilisés ces dernières 24 heures . La LPO Champagne-Ardenne étant l'association coordinatrice de la migration de cette espèce en France, il est important de lui signaler toutes les observations se rapportant à cette espèce, en précisant la date, l'heure précise , le nombre le plus précis possible et la direction. Vous en remerciant par avance et vous souhaitant plein d'observations de ce magnifique oiseau, recevez mes amicales salutations.

Dominique Clément.
Coordinateur du réseau grue pour le département de l'Aude (qui voit passer des grues principalement au printemps et qui a déjà 3 cas d'hivernage complet sur un marais littoral).

 

Contribution de Francis Desjardins , "Cigognes blanches" , 22 Aug 2001

33 Cigognes blanches ont passé la dernière nuit à Chigny les Roses (près de Reims, Marne)
Elles ont repris leur vol ce matin

 

contribution de jean-luc saint-marc, jlsm_A_club-internet.fr, "73000 grues cendrées et une oie blanche", 26 Nov 2000

Samedi et dimanche
des lumières généreuses ont illuminé le Der...
Le lever des grues coïncide avec celui de l'astre, la rumeur enfle, puis la clameur emplit l'espace !
Des milliers de grues s'élèvent en prenant l'air.

73000 de ces bestioles ont été recensées ce dimanche !

Faut voir les yeux du barbu chenu de l'assoc' indigène...
alors que tu lui remets le relevé d'une combinaison de bagues de couleurs vue sur une grue, il te demande:
"vous savez combien on en a compté ce matin au dortoir ?? Dites un chiffre !"
"... ! ... !"
"Soixante treize mille !!!" avec un sourire gigantesque... :-D

Ton info est consignée dans le log-book, contre tous ces chiffres époustouflants, de mémoire champenoise, avec ce commentaire excellent:
"il me semble qu'elle a déjà été vue. "

 

contribution de Francis Desjardins, francis.desjardins@fnac.net, "Lac du Der : elles ne sont pas toutes parties", 26 Nov 2000

Hier je vous informais du départ de 10 000 grues du lac du Der vers le sud.
Ce matin au dortoir, elles étaient... 72 760 !!!
C'est un nouveau record pour le site.

On pouvait voir également : 3 spatules blanches, 20 (au moins) Grandes Aigrettes, 1 Oie des neiges, 1 Aigrette garzette, 1 Balbuzard pêcheur (tardif) sur les étangs ...
L'Oie naine a été vue hier samedi

 

contribution de Danielle, lachevrue@.., "Re: grues au Der", 22 Nov 2000

Dans un courrier daté du 21/11/2000 francis.desjardins@fnac.net a écrit :
Il existe des mesures "d'aide aux grues". En effet, certains agriculteurs s'engagent à conserver plus longtemps leurs chaumes de maïs pour permettre aux grues de se nourrir. A l'automne, le stationnement des grues ne pose généralement pas de problèmes aux agriculteurs.

Souhaitons et espérons donc que cette situation se pérennise et que nous irons vers encore plus de tolérance et plus de protection...
Les agriculteurs ont une part très importante dans l'aide à la protection et conservation des oiseaux !

 

contribution de Didier Godreau, didier.godreau@free.fr, "Lac du DER : 21 nov 2000"

Nous arrivons vers 08h30 aux environs proches du lac du Der Chantecoq, et nos yeux ébahis se portent sur les grues cendrées qui sont déjà actives dans les champs alentour, en particulier ... à la ferme des grues !
Le temps est maussade et le pluie vient rapidement calmer nos ardeurs ornithologiques : nous nous réfugions dans l'observatoire.
A travers une bruine épaisse, j'aperçois une silhouette sur le grand chêne : impossible de se faire une opinion claire !!! pèlerin ???

Le niveau du lac est au plus bas, et il faut pousser à fond le zoom de la lunette pour observer les canards éloignés :
un groupe de fuligules milouins, des siffleurs et sarcelles d'hiver. La très fameuse oie des neiges se cache dans un groupe d'oies cendrées et de quelques moissons .

Après quelques heures passées au festival de Montier en Der nous rejoignons l'église de Champaubert, et le spectacle est superbe : les grues cendrées passent en escadrille sous l'oil admiratif des ornithos de tout poil : des belges, allemands, anglais hollandais et .. français , qui prennent quelques clichés mémorables !

Sur les vasières , nous repérons les deux spatules blanches, la tête dans leur plumage. A leurs pattes, passent de nombreuses sarcelles d'hiver, mouettes rieuses et quelques échassiers : six chevaliers gambette sondent la vase, tout comme un couple de combattants variés. Un groupe important de courlis cendrés passe en formation serrée. bécasseaux variables dort tranquillement .
Une femelle de rougequeue noire vient nous houspiller près de son domaine .
En rentrant au parking, une biche nous coupe la route et traverse la route vers les champs voisins . ( et une hulotte passe devant notre véhicule près de Moncetz l'Abbaye.)

