archives du forum de discussion « Ornithologie »

Guides d'identification
Ouvrages ornithologiques

 

Contribution de an-boussard , "JE VOUS CONSEILLE....CE LIVRE.(Etymologie des noms d'Oiseaux)" , 8 Jan 2006

Un incontournable passionnant :

"L'ÉTYMOLOGIE des NOMS d'OISEAUX"
du Paléarctique occidental.
de Pierre Cabard et Bernard Chauvet -
Nouvelle édition 2003 revue par Pierre Cabard
Editions Belin -Eveil Nature
589 pages - 16 x 24,3 x 2,5 - 700grs

Nous en ferons largement usage dans nos contributions. Ce livre, tout d'abord,permet de comprendre les noms d'oiseaux dans leur acceptation scientifique,française et dans les langues européennes qui comptent en ornithologie.

Grâce à lui nous remettons un semblant d'ordre dans l'arbitraire et l'illogique inspiration qui a prévalu, au fil du temps,surtout au 18ème et 19 ème siècles dans la description des ordres, familles et espèces aviaires.

Bien des surprises nous attendent au détour des explications et nous permettent de donner de l'épaisseur,de colorer de simples mots.

S

aviez vous,par exemple,

- que "Plongeon" vient du latin "plumbium",le plomb et de "plumbicare" ,s'enfoncer comme un plomb de pêche ?......

- qu'un "Grèbe" dont les pattes sont très en arrière du corps,qualifié de "podiceps" se comprend quand on sait que ce mot vient de deux mots latins "podex" (croupion ou cul) et "pes" (pied-ici pattes)...le grèbe est un "pattes -en -cul".

Ce livre qui a demandé un travail de compilation ,de recherches considérable a réellement valeur encyclopédique.En effet,on accède à tout un savoir qui complète nos meilleurs livres d'identification.

Il est de plus fascinant de découvrir,dans leur biographie,ces passionnés d'ornithologie du passé (pas moins de 130) tels Cetti,von Troïl,Tengmalm,Temminck qui grâce aux auteurs prennent un relief que la seule mention de l'oiseau qui porte leur nom ne suffisait pas pour accrocher notre intérêt.

Au fur et à mesure de leur découverte à travers ce livre,vous ne considérerez plus les noms des oiseaux comme avant.

Etymologie des noms d'oiseaux
PHOTO en PJ : Première de couverture.

 

Contribution de Jérôme, "Re :le guide ornitho", 14 Jul 2003

Je viens en appui à Jean-Marie. Je possède moi-même l'édition corrigée de 2000. Certes, la première édition n'était peut-être pas très juste mais l'erreur a vite été réparée.
A notre grand soulagement......

 

Contribution de Jean-Marie FRENOUX, "Re : le guide ornitho", 14 Jul 2003

holà, l'édition corrigée du Guide Ornitho est sortie il y a longtemps, l'édition "originale" date effectivement de 1999 et l'édition corrigée date de 2000. Elle est toujours en vente aujourd'hui ce qui explique qu'on puisse l'acheter en 2003 !!!

 

Réponse de liza.person , "Re: Guide ornitho", 11 Jun 2003

Je crois qu'il ne s'agit que d'un changement de couverture (je préférais d'ailleurs l'ancienne) mais cette technique n'est pas propre à Delachaux. Tous les éditeurs le font afin de donner une seconde vie aux ouvrages qui sont parfois accueillis par les libraires comme des nouveautés (la collection L'oeil nature de Bordas par exemple a bénéficié de cet effet).

 

Question de Francis Desjardins, "Guide ornitho", 11 Jun 2003

Je viens de voir à la FNAC le guide ornitho, relooké (nouvelle couverture) Savez vous s'il s'agit d'une 3ème édition ou simplement d'un changement de couverture comme le fait de temps en temps cet éditeur?

 

Contribution de Michel Kleinbaum , "Re: Guide Ornitho Heinzel" , 22 Sep 2002

Accepteriez vous de faire oeuvre utile pour tous ceux des listes qui croient avoir bien appris avec le Heinzel ?

Que dire de tous ceux qui on apprit leurs oiseaux avec rien d'autre que Peterson......ou Heinzel?
Il est probablement difficile de trouver la 1ere édition du "Field guide to the birds" 1936 de Peterson avec ses petits dessins simplifiés et ses petites flèches. Des centaines de miroiseurs on apprit avec ce livre; Moi-même avec l'édition 1947 et avec le premier Peterson d' Europe. Il n'y avait rien d'autre alors et pourtant beaucoup sont devenus experts en 'field identification' avec rien d'autre que ces livres là. J'ai fais le guide en Afrique francophone de '78 a 1987, nous utilisions Serle, More & Hartwig (en parlant de piètres illustrations) et nous utilisions Heinzel pour les migrateurs, bien contents de l'avoir car nous n' avions rien d'autre, Mackworth & Praed étant trop lourd a trimballer. Nos clients était suffisamment avisés pour interpréter ces mauvais dessins.

«De toute façon, je ne ferai pas la liste complète des erreurs car il y en a de trop, il n'y aucun dessin que j'estime vraiment correct»

C'est vrai mais, personnellement, je ne pense pas que la justesse des illustrations, bien que préférable, soit absolument nécessaire pour reconnaître la majorité des oiseaux. Prenez la planche des sternes de Heinzel, pas beau, mais tout est identifiable. Et je dis cela malgré le fait que, quand un client me disait que 'l'oiseau ne ressemble pas au dessin' je lui répondais que c'était le dessin qui devait ressembler a l'oiseau. Le Marocain qui a hérité du Heinzel, ne pourrat-il pas identifier ses observations quand même ?