 

contribution de Francis Desjardins, francis.desjardins@fnac.net, "Re: grues au Der", 21 Nov 2000

En fait c'est..."Plus il y a de grues et plus il y a d'ornithos !!!!!!"
Faudra t'il ajouter les agriculteurs dans le rang des chasseurs ?
C'est vrai que bien souvent ce sont les mêmes ! toujours à râler, jamais contents et puis tous les prétextes pour quémander des aides et des sous

Je crois qu'il ne faut pas généraliser. Dans la région du Der, les relations sont bonnes avec le monde agricole et les remarques de certains comme celle citée ici porte plus à rire...

Il faudrait faire classer et strictement protéger cette zone (peut être est déjà fait ?) par l'Unesco ou je ne sais qui... Réserve ou Parc naturel !

Il existe des mesures "d'aide aux grues". En effet, certains agriculteurs s'engagent à conserver plus longtemps leurs chaumes de maïs pour permettre aux grues de se nourrir
A l'automne, le stationnement des grues ne pose généralement pas de problèmes aux agriculteurs.

 

contribution de Francis Desjardins, francis.desjardins@fnac.net, "grues au Der", 21 Nov 2000

Certains, suite à mon message d'hier sur la présence des grues au Der m'ont écrit pour me demander quelle serait le meilleur week end en mars 2001 : 4 mars ou 11 mars.
Même si certains agriculteurs du coin nous accusent d'attirer les grues (nous avons entendu : "plus il y a d'ornithos au Der, plus il y a de grues, c'est donc de votre faute s'il y en a autant!"), nous ne sommes pas devins.
Fin février, début mars, les grues sont là, en plus ou moins grand nombre (je ne peux que renvoyer sur les pages de notre site)
Une chose est certaines : il y en a énormément cette semaine!
La LPO organise une journée découverte dimanche 26 novembre de 9h30 à 17h. Le Der n'est pas très loin de Paris, Strasbourg, Lille...et découvrir les grues sur une journée c'est vraiment super!
Francis Desjardins
LPO Champagne Ardenne

 

contribution de Pierre Marchand, , "Re: Au Der ce samedi", 21 Nov 2000

Plusieurs milliers de grues, en général restent tout l'hiver au lac du Der, suivant les conditions climatiques.
On peut donc profiter tout l'hiver d'observations intéressantes, surtout quand la météo offre un temps froid et sec, entre décembre et février.
De plus, il y a des hivernants courants, comme le Pygargue à queue blanche. Pour la migration montante, elle commence fin février.
Les comptes rendus récents sont nombreux sur la page des grues:
http://ornithologie.free.fr/espece/grue.html

 

contribution de Caminav, caminav@caminav.com, "Re: Au Der ce samedi", 20 Nov 2000

Quelles dates faut il prévoir pour voir le plus gros du retour de printemps des Grues au lac du Der ??

 

contribution de Francis Desjardins, francis.desjardins@fnac.net, "Re: Au Der ce samedi", 20 Nov 2000

Les spatules ne sont pas régulières au Der, mais leur observation est de plus en plus fréquente

 

contribution de Frédéric Tillier, tillier@club-internet.fr, " Re: Au Der ce samedi", 20 Nov 2000

J'ai effectivement noté une Spatule blanche ce samedi, lors de ma première visite au lac du der: est-ce une espèce régulière dans la région?
Frédéric Tillier
Macon (71)

 

contribution de Danielle LELEU, lachevrue@.., "Au Der ce samedi", 20 Nov 2000

Merveilleuse journée au Lac de Der-Chantecoq dimanche ! Voir 60.000 Grues est effectivement un moment grandiose ! Je tiens également à remercier l'équipe d'animateurs de la LPO Champagne-Ardennes qui ont fait preuve , outre d'une indéniable compétence , de beaucoup de gentillesse et d'une extrème patience !

Rencontrer personnellement Mr Francis Desjardins fut un grand plaisir également ! Quel dynamisme !
Conclusions, nous y retournons pour les migrations de printemps ..mais pour un week end entier !

 

contribution de olivier tourillon, olivier.tourillon@free.fr, "Re: Nouveau record", 17/11/2000

Compte rendu du week-end ornitho au lac de Der dans le cadre du festival de photo animalière de Montier en Der.
Observations réalisées par 7 membres du CRAVE et 2 de la LPO PACA.

Le 17/11/2000 - Début d'après-midi - Depuis l'observatoire de la maison de la réserve
1 Oie des neiges - Oies cendrées - Mouettes rieuses - Foulques - Merle noir Rougegorge - Etourneaux - Sarcelles d'hiver - 1 Pipit farlouse - Souchets Colverts - Vanneaux huppés - Grands Cormorans - Bergeronnettes grises - Mésanges charbonnières Mésanges bleues - Hérons cendrés - 1 Chevalier guignette - Grues cendrées - Grèbes huppés
L'Oie des neiges arrive en vol en compagnie d'une troupes d'Oies cendrées. C 'est un superbe oiseau blanc, au bout des ailes noires visible en vol. Son bec est rouge-rosé.

Le 17/11/2000 - Milieu d'après-midi - Port de Giffaumont Champaubert 1 Aigrette garzette - 13 Grandes Aigrettes - Grands Cormorans - Foulques - Hérons cendrés Mouettes rieuses - Grues cendrées - 1 GOELAND CENDRE - Corneilles noires - Corbeaux freux Courlis cendrés - Bergeronnettes grises - Sarcelles d'hiver - Vanneaux huppés - 4 cygnes tuberculés 2 Chipeaux - Colverts - 1 martin pêcheur - Souchets - 1 grèbe castagneux Grèbes huppés - Bécasseaux variables Le goéland cendré est posé sur l'eau, et nage ne compagnie des mouettes rieuses.

Le 17/11/2000 - Fin d'après-midi - Observatoire de la presqu'île de Champaubert
1 Picvert - 1 Grive litorne - Vanneaux huppés - 1 Lièvre - 2 Chevreuils Le lièvre est au pied de l'affut, visible à travers les meurtrières, à quelques mètres.
Les 2 chevreuils traversent de part en part la zone asséchée du lac. Au départ, ils n'ont pas de problèmes, ils ne s'enfoncent pas, mais au fur et à mesure qu'ils s 'éloignent du bord, le sol est de plus en plus meuble. Ils ont du mal à bondir, et s'enfoncent jusqu'au ventre. Peu à peu, le sol redevient plus dur, et ils peuvent gagner le couvert du bois de l'autre rive.

Le 18/11/2000 - Lever du jour - Digue ouest
5 Harles bièvres (4M 1F) - Grues cendrées - Oies cendrées - Vanneaux huppés - Grands cormorans Mouettes rieuses - Sarcelles d'hiver - 1 courlis cendré - Colverts - Foulques Etourneaux sansonnets - Verdiers - Bruants des roseaux - Pigeons ramiers - 3 spatules blanches Grèbes huppés - Souchets - Siffleurs - 1 poule d'eau - Chardonnerts Hérons cendrés - Corneilles noires - 1 goéland argenté - 1 busard des roseaux femelle - Bergeronnettes grises- 1 martin-pêcheur Derrière la digue, une sorte d'enclos avec d'énormes sangliers. Sur les mangeoires des sangliers et dans les arbres alentours. Rougegorges - Moineaux friquets - Grimpereaux sp.- Mésanges bleues - Mésanges charbonnières 1 Mésange nonnette - 1F. de bruants jaunes - Troglodyte - Alouettes des champs

Le 18/11/2000 - Matinée - Depuis l'observatoire de la maison de la réserve Oies cendrées - Grues cendrées - Siffleurs - Pilets - Souchets Chipeaux - Colverts - Foulques - Grands Cormorans - Hérons cendrés Bergeronnettes grises - 1 chevalier guignette - Vanneaux huppés

Le 18/11/2000 - fin de matinée - Presqu'île de Champaubert
Grues cendrées - Oies cendrées - Pic épeiche - Grive draine - Faucon crécerelle Troglodyte mignon - Merle noir - Pie bavarde - Rougegorge - Rougequeue noir Pigeons ramiers - Sarcelles d'hiver - Souchets - Colvert - 1 Faucon pélerin 2 Spatules blanches - 8 grandes aigrettes - 1 Courlis cendré - 8 chevaliers gambettes - Grands cormorans
Le Faucon pélerin est posé au sol, au pied d'une souche, comme s'il cherchait à se protéger du vent.

Le 18/11/2000 - début d'après-midi - Observatoire de la presqu'île de Champaubert
Bécasseaux variables - Grues cendrées - Oies cendrées - Vanneaux huppés - Sarcelles d'hiver- Bergeronnettes grises
Le soir, en rentrant au gîte, une chouette effraie traverse la route dans nos phares, à l'est de Montier-en-Der

Le 19/11/2000 - Lever du jour sur la digue Ouest, les mêmes espèces '' classiques'' que la veille, avec en plus, 1 bécassine des marais, 1 pipit spioncelle, 10 courlis cendrés, et 1 Busard Saint-Martin. Par contre, nous ne revoyons pas les Harles bièvres.