« Notez qu'étant donné le travail que cela représente »

Roger Peterson nous disait que le temps passé a illustrer un 'field guide' représentait autant d'années de prison « jail term »

« J'espère que je n'aurai jamais à subir la même chose sur l'une de mes publications »

Comptez dessus! Surtout en ce qui concerne les illustrations car certains les veulent exactes, d'autres évocatoires et d'autres encore artistiques ou alors tout a la fois. Il y en aura toujours un qui ne sera pas content. Je me souviens, avant la parution de « Birds of Venezuela », de Guy Tudor a l'agonie de ce que l'on allait peut-être dire de son travail.
J'imagine que tous les artistes illustrateurs doivent passer par là.

Michel Kleinbaum
Salem, Oregon, USA

 

Contribution de Valéry Schollaert , "Guide Ornitho Heinzel" , 22 Sep 2002

>  Accepteriez vous de faire oeuvre utile pour tous ceux des listes qui
> croient avoir bien appris avec le Heinzel ?

Je me lance de plus en plus dans des oeuvres utiles pour les ornithologues qui veulent améliorer leur niveau. Dans ma clientèle (Voyage d'Ornithologie), j'ai des clients de tout niveau, tout âge. Je vois non seulement que des tas de personnes (une majorité) ont des connaissances très limitées, mais surtout qu'elles regrettent au fond cette situation et aimerais la faire évoluer. Comme cela à été dit récemment sur AviMonde, il n'existe pas de formation cohérente organisée pour les ornithologues et j'ai l'intention de trouver le temps pour y remédier progressivement, si je trouve un intérêt suffisant du public. J'ai au moins celui de ma clientèle des voyages. Je tout à fait suis ouvert à en faire profiter toutes les listes d'ornithologie intéressées par recevoir des informations structurées dans ce sens.

> Vous allez pouvoir  citer pas mal d' erreurs et corriger
> au moins autant d'oiseaux mal dessinés .

Je n'ai plus de Heinzel sous la main. J'ai commencé avec l'ancien et ai acheté le nouveau dès qu'il est sortit. Mais ils restaient à la maison et que je ne les ouvrais presque plus jamais. J'ai encore fait l'effort de l'emmener (nouvelle édition) au Maroc en septembre 1999. Je m'en souviens car nous avions à identifier une sterne lointaine et la Caspienne était éliminée selon Heinzel car elle avait le front tout blanc. Et pourtant, c'était bien une Caspienne. J'ai alors laissé le bouquin à un marocain très content d'avoir son premier livre ornitho.

De toute façon, je ne ferai pas la liste complète de erreurs car il y en a de trop, il n'y aucun dessin que j'estime vraiment correct. Si le plumage est bien dessiné (c'est déjà peu fréquent) , les différentes couleurs sont représentées trop claires ou trop sombres. Et la forme de l'oiseau est jamais, ou quasiment jamais bien représentée. Si j'avais le temps de travailler sur chaque illustration, j'écrirais un autre bouquin. D'ailleurs c'est ce que je fais (sur les oiseaux du Maroc - bouquin pour débutant).

Notez qu'étant donné le travail que cela représente (j'en sais maintenant quelque chose), j'imagine bien que pour l'auteur ou les auteurs, ainsi que les personnes proches et/ou les "fans", cela doit faire mal de lire ce que j'ai écris. J'espère que je n'aurai jamais à subir la même chose sur l'une de mes publications. Et si j'ai fait "souffrir" une personne concernée je vous prie de m'en excuser mais c'est dans l'intérêt des jeunes ornithologues.

> Dans la mesure où vous vous permettez une critique publique, elle ne peut
> être lancée à la légère et  beaucoup vont être intéressés....d'autant que  le
> guide"Ornitho"de Lars Svenson...qui pour nous tous est  "la"  référence a dù refaire une
> nouvelle édition corrigée pour gagner  la considération de son public.

Faire un tel travail sur un des plus beau bouquin d'ornitho du moment, cela vaut la peine. Sur le Heinzel, c'est du temps perdu, il suffit de se procurer le Svennson, le Beaman, ou encore le Jonsson pour palier à tous ces problèmes et bien d'autres.

Mais ma critique n'est vraiment pas faites à la légère. Je dois dire que j'ai suffisamment d'expérience de centaines d'ornithologues qui utilisent (ou utilisaient) ce bouquin pour parler en connaissance de cause. Ma priorité à l'heure actuelle est vraiment l'amélioration du niveau d'ornithologie dans nos pays francophone j'y travaille et aime y travailler. Quand je suis face à une personne utilisant encore le Heinzel ou le Peterson, je sais d'avance que j'ai plus de pain sur la planche.

> Heinzel , si votre critique est fondée, n'a peut-être pas eu les moyens d'un retirage..
> Il va vous devoir beaucoup, vu l'audience des listes et appréciera
> certainement que je lui communique votre apport ( il vit pas très loin de chez moi) -

Si vous voulez lui faire un message? Dites-lui que sa première édition étaient un apport considérable pour l'époque et que son guide vieillissant, je comprend qu'il en ai refait un nouveau. Mais le fossé s'était creusé trop profondément et même si la nouvelle édition est meilleure que l'ancienne, ce bouquin est vraiment trop en retrait à l'heure actuelle. S'il veut améliorer sa prochaine éventuellement publication? Recommencer à partir de pages blanches.

 

Contribution de André Boussard. , "Guide Ornitho Heinzel" , 22 Sep 2002

Accepteriez vous de faire oeuvre utile pour tous ceux des listes qui croient avoir bien appris avec le Heinzel ?