Le 18/11/2000 - milieu d'après-midi au lac d'Amance (Point 1). Nous ne sommes plus que 3, sur le chemin du retour à la maison. Nous voulions voir les cygnes de Bewick signalés sur le site.
11 cygnes de Bewick - Vanneaux huppés - Foulques - 2 Fuligules morillons - Fuligules milouins 2 Pilets - Colverts - 2 Souchets - 3 Chipeaux - 2 Tadornes de Belon Sarcelles d'hiver - 10 bécassines des marais - Grands cormorans - Hérons cendrés - Grèbes huppés - 1 Râle d'eau - 1 Martin-pêcheur - Mouettes rieuses - 1 Busard Saint-Martin - Bergeronnettes grises Bruants des roseaux - 2 Rougegorges - Mésanges bleues - Mésanges charbonnières - 1 traquet pâtre 1 Buse variable - 1 BUSE PATTUE Les cygne de Bewick sont très calme, ils dorment, si bien qu'au début, on ne sait pas s'il s'agit de cygnes tuberculés ou de cygnes de Bewick. Mais heureusement, de temps en temps, ils sortent la tête de dessous l'aile, et l 'on peut enfin, grâce au bec jaune et noir déterminer le cygne de Bewick. La buse pattue est superbe, est observée pendant de longues minutes . En vol, nous pouvons admirer son croupion blanc. Le dessous de ses ailes clair, avec les doigts et les poignées sombres.

Météo des 3 jours
Vendredi 17 novembre 2000 : couvert l'après-midi. Pas de pluie Samedi 18 novembre 2000 : couvert sans pluie toute la journée. Dans l' après-midi, quelques éclaircies nous permettent de voir le soleil en tout pas loin d'1/2 heure. Le soir le ciel est dégagé, et les étoiles brillent. Dimanche 19 novembre 2000 : au lever, le ciel est tout couvert, et il bruine légèrement. La pluie va se mettre à tomber vers 9h00, pour ne s'arrêter que vers 15h00. Puis le temps s éclaircie rapidement. On reprendra la pluie en route.

68 espèces contactées
Liste alphabétique des espèces
Aigrette garzette Chipeaux goéland cendré Mésanges bleues Râle d'eau Alouettes des champs Colverts Grandes Aigrettes Mésanges charbonnières Rougegorges Bécasseaux variables Corbeaux freux Grands cormorans Moineaux friquets Rougequeue noir bécassines des marais Corneilles noires grèbe castagneux Mouettes rieuses Sarcelles d'hiver Bergeronnettes grises Courlis cendrés Grèbes huppés Oie des neiges Siffleurs Bruants des roseaux cygnes de Bewick Grimpereaux sp. Oies cendrées Souchets bruants jaunes cygnes tuberculés Grive draine Pic épeiche Spatules blanches busard des roseaux femelle Etourneaux sansonnets Grive litorne Picvert Tadornes de Belon Busard Saint-Martin Faucon crécerelle Grues cendrées Pie bavarde traquet pâtre Buse pattue Faucon pélerin Harles bièvres Pigeons ramiers Troglodyte mignon Buse variable Foulques Hérons cendrés Pilets Vanneaux huppés Chardonnerts Fuligules milouins Martin-pêcheur Pipit farlouse Verdiers chevalier guignette Fuligules morillons Merle noir Pipit spioncelle chevaliers gambettes goéland argenté Mésange nonnette Poule d'eau
Olivier Tourillon
CRAVE
05000 GAP

 

contribution de Francis Desjardins, francis.desjardins@fnac.net, "Au Der ce samedi", 18 Nov 2000

Quelle journée au lac du Der! 60 000 grues à l'envol devant plusieurs centaines d'ornithos éblouis ou ébahis, cela ne s'oublie pas.
Bien sûr, il y eu en plus quelques oiseaux blancs : 1 Oie de neiges, 3 Spatules blanches, au moins 6 Grandes Aigrettes. Je n'ai manqué que le Grand Cormoran albinos...
Vu aussi un oiseau rare ... en cette saison : une hirondelle rustique (à cocher sur ma november-list)

 

contribution de Francis Desjardins, francis.desjardins@fnac.net, "Nouveau record", 17 Nov 2000

Nouveau record de Grues cendrées ce matin au lac du Der (53000...) Informations plus complètes sur le site de la LPO Champagne Ardenne

 

contribution de Francis Desjardins, francis.desjardins@fnac.net, "Grues au lac du Der", 10 Nov 2000

31 600 grues au dortoir ce matin au lac du Der. Ce n'est pas le record (il est de 35 000), mais le deuxième "meilleur score"! C'est certainement le congrès grues de ce week end qui les attire !!!