Vous allez pouvoir citer pas mal d' erreurs et corriger au moins autant d'oiseaux mal dessinés .
Personnellement, je dois revoir mes acquis et vous en serais très reconnaissant.

Dans la mesure où vous vous permettez une critique publique, elle ne peut être lancée à la légère et beaucoup vont être intéressés....d'autant que le guide"Ornitho"de Lars Svenson...qui pour nous tous est "la" référence a dù refaire une nouvelle édition corrigée pour gagner la considération de son public.

Heinzel , si votre critique est fondée, n'a peut-être pas eu les moyens d'un retirage..
Il va vous devoir beaucoup, vu l'audience des listes et appréciera certainement que je lui communique votre apport ( il vit pas très loin de chez moi) -

 

Contribution de André Boussard , "GUIDE D'IDENTIFICATION TERRAIN" , 4 Aug 2002

Pour permettre l'identification, un guide de terrain doit présenter les oiseaux dans leurs différentes versions possibles : mâle (nicheur et hiver), femelle, juvénile , immature et pour certains l'aspect sur plusieurs années successives (goélands) ... et les différentes présentations foncées, claires, en éclipse... Aidera à l'identification l'aspect en vol avec l'indication des points spécifiques, le rappel des confusions possibles avec des croquis comparatifs.

Comme beaucoup d'ornithos, j'ai commencé il y a quelques années avec le "Peterson" ... à sa sortie en 1996 j'ai adopté le nouvel "Heinzel" et ne l'ai plus quitté depuis J'ai même complété le nom en français dans le texte du nom en anglais de tous les oiseaux (voyage dans des pays anglo-saxons) A ce jour, j'ai vu et bien identifié sur le terrain 326 espèces du paléartique occidental.
Le "Heinzel" est-il suffisant ? Sur le terrain - oui. J'ai cependant apprécié d'acheter le "Lars Jonsson" (1994) pour les superbes dessins grand format et plus récemment le "Guide Ornitho" de Lars Swenson (attention !! nouvelle édition de 2000 , car nombreuses erreurs dans la première).

Ce guide est certainement le plus sérieux, le plus complet du moment et je l'ai toujours dans la voiture ou dans mes bagages. Il me sert à approfondir mes observations mais je ne l'emmène pas sur le terrain .
Un détail :
"Heinzel" format poche excellent - 11,7 cm x 19 cm x 2,5 cm - poids 600 grs
"Lars Jonsson" plus grosse couverture - 13,5 cm x 20,5 cm x 3,5 cm - poids 1kg
"Guide Ornitho" édition 2000 - 14 cm x 20 cm x 3 cm - poids 800 grs -Le poids n'est pas qu'un détail quand on doit porter lunette-trépied-jumelles et tout le reste pendant cinq à six heures en montagne.

En bref, un guide de terrain à recommander : le "Heinzel" sans hésitation.

 

Contribution de jean-luc saint-marc , "à la célèbre librairie" , 11 Apr 2002

Avant même que la gazette ne sorte,
apprenez, naturalistes de toutes plumes, écailles et poils,
l'existence d'un site internet relatif
à la célèbre librairie René Thomas,
spécialisée en sciences naturelles
depuis plus de cinquante ans.

C'est-y pas une bonne nouvelle ça ?
http://www.librairie-thomas.com
librairie.thomas@wanadoo.fr

 

Contribution de Patrice Deramaix, pder2779@pop.euronet.be, "Re: Guide d'identification", 03 Apr 2001

D'après ce que j'ai pu constater (en librairie et superficiellement), la seconde édition du "guide ornitho" a été revue et corrigée... et l'impression de la page des hiboux m'a semblé meilleure. A noter que, outre la réédition du Guide ornitho, Delachaux et Niestlé ont sorti une version grand format (plus cher, 375 FF): c'est "l'album ornitho" - textes et illustrations sont identiques, le format est plus confortable ...à la lecture, mais il n'est alors plus question de l'empocher pour le terrain ... mais il vaut la peine comme complément "bibliothèque" du guide d'identification Sinon, comme autre guide d'identification (outre le Peterson), il y a bien sûr le Lars Jonsson, les oiseaux d'Europe, éd. Nathan Heinzel, Parslow, les oiseaux d'europe, d'afrique du nord et du moyen-orient, Delachaut-Niestlé Cuisin, Perrins, les oiseaux d'europe, Delachaux, Niestlé
Patrice Deramaix
"les chemins de la pensée" :
http://www.multimania.com/patderam/

 

Contribution de j-marie.frenoux, j-marie.frenoux@pop.ifrance.com, "Re: Guide d'identification", 03 Apr 2001

il existe une édition corrigée du guide ornitho. Elle est disponible chez Delachaux évidemment, sur le catalogue de la LPO et je crois l'avoir vue en rayon chez "Nature et Découverte".
Avec tout ça se serait malheureux que tu ne trouves pas ce guide...