Pour suivre l'information ornithologique de la région Champagne Ardenne surinternet :
- visitez le site LPO Champagne Ardenne : Grue cendrée (migration
"en direct", synthèse de la migration et de l'hivernage...) le lac du Der et lacs Aubois...

 

contribution de Daniel Ventard, daniel.ventard@libertysurf.fr, "Le DER et les étangs d'Outines, jeudi...", 4 Nov 2000

Je reviens du Der où l'oie des neiges Anser caerulescens est facile à repérer, blanc immaculé sur fond de verdure. J'ai eu la chance de l'observer sur la mare qui se situe à hauteur du dernier parking avant le canal de restitution. Vendredi, elle était au niveau du "gros chêne".

Pour chercher l'Oie naine Anser erythropus signalée dans un petit troupeau d'oies rieuses, je me suis approché de l'île en empruntant l'ancienne route immergée qui part du port de Nuisement (mais que de boue !). C'est là que j'ai trouvé les bécassines des marais, sur les restes de l'ancien village, face au port (on passe actuellement à pied). Au port, encore un mâle de Traquet pâtre Saxicola torquata. Mais pas d'Oie naine sur l'île !... Une corneille noire, sur le port, a la base des ailes blanche (albinisme partiel ?).

Sur la côte de l'île opposée à la digue du port de Chantecoq, j'ai compté sept oies des moissons Anser fabalis, alors qu'elles sont "officiellement" absentes, pas encore arrivées...... Elles étaient à proximité d'un troupeau d'oies cendrées, ce qui permettait la comparaison. (Observation au tiers de la distance, par rapport aux observatoires de la digue).
A la presqu'île de Larzicourt, le mâle d'Eider à duvet est superbe, avec encore un peu de plumes grises au poitrail (restes du plumage d'éclipse ?). Présence d'un grèbe à cou noir à cet endroit, de trois nettes rousses et de deux superbes garrots à oeil d'or.

La liste:
grèbe huppé---grèbe à cou noir (1)---grèbe castagneux---grand cormoran---héron cendré---grande aigrette---cygne tuberculé---oie des moissons(7)---oie cendrée---oie des neiges(1)---canard colvert---sarcelle d'hiver---canard chipeau---canard siffleur---canard pilet(4 mâles)---canard souchet---nette rousse(3)---fuligule milouin---fuligule morillon---eider à duvet(1)---garrot à oeil d'or(2)---buse variable---faucon pèlerin(2 mâles)---faucon crécerelle---grue cendrée---poule d'eau---foulque macroule---vanneau huppé---pluvier argenté---bécassine des marais(4)---courlis cendré---chevalier arlequin---bécasseau minute(4)---bécasseau variable(?)---combattant(4)---goéland leucophée---goéland cendré---mouette rieuse---(pigeon...de ferme!)---pic vert---alouette des champs---pipit des arbres---bergeronnette grise---troglodyte---traquet pâtre(un mâle)---rougequeue noir---rougegorge---merle noir---grive musicienne---mésange bleue---mésange charbonnière---bruant jaune---pinson des arbres---chardonneret---moineau domestique---moineau friquet---étourneau sansonnet---geai des chênes---pie bavarde---corneille noire.

 

contribution de Francis Desjardins, francis.desjardins@fnac.net, "Congrès grue", 22 Oct 2000

Et toujours au sujet des grues, un rappel : le 4ème congrès international sur la grue cendrée se tiendra les 11,12 et 13 novembre 2000 à Verdun et au lac du Der
Le programme des différentes interventions est disponible sur le site de la LPO Champagne Ardenne:
Francis Desjardins

 

contribution de Pierre-Yves Bodart, bodart_py@hotmail.com, "Festival de Montier-en-Der", 21 Oct 2000

Puisqu' on parle beaucoup de grues sur la liste ces derniers temps, il est venu le moment de rappeler également la tenue à Montier-en-Der (Haute Marne), dans un mois environ, càd du 17 au 19 Novembre du Festival international de la photo animalière et de nature
http://perso.wanadoo.fr/afpan/
Remarquez que l'on trouve déjà sur le site les photos primées du concours 2000...
Pierre-Yves Bodart,
Bruxelles.

 

contribution de jean-luc saint-marc, jlsm_A_club-internet.fr, "en direct de la Loge aux Chevres", 22 Nov 1999

Vendredi dix-neuf novembre, entre dix-sept heures trente et dix-neuf heures, entre plaisir et cordial apéro.

Du port de Mesnil saint-Père, sur le Lac d'Orient (Aube, Champagne-Ardenne, France),
une trentaine de bernaches nonnettes (Branta leucopsis) cherchent leur place avant que la nuit soit...
Quatre-vingts oies cendrées (Anser anser).

Samedi, le pays est blanc, le vent a mollit; la route forestière qui mène à Amance est coite...

Nous atteignons le pays du Der en plus de deux heures, pour parcourir quarante bornes.

Rapport à moult observations de chevreuils (Capreolus capreolus) leur cul blanc, leurs mâchoires et oreilles actives, le frémissement sous le cuir poilu et de fameuses églises à pans de bois...

Buse variable (Buteo buteo) et son variable plumage, omniprésente...
Posée ou en vol stationnaire, en fuite ou indifférente; en veux-tu,
en voilà...

Grives draines et mauvis (Turdus viscivorus & iliacus) aux axillaires de couleurs, peu bavardes et discrètes.

Sur le port de Chantecoq (Gallocanta), forte concentration de télescopes, binoculaires, pifs rougis, bonnets de laine, bonnes godasses et bruits de bouteilles isothermes; Quelques canards siffleurs (Anas penelope), harles bièvres (Mergus merganser), un couple mixte de harles piettes (Mergus albellus),
belges (B), normands (50-76), doubistes (25), picards (02),
bourguignons (71), parisiens (75-91-93-95...),
et caetera ...

Samedi en fin d'après-midi, de l'observatoire de Champaubert nous prenons (je ne sais pas pourquoi !) un malin plaisir à se rincer les nerfs optiques à coup de vols de grues cendrées (Grus grus) traversant le lumineux disque lunaire.

Ensuite, nous filons à Montier-en-Der se régaler du troisième festival de la photo animalière.

Dans l'antre du COSEC (?), l'entrée s'effectue face à une géante image relatant les préliminaires d'un accouplement de girafes (Giraffa camelopardalis) ...
Où sommes-nous ?

Salutations à quelques connaissances.

Ce festival est vraiment très riche et le reportage de Cahez sur le chat sauvage (Felis silvestris), très attachant.

Parmi les lauréates, ma photo préférée est "le chacal et le lézard"...

Dimanche, le vent est revenu, le froid a sévi; du port de Mesnil saint-Père observation d'un couple mixte de garrot à oeil d'or (Bucephala clangula), en pêche, devant des centaines de sarcelles d'hiver (Anas crecca), posées sur le bord de l'eau et pas plus hautes que l'ourlet d'écume, échoué sur le sable et agité par la bise de secteur nord...

De la plage de Lusigny observation d'un superbe mâle de garrot à oeil d'or en plumage nuptial.

Un couple mixte de nettes rousses (Netta rufina) s'active parmi les sarcelles.

Empreintes de blaireau européen (Meles meles), sur quelques mètres.

A l'observatoire d'Amance, vers quinze heures;
un plongeon arctique (Gavia arctica) se laisse observer à une trentaine de mètres, tout en se toilettant peinardement à l'abri du vent et sous nos regards gourmands.

A quelques petits hectomètres dix-huit cygnes de Bewick (Cygnus colombianus) finissent leur sieste digestive et étirent leurs plumes...

Une femelle et un mâle de tariers pâtres (Saxicola torquata) viennent exposer leurs couleurs automnales.

Contact amical avec un ornitho idigène mâle ... ;-)

Fraternellement,
Pour Annette Bonhomme, Claude Rouanet, Colette Barridas, Martine Gazel, Roselyne Kerjosse, Thérèse Pothier, Alain Mahé et Yves Denis;

 

contribution de Francis Desjardins, francis.desjardins@fnac.net, " Nouvelles du Der, des lacs Aubois et des Grues cendrées", 8 novembre 99

Beaucoup de mouvements sur les lacs de Champagne Ardenne. 20 à 25 000 grues sur le Der, Plongeon imbrin dans l'Aube, le Pygargue est de retour...

 

contribution de Francis Desjardins, francis.desjardins@fnac.net, "Re: Grues cendrées au Der Chantecoq", 3 novembre 99

- 10 000 grues selon les chiffres officiels,

Le comptage du 1/11 (le lendemain de votre visite) donne 12500 oiseaux, plus ceux arrivés dans la journée du 1er.

- "On" m'a rapporté la présence d'un Flamant rose que nous n'avons pas vu

Il y était encore le 1/11. Les Pélicans sont eux repartis.

Si vous avez l'occasion d'aller au lac du Der, n'hésitez pas à visiter les étangs d'Otines toujours interessants (nombreuses grandes Aigrettes en ce moment).
Le détail sur la migration des Grues cendrées ainsi que les principales observations sont visibles sur le site de la LPO Champagne Ardenne. De plus, depuis le 1/11, un jeu de reconnaissance d'oiseau permet de gagner des CD rom.