 

Contribution de Cyrille Deliry , Deliryc64@aol.com, "Re:Site sur l'Inventaire des oiseaux de France ", 22 Dec 2000

L'Inventaire des oiseaux de France. Avifaune de France métropolitaine. de Philippe J. Dubois, Pierre Le Maréchal, Georges Olioso et Pierre Yésou. Nathan/HER, 384 pages 22,2 x 28,5 cm.
Cette publication est accompagnée de la mise en ligne,
Ce site http://iof.multimania.com/ doit donc être un lieu d'échanges

Excellente initiative... j'ai acquis hier ce livre en Librairie à Chambéry et ai déjà dévoré pas mal de choses, je regrette toutefois d'avoir raté la communication sur une publication locale sur l'Isle Crémieu que j'ai rédigé en 1995 et qui synthétise en près de 150 pages les informations sur ce secteur. Qui de l'équipe des rédacteurs serait intéressé pour recevoir cette publication, sachant que je ne pense pouvoir me procurer qu'un seul exemplaire ?
Dans l'immédiat des analyses plus ou moins inédites sur l'avifaune de l'Isère et l'Isle Crémieu sont disponibles en ligne sur mon site indiqué avec ma signature ci-dessous. Je n'ai malheureusement pas encore eu la chance alors que l'essentiel du travail a étéfait il y a près de 5 ans d'avoir trouvé le soutien utile pour l'édition de ce document comme Georges Olioso a pu le faire pour son avifaune du Vaucluse avec brio et qualité...
Salutations ornithologiques du Grand Père Soulcie.

Cyrille Deliry (Morestel - 38 / France)
Site du Grand Père Soulcie

 

Contribution de Alain Fossé, alfosse@bigfoot.com, "Site sur l'Inventaire des oiseaux de France ", 20 Dec 2000

Cette semaine sort en librairie :
L'Inventaire des oiseaux de France. Avifaune de France métropolitaine. de Philippe J. Dubois, Pierre Le Maréchal, Georges Olioso et Pierre Yésou.
Nathan/HER, 384 pages 22,2 x 28,5 cm.

Cette publication est accompagnée de la mise en ligne, avec l'aimable collaboration des éditions Nathan, d'un site web destiné à recueillir et présenter mises à jour et corrections ;
Voici un message des auteurs :

« Comme nous l'avons écrit dans notre introduction, cet inventaire n'est pas exhaustif, par la force des choses. Il existe certainement des observations inédites, cryptiques - ou qui tout simplement nous ont échappé - qui ont leur place dans cet inventaire.
Si tel est le cas, merci de nous en faire part pour améliorer la prochaine édition. De même, si des observations ou des données publiées dans ce livre vous semblent erronées ou mal circonstanciées, nous sommes intéressés par tout correctif explicite.

IMPORTANT : s'il vous plaît, ne nous demandez pas les références précises de telle ou telle donnée. En effet, notre travail - des années à éplucher la littérature ornithologique - repose sur une documentation qui n'est pas aisément accessible et il nous faudrait parfois un temps considérable pour retrouver la source de ce genre d'information.

Merci de votre compréhension. »

En tant qu'association, vous êtes - l'association et tous ses adhérents - à la base de ce travail : n'hésitez donc pas à rapporter toutes les corrections et mises à jour relatives à votre région.

Ce site http://iof.multimania.com/ doit donc être un lieu d'échanges et vous pourrez, à partir du menu déroulant « Choisir : » de l'en-tête,

Les commentaires sont aussi regroupés par grands chapitres (introduction, espèces...) accessibles à la fin du menu déroulant « Choisir : » de l'en-tête.
*Dans les pages par chapitre les commentaires sont organisés en plusieurs rubriques :

· mises à jour :

· corrections :

Merci de votre aide et bonne lecture !
NB : la page d'accueil et l'en-tête seront complétés dès que j'aurai le livre en mains.

Pour les auteurs,
====================================================.
Alain Fossé,LPO Anjou,Angers,France
47° 29' 8,5" N, 0° 33' 49,5" W alfosse@bigfoot.com
Site LPO Anjou http://perso.libertysurf.fr/lpo-anjou/
Site perso/Liste française des oiseaux du Monde
http://listoiseauxmonde.multimania.com/
====================================================.

 

Contribution de Pierre Marchand, , "l'album ornitho", 24 Nov 2000

J'ai acheté hier soir "l'Album Ornitho"
Svensson - Mullarney - Zetterström - Grant, 345FF, (53 euros).
Tous les oiseaux d'Europe en 4000 dessins grand format, 400 pages chez Delachaux.
Les cartes et les légendes ont été corrigées.

Pour prendre un sujet qui a été longuement discuté : l'oie des moissons et l'expression "remote taïga":
Dans le petit format (appelé "Guide Ornitho") , l ' Oie des moissons, était décrite d'un milieu : "dans la toundra reculée (fabalis) et toundra humide (rossicus)"
Cela a été corrigé en :
"niche dans les tourbières, marais et sur les pièces d'eau de la taïga (fabalis) ou de la toundra humide (rossicus)".

A première vue, d'autres corrections ont été apportées par rapport à la version française du Guide Ornitho :
- Au moins, les trois cartes des grèbes, qui étaient sur la même page ont été corrigées.
Il s'agit des Grèbes esclavon, Grèbes à cou noir, Grèbes castagneux.

- L'erreur sur les deux corneilles mantelées a laissé la place à une Corneille noire et une Corneille mantelée.
Les cartes de répartition respectives pour les deux sous-espèces ont été corrigées.

Tout semble donc être rentré dans l'ordre.
Le prix n'est pas donné, mais le format est très grand 32cm x 22 cm . Un superbe ouvrage !

La supervision scientifique est la même que pour le Guide Ornitho. C'est à dire Guilhem Lesaffre en personne. Mais , si j'en crois la page de garde, l'équipe a été renforcée de Nathalie Rachline pour la relecture. Bravo !
Qui va nous rembourser le "Guide Ornitho" de petit format ?

 

contribution de Patrice Deramaix, patrice.deramaix@euronet.be, "Re: L'album Ornitho.", 20 Nov 2000

"L'album Ornitho" ? (version de "salon" du Guide Ornitho désormais bien connu).

Je me souviens que la première édition du Guide ornitho a fait l'objet de discussion critique, et d'une minutieuse et remarquable correction on line.
Je voudrais savoir si la seconde édition (format "poche") ainsi que le présent album est une version "revue et corrigée" par l'éditeur. Il aurait été dommage de voir se répéter, en grand format, les erreurs de cartographie ou orthographiques jadis recensées dans le "guide ornitho"

J'ai eu l'occasion de feuilleter en librairie l'album ornitho : l'ouvrage est très beau, il reprend textuellement le contenu du "guide" avec l'avantage d'une mise en page plus aérée et des illustrations parfaitement lisibles. N'ayant pas le guide ornitho (1er éd.) en regard, je n'ai pu comparer, mais à première impression, l'impression des ill. discutées du premier guide (le moyen-duc tout jaune par ex.) me paraît tt à fait bonne. A mes yeux, il mérite l'acquisition, à titre d'exemplaire de référence, même si on possède le "guide ornitho" de terrain.

 

contribution de didier Godreau, didier.godreau@free.fr, "Re: L'album Ornitho.", 20 Nov 2000

Je l'ai emmené ce week-end au lac du Der, et il nous a été bien utile pour bien identifier les oies cendrées et des moissons , les dessins étant plus grands, et toujours de très grande qualité.
Le petit dans la poche, le grand sur la lunette arrière du véhicule !

 

contribution de P. Renard, p.renard2@libertysurf.fr, "Re: L'album Ornitho.", 20 Nov 2000

L'album ornitho est d'une beauté exceptionnelle, et la qualité des illustrations est infiniment plus appréciable que sur le guide. J'apprécie les plumages et les angles de vue originaux (je suis sculpteur animalier), et il montre des choses qu'on ne trouve pas ailleurs.
Il ne concurrence pas vraiment le guide, car ses taille, poids ... et prix excluent de l'emmener sur le terrain. Pour ma part, usager du Lars Jonnson, j'avais hésité à acquérir le guide lors de sa sortie (because erreurs et mise en page), mais j'ai acheté l'album sitôt paru, car il n'a pas d'équivalent.
Tant qu'à avoir un album et un guide, autant les prendre différents - surtout quand les deux sont excellents.

 

contribution de Catherine Laplagne, claplagne@calva.net, "Re: L'album Ornitho.", 20 Nov 2000

"L'album Ornitho" ? (version de "salon" du Guide Ornitho désormais bien connu).

Personnellement (et en tant que travaillant dans l'édition), le procédé qui consiste à publier deux ouvrages identiques (ou quasiment) sous des titres et des couvertures différentes me choque assez...
Par ailleurs, du point de vue de l'acheteur, quelle que soit la qualité de l'ouvrage (dessins et textes), je ne vois pas l'intérêt qu'il y a à acheter "l'album ornitho" si on a déjà le "Guide ornitho". C'est l'un ou l'autre à mon avis.

 

contribution de Eric Cuvelier, savagran@yahoo.fr, "L'album Ornitho.", 19 Nov 2000

Bonjour, quelles sont vos impressions à propos de "L'album Ornitho" ? (version de "salon" du Guide Ornitho désormais bien connu).

 

contribution de Gerard Joannes, g.joannes@ac-nancy-metz.fr, "GUILLEMOTGEOPOPASRAYE", 12 Aug 2000

Le GEOPO est mon guide préféré mais ce n'est pas pour autant qu'il s'agit d' un guide parfait.
Quelques erreurs ont été relevées ça et là (n'est-ce-pas PICA ?) et je voudrais en signaler une nouvelle sans esprit de polémique, bien entendu. Je le fais uniquement pour information.

A la page 446, le Guillemot de Troïl (Uria aalge), en plumage nuptial et en vol n'a pas de stries sur les flancs alors qu'elles sont nettement visibles sur l'individu situé juste au-dessus. En revanche, l'H1 en a, alors que d' après le texte p 464 il en est dépourvu.

Alors, erreur dans le dessin ou dans le texte pour ce dernier cas ?
Bonnes obs.
Gérard Joannès
Forbach

 

contribution de Thierry Fournet, tfournet@voila.fr, "Re: Pour étoffer votre bibliothèque ornitho", 19 Jul 2000

(1) Raptors, Bird of prey of the world
James Ferguson-Lees & David A.Christie
112 planches couleur , plus de 300 cartes couleurs.
Il semble s'agir d'une édition nouvelle (revue, corrigée?) d'un ouvrage actuellement épuisé.

Il s'agit en fait d'un ouvrage que l'on attend depuis presque 10 ans ! Espèrons qu'il sera mieux (= moins obsolète) que le GEOPO, que l'on a attendu lui aussi pendant +10 ans. M'est avis qu'il faut peut-être mieux attendre de voir ce qu'il vaut avant de débourser les qq100s de francs surtout qu'un guide (complètant l'indispensable guide photos) de Forsman va bientôt sortir aussi.
Au passage, une curiosité :
http://www.bigbirdsearch.com
Un moteur de recherche spécialisé dans les oiseaux. Pas encore très très riche mais c'est une bonne idée.

 

contribution de pierre-yves.bodart, bodart_py@hotmail.com, "Pour étoffer votre bibliothèque ornitho", 19 Jul 2000

Les éditions "Helm identification guides" annoncent pour l'automne prochain l'arrivée de nouveaux guides, dont trois au moins mérite citation...

(1) Raptors, Bird of prey of the world
James Ferguson-Lees & David A.Christie
112 planches couleur , plus de 300 cartes couleurs.