 

contribution de Pierre Marchand, , "Grues cendrées au Der Chantecoq", 02 Nov 1999

La journée de dimanche dernier était placée sous le signe de la Grue cendrée.
Ce jour là, nous sommes allés voir les grues du lac du Der. Et le soir même, sur une chaîne de télévision, nous avons regardé en léger différé, l'émission sur la migration des Grues cendrées observée par Hermann Heinzel en personne.

Il y avait affluence au lac du Der dimanche et beaucoup de lunettes et jumelles. Le beau temps était de la partie. Les nombreuses familles, en balades, profitaient et commentaient le spectacle.
Le niveau de l'eau était vraiment très bas, pour ne pas dire que le lac était à sec. Il subsistait quelques larges étendues d'eau. Les oiseaux étaient loin, et d'autant plus loin par crainte de la foule qui était nombreuse en particulier dans le port de Chantecoq et à l'église ruinée de Champaubert.

Je n'y vu que peu d'oiseaux en vol hormis les vanneaux:

Côté télévision, l'émission sur les Grues cendrées a permis de voir Hermann Heinzel suivre le voyage des grues.
J'ai bien aimé le moment où il constatait que les Grues faisaient étape au lac du Der Chantecoq pour l' étape française et sur la lagune de Gallocanta (Chant du coq, littéralement) pour l'étape espagnole. J'ai bien noté aussi la migration des grues au niveau de Carcassonne. C'est plutôt tordu comme manoeuvre. Parce que d'Arjujanx dans les Landes, prendre plein Est vers Carcassonne, puis plein Sud pour traverser les Pyrénées, jusque Gallocanta au Sud de Saragosse, puis de nouveau plein Ouest jusque l'Estrémadure. Le détour est très large. Il faut déjà le faire!

contribution de "Francis Desjardins" <fdesjard@club-internet.fr>, "Lac du Der", 9 novembre 1998

Suite à différentes demandes, le site de la LPO Champagne Ardenne a été complété. Vous trouverez une page reservée aux observations sur le Der remise régulièrement à jour. Bientôt nous pensons faire de même avec les lacs Aubois. Bonne obs à tous. Francis Desjardins

Suivez la migration des Grues cendrées et venez signer la pétition pour une meilleure protection des oiseaux migrateurs sur le site de la LPO Champagne Ardenne : http://perso.club-internet.fr/fdesjard/

 

message de "Francis Desjardins" <fdesjard@club-internet.fr>, "Les grues, deuxième vague...", 8 novembre 1998, relayé par Bruno Portier - Biologie vegetale - FUSAGx <portier.b@fsagx.ac.be>

At 20:00 8/11/98 +0100, "Francis Desjardins" <fdesjard@club-internet.fr> wrote:

>Les Grues cendrées sont enfin arrivées.
En plus des 2500 grues à l'envol dimanche matin (8/11) et d'un arrivage de plus ou moins 6000 oiseaux dans la journée, 3 pygargues à queue blanche (2ad + 1imm), un plongeon imbrin et qlq grandes aigrettes animent cet endroit fantastique qu'est le Lac du DER. Amicalement. Bonnes Obs à tous. Bruno.

 

réponse de "Francis Desjardins" <fdesjard@club-internet.fr>, "Re: Der et environs", 30 octobre 1998

Les Grues cendrées sont en effet farouches et fuient même les voitures.

A noter que cette "timidité" se réduit en général avec l'hiver. En décembre ou janvier, par grand froid, il est possible de les observer de plus près, mais à une distance tout de même importante.

Les raisons de cette grande distance de fuite : difficile à dire. Cependant, les Grues sont souvent victimes de dérangements (ornitho-photographe voulant repartir avec un cliché pris de trop près ou agriculteurs inquiets des dégats dans les semis au printemps).

La migration des Grues ne fait que commencer (le mauvais temps les bloque). Le "vrai" retour devrait bientôt avoir lieu.

Vous pouvez retrouver les Grues cendrées, la synthèse des migrations des 2 dernières années et les dernières données sur le site de la LPO Champagne Ardenne : http://perso.club-internet.fr/fdesjard/

 

contribution de morby@club-internet.fr (Jean Pierre Morby), "Der et environs", 29 octobre 1998

Deux demi-journées (28.10 de 13h à la nuit, et 29.10 de l'aube à 12h) de miroiselage en pleine semaine, quel luxe!

Temps variable d'exécrable à pas terrible + vent très fort.