Il semble s'agir d'une édition nouvelle (revue, corrigée?) d'un ouvrage actuellement épuisé.

(2) Trushes
Peter Clement & Ren Hathway
60 planches couleur , 160 cartes couleurs.

Pour enrichir ses connaissances sur une des familles d'oiseaux les plus étendues depuis les habitués de nos jardins (merles, grives) jusqu'aux plus rares.

(3) Sylvia warblers
Identification, taxonomy & phylogeny of the genre Sylvia
H.Shirihai, G.Gargallo & A.J.Helbig
20 planches couleur, 540 photos

Pour en savoir plus sur les Sylviidae...au premier rang desquels surviennent les fauvettes.
Tous trois disponibles vers Octobre 2000.

 

contribution de M. LEGRAS, "Dernière édition !lvbiAh", 8 Jul 2000

Je vous écris pour vous signaler - si vous ne l'avez déjà constaté - qu'une nouvelle édition du "Guide Ornitho" est parue chez Delachaux et Niestlé. J'ai parcouru cette édition et apparament les erreurs ont été corrigées ( à part la légende du dessin de nourrissage du coucou gris par une espèce plus petite ).
Si vous l'avez consulté, pouvez vous, SVP, me dire ce que vous en penser et mettre à jour votre page avec vos remarques.

 

contribution de Geneviève Perello, gperello@free.fr, "deug ornitho ( 1ère année)", 31 May 2000

Bonsoir jmls, bonsoir tous et totes

Pour la mention, c'était "très honorable", mais tout le monde a la même en 1ère année.

Pour Peterson, c'est affreux. Maintenant, à chaque fois que je l'ouvre, j'y trouve un os.
Avez-vous vu la couleur des cercles orbitaux du Faucon pélerin juv. ? bleu cyan, est-ce réellement possible ?
Le Rougequeue à front blanc m. ne vaut pas mieux.
Et quelle différence doit-on voir entre le mâle nuptial et la femelle Bergeronnette grise ?
Et que dire de l'illustration du Tarier pâtre ?
c'est une décalcomanie ou quoi ?
Le résumé de l'histoire c'est à la page 376 (éd° 94) la légende sous les Traquets : ..."chez ces 5 espèces de truquets (sic)..."
Et pourtant B' eth me guardi aqueth libe preci'os, c'est lui qui part avec moi en balade.

Je préfèrerai compter les cailloux à Cayeux. Plus facile.
Adishatz ausedaires

 

réponse de luge, luge@globetrotter.net, "Re: Guide des oeufs", 10 May

"Les oiseaux et leurs nids" de Winwood Read et Eric Hosking. Edition Fernand Nathan-1968.

 

contribution de Etienne I, eix@swing.be, "Re:Guide des oeufs", 10 May 2000

il y a le Guide des oisillons et poussins des oiseaux d'Europe de S.Hoeher (chez D&N)
Le "Nids, oeufs et poussins d'Europe" de C.Harrisson chez Bordas, dont on a déjà parlé.
et "Nids et oeufs" de M.Dupérat chez Arthaud. (souvent trouvables en occasion et soldeur)
question: y-a-il des Harles dans ton coin ?; des grands rapaces...?

 

commentaire de Georges Olioso , Georges.Olioso@wanadoo.fr, 9 May 2000

le bouquin sur les oeufs dont tu parles traite des oeufs du monde entier, il est donc très très loin d'être exhaustif !

 

question de Catherine Laplagne, claplagne@calva.net, "Guide des oeufs", 09 May 2000

C'est la saison des nids et des oeufs à nouveau.
En promenade en forêt, ce week end nous avons trouvé de nombreuses coquilles vides dont deux d'une taille étonnante (un de 5 cm et un de 5,5 cm) et c'est toujours la même frustration de ne pas réussir à les identifier, les ouvrages généraux que nous possédons n'étant pas suffisamment précis sur les oeufs.

L'an dernier, quelqu'un m'avait conseillé un guide intitulé "Nids, oeufs et poussins" chez Bordas. Après consultation du site Bordas et de divers autres sites, ce livre n'a plus l'air d'être disponible. Il y en a en revanche un autre qui s'appelle "Les oeufs d'oiseaux" dans la collection "L'oeil nature" (toujours chez Bordas). Est-ce que quelqu'un l'utilise ? Qu'est-ce qu'il vaut ? Sinon, quelqu'un a t il un autre ouvrage à recommander sur ce thème ?

Je suis également preneuse de recommandations concernant l'identification des plumes.

Et si quelqu'un a une idée sur nos deux grands oeufs :
- celui de 5 cm est beige rosé clair uni (sans taches)
- celui de 5,5cm est blanc terne uni et très pointu
Tous deux ont été trouvés en forêt (le premier sous un grand charme et le second sous un grand chêne mais il n'y avait pas de nids visibles).

 

contribution de jean-luc saint-marc, jlsm_A_club-internet.fr, "(page 3): A Jacques Penot.", 27 Apr 2000

Mercredi 26 avril 00, au parc floral de Paris,
près de Vincennes, le Centre ORnithologique Ile de France organisait une petite sauterie avec cidre, kir, jus d'oranges, cacahuètes, biscuits au chocolat.

E

taient présents les auteurs: Pierre Le Maréchal et Guilhem Lesaffre, et l'illustrateur: Jean Chevallier de l'ouvrage:

Les Oiseaux d'Ile de France-
L'avifaune de Paris et sa région
dans la collection:
La bibliothèque du naturaliste.

345 pages, plus de 360 espèces traitées, 56 photos couleurs et 24 illustrations originales !

L'ouvrage était remis ce jour aux souscripteurs.
Ambiance chaleureuse, retrouvailles et échanges.
Centre ORnithologique Ile de France
01 4851 9200
corif@club-internet.fr

 

question de FLORENT YVERT, Pelodyte@aol.com, " adresses librairies", 7 Apr 2000

Auriez vous des adresses (et courriels si possible) de librairies naturalistes par correspondance (comme NHBS) en Amerique du nord ou mieux, en Amerique du sud ?

 

contribution de Etienne I., eix@swing.be, "premiers résulats...votre avis sur 10 guides et livres ornitho.", 2 Feb 2000

Voici les premiers résultats de l 'analyse (aucune prétention scientifique...) de vos réponses:
(la moyenne des cotes sur 10 est de 7.6 pour l 'ensemble des avis retenus.)

Les guides de terrain:

Tous les oiseaux d 'Europe de Bruun,Singer : 6.2/10 plutôt conseillé aux débutants et aux amateurs. le Bruun attire peu les fanatiques.

-Les oiseau d 'Europe de Perrins Cuisin: 6.4 pour le débutant (aucun NON) et l 'amateur, mais sans beaucoup d'enthousiasme. trop atypique le Perrin ?

- Guide des oiseaux de France ... Peterson 6.6 (avec des notes de ...2 à...9!) mais le Peterson reste un achat recommandé pour le débutant ( avec plus de 50% d'avis ***, *****, et ******), pour l'amateur et le fanatique ( avec cependant 20% de NON pour le fanatique). Le Peterson, un guide parfait avec une autre mise en page ?

-Oiseaux(1+2) Peter Hayman moyenne de 7.4 pour le débutant et l 'amateur (aucun NON!), mais aucun intérêt pour le fanatique. Pas mal pour ce guide atypique!

-Oiseaux d 'Europe, d 'Afrique... Heinzel: moyenne de 7.4 un guide pour l 'amateur( aucun NON!), avec un avis favorable *** pour le débutant et le fanatique.

-- Identifier les oiseaux Harris, Tucker, Vinicombe ajouté spontanément a la sélection, pour information, sa note est de 7.9 et recommandé pour le fanatique (100 % de OUI)

- Le Guide Ornitho Mullarney moyenne de....8.2 (pour le travail des auteurs, je suppose et certainement handicapé par le travail de l 'éditeur...) Pas de OUI franc et massif "pour le débutant", mais 37% de NON (nous devinons pourquoi!). Pour l 'amateur et le fanatique...aucun NON!, un avis favorable pour l 'amateur, et très favorable pour le fanatique.
Serait-ce trahir que de dire" le débutant doit attendre la prochaine édition corrigée de cet excellent guide de terrain" ?

- Les oiseaux d ' Europe... Lars Jonsson moyenne de 8.2 pour le débutant(50% d 'avis très favorable), l 'amateur (60% d 'avis très favorable) , et le fanatique (72% d 'avis très favorable)

Quittons les guides de terrain:

-Guide encyclopédique des Oiseaux du P.O. Beaman & Madge étonnant score de 8.8 ! 50% des utilisateurs le déconseille aux débutants, l'amateur peut l 'envisager (pour corriger le Guide O. par exemple..!), le fanatique n 'hésitera pas !

- Le chant des oiseaux de Bossus, Roché (Edition Sang de la Terre) Trop peu de réponse pour ce livre, consacré aux chants des oiseaux( le seul?), que pour en tirer une analyse significative. A découvrir!

Des commentaires un peu plus fouillés prochainement sur
http://users.swing.be/eix
(et maintenant si on parlait un peu de vos jumelles...?)

 

contribution de Etienne I, eix@swing.be, " guide Ornitho",

vous citez "la publication des erreurs du guide ornitho" :
pouvez-vous m'indiquer où elles sont disponibles ?
O. Tostain.

tu trouveras une première liste, avec une tentative de classement thématique sur
http://users.swing.be/eix/guide1/erreurs.htm

et une liste classée par pages sur:

http://users.swing.be/eix/guide2/encore.htm

 

contribution de Olivier.TOSTAIN, Olivier.TOSTAIN@wanadoo.fr, "Re: oeil de lynx : la réponse", 30 Jan 2000

Egalement trouvés, "just for fun" :

 

contribution de G Perello, gperello@wanadoo.fr, "oeil de lynx : la réponse", 30 Jan 2000

Voici les réponses. Pas de gagnants à ce jeu terriblement difficile à deux titres au moins : il fallait déjà posséder le guide O (très dur avec ce qu'il prend dans la figure); et arriver à le feuilleter en sachant chercher la choluchion. Remercions les valeureux participants.

Rappel : "Cherchez l'intrus : dans "Le guide Ornitho" il n'y a pas que les oiseaux d'Europe, habituels ou occasionnels. Il y a même quelques espèces qui surprennent (et certaines même qui surprennent drôlement)."

Evidemment, il s'agissait de trouver des espèces d'animaux sans plumes, et pas des espèces de coquilles (orthographiques).
Ce qui se cache dans "Le guide maudit" nous montre la nature telle qu'elle est, et pas sous cloche.
Le petit peuple de notre planète se retrouve donc dans ces pages.

Il fallait trouver :

Allez, je vous renvoie à vos chers études : potassez-le un peu plus votre guide.

 

réponse de francis MORLON, fmorlon@caramail.com, "Re: Ouvrages récents +pies", 27 Jan 2000

"Dictionnaire du monde animal" sous la direction de S. TILLIER (1999); Je viens de l'emprunter à la bibliothèque, j'ai pas eu le temps de m'y plonger trop à fond.Mais au premier abord :il me parait complet dans le nombre d'entrée, un peu court sur les explications passant trés vite sur des espèces ou famille qui pourrait être intéressantes. En bref, pas un chef d'oeuvre à mon avis.
[...]