Parmi la cinquantaine d'espèces, 3 observations intéressantes (pour moi qui ne suis pas habitué à les voir très souvent): 1 grèbe à cou noir sur l'étang des Landres et 1 milan royal sur le sentier "des étangs" (même endroit - pour ceux qui ne connaissent pas départ Maison de l'Oiseau en face du port de Chantecoq) et un groupe de 8 grandes aigrettes sur l'étang de la Horre (une dizaine de km au sud-ouest).

Deux remarques (que les habitués me pardonnent, mais je ne connais les lieux que depuis le mois de mars de cette année - grâce aux renseignements obtenus sur cette liste - encore merci):

1- beaucoup moins de limicoles que lors de ma précédente visite du 23.09 (sauf 1 chevalier guignette et 1 bécassine des marais)

2 - les grues: j'étais venu pour elles et je n'ai pas été déçu: très nombreuses er vraiment magnifiques... on ne s'en lasse pas. Cependant, j'ai été frappé par leur extrême "timidité", même dans les champs où elles fuient les voitures à une grande distance. Pour moi, c'est une vraie surprise. D'abord parce que c'est la première fois que je vois des oiseaux avoir peur d'une voiture (moyen bien connu d'approcher de nombreuses espèces). Et ensuite parce que j'ai déjà observé à plusieurs reprises les cousines américaines - Grues du Canada - dans des conditions équivalentes, à savoir lieux d'hivernage en Floride et en Géorgie, et qu'elles se laissent approcher (en voiture) quand elles se nourrissent dans les champs.
Explication? Ou éléments de réponse bienvenus...

 

contribution de morby@club-internet.fr (Jean Pierre Morby), "Lac du Der", 25 septembre 1998

Après-midi de miroiselage du mercredi 23.09

Lac du Der, Etang des Landres, champs près de Drosnay

Très beau temps, soleil

 

Parmi les 53 espèces observées, quelques beaux limicoles dans d'excellentes conditions: bécassine des marais, chevalier arlequin, combattant varié... + 1 tourterelle des bois... bande d'hirondelles rustiques (?date très tardive pour la région)

+ 1 VANNEAU SOCIABLE - Chettusia gregaria (depuis l'observatoire du port de Chantecoq, parmi des vanneaux huppés)

contribution de Pierre Marchand < > , 25 Octobre 1997

Cette année encore les Grues cendrées (Grus grus) vont traverser la France sur un front de 200km de large. Pour ceux qui en ont la possibilité, l'observation de leur migration est possible à partir des prochains jours.

Il existe, en France, quelques endroits privilégiés qui offrent des possibilités d'étape. Le lac Du Der, en Champagne près de Chalons sur Marne, agit comme un goulot migratoire sur leur route. Elles trouvent la tranquillité sur le lac dont le niveau est très bas. Elles trouvent, aussi, de la nourriture dans les champs.

C'est donc un endroit idéal pour les observer en grand nombre, comme le sont deux autres sites dans les Landes (Captieux et Arjuzanx).

Les plus gros passages ont lieu entre le 1er novembre et le 11 novembre. Pour donner un chiffre, disons 40 000 grues. L'année dernière, sur le site, il y avait 35 000 individus le 1er novembre et 25 000 le 11 novembre. Environ 2000 à 4000, selon les années, vont hiverner sur place jusqu'au prochain passage de mi-février jusqu'à fin-mars.

Pour ceux qui n'auraient pas encore fait le voyage, c'est le moment d'admirer ce spectacle unique et d'entendre ce concert de « gru.. gru.. » en vol.

L'année dernière nous en en avions vu entre 12 000 et 15 000 au cours de l'après-midi du 1er novembre. Il est impossible de les voir toutes.

Côté pratique

C'est sur les bords du lac, côté Ouest , que se situent les postes d'observation habituels. Surtout entre 16:00h et la tombée de la nuit, quand elles reviennent au dortoir. Les digues entre Giffaumont et Arrigny sont confortables et d'un accès facile. Dans la journée on les rencontre partout dans les champs à une dizaine de Km du lac. Le matin, c'est au lever du jour que commence le spectacle.

La ferme aux grues (Près d‚ Arrigny) (entrée payante) permet, paraît-il, d'en voir de plus près, car il y a distribution de graines. Nous n'y sommes pas encore allés.

Au Sud-Ouest, la Grange aux Abeilles est un bon-petit-restaurant-pas-cher, mais en fait, c‚'est un repaire d‚'ornithologues. Ces mêmes ornithologues, suisses, belges hollandais et français se regroupent pour les comptages de la journée, le soir, à l'Auberge du Cheval Blanc à Giffaumont. Ne pensez pas y trouver une chambre à louer, tout est réservé d'un passage migratoire à l'autre.

La lunette d'observation n'est pas nécessaire, c'est seulement un plus.

J'espère que ces quelques renseignements auront suscité l'envie de (re)faire cette sortie.

 

retour