 

question de Lucien GUES , lgues@nordnet.fr, "Ouvrages récents - Votre avis", 25 Jan 2000

Qui connaît et pourrait donner son avis sur les livres suivants parus récemment ?
"Dictionnaire du monde animal" sous la direction de S. TILLIER (1999)
"Principes de zoologie" de C. CHAPRON (1999)
"Les Oiseaux par la couleur" de M. DUQUET et A. LAROUSSE (1999)
Ces 3 ouvrages font partie de la sélection de la dernière Gazette de la Librairie René Thomas à Paris.

 

contribution de Colette Barridas, barridas@club-internet.fr, "Rapaces de France", 23 Jan 2000

Dans la rubrique "Documents" de la nouvelle liste Obsaquitaine
http://club.voila.fr/docvault/obsaquitaine/LES_RAPACES_DE_France.doc
se trouve une liste des rapaces nicheurs de France, indiquant leur période, lieux de parades et de nidification.

Si vous y trouver des modifications a y apporter, son créateur, Jean-François Le Bihan, vous remercie de le prévenir directement :
jflebiha@club-internet.fr

 

contribution de G Perello, gperello@wanadoo.fr, "oiseau : tu l'as ta photo ?", 23 Jan 2000

Comme la campagne ne se déplace pas à la mer, comme les petits dessins des guides sont petits et ne font pas tout, comme j'en avais assez d'entendre parler de tous ces pauvres oiseaux mazoutés sans savoir à quoi ils ressemblaient au juste, un soir il y a 15 jours, j'ai acheté "Les oiseaux de mer" *, petit livre pas cher et rempli de grandes photos.

Voilà, maintenant j'ai bien en tête la trombine des fous, macareux, guillemots et autres pingouins, dont on nous parle tant. ça crée des liens. Espérons tout de même qu'il ne restera pas un jour, justement que ces photos.

Alors je le conseille vivement aux autres néophytes terriens. * de P. Moteau et P. Garguil, aux Ed° Gisserot, 1989, 19x26, (42,80FF).

 

contribution de G Perello, gperello@wanadoo.fr, "oeil de lynx : le jeu", 22 Jan 2000

Temps mauvais, froid, pluie, neige, vent et (et !) emprunt du "guide Maudit"* à la bibli, se conjuguent pour vous proposer ce jeu.**

Cherchez l'intrus : dans "Le guide Ornitho" il n'y a pas que les oiseaux d'Europe, habituels ou occasionnels. Il y a même quelques espèces qui surprennent (et certaines même qui surprennent drôlement).
Ici la longue-vue coûteuse de servira pas. Chaussez plutôt vos besicles.

Vos réponses concises, précises et référencées à mon adresse perso avant le samedi 29/01/00 minuit.

A la question "qu'est-ce qu'on gagne ?", la réponse : "On gagne à participer."
A vos marques.

 

contribution de Etienne I., eix@swing.be, "Miroiser en Egypte", 18 Jan 2000

Ce n 'est pas un guide de terrain, mais ne manque d'intérêt:
The Birds of ancient Egypt de P.F. Houlihan (American University in Cairo, 1988)

je voudrai ajouter ceci:
si vous avez la chance de le trouver dans une bouquinerie au Caire, pour +- 50 £Egyptienne, surtout ne pas hésiter...(ce livre est toujours en vente sur le net pour +- 100 US$)

 

contribution de G Perello, gperello@wanadoo.fr, "femelle épeiche et Peterson, pic et pic et colle !", 16 Jan 2000

Je n'ai qu'un mot :
Peterson au piquet !
Scandale ! Après la femelle verte (Picus viridis), c'est maintenant au tour de la femelle épeiche (Dend. major). Peterson l'a oubliée aussi celle-là. Le descriptif plus loin la mentionne par défaut : la nuque rouge appartient au mâle. Mais point de joli dessin.

Et dès qu'on se penche sur les pics, on tombe.
Le Pic syriaque femelle (Dend. syriacus) est passé sous silence, a exist'pas;
le Pic mar (Dend. medius) a, soi-disant, les deux sexes semblables, ce qui est faux; le Pic tridactyle femelle (Pico. tridactylus) a, dit le texte, une calotte noire striée de blanc, mais l'illustration, elle, est fautive;
et la femelle Pic noir (Dryo. martius) n'est pas dessinée, seulement mentionnée.

Que penser de tant de sexisme? Que penser de ce sort fait aux pics?
(Ah c'est beau! De l'air !)

Peterson nous met les canards de face, de profil, de travers qui flottent ou qui battent de l'aile ("battre de l'aile", Monsieur cdvcdw), mais nous coule à pic pour le reste. Favoritisme ou manque de place ?
C'est pas sérieux !

C'est la promo "première année ornithologie appliquée" qui est pas contente. Si ça continue le Roger nous fera rater le concours.

NOTA BENE :
"Si je puis ajouter un conseil personnel aux usagers de ce livre, c'est de le considérer comme un ami, mais non comme un oracle infaillible... le novice peut-être déconcerté d'abord. (...) qu'il ne se décourage pas (...) les causes d'erreurs sont multiples..."
Paul Géroudet, oct 93, préface à la dernière éd. du Guide des oiseaux de Peterson, D&N 1994.
Qu'on se le dise !

 

contribution de G Perello, gperello@wanadoo.fr, "Re: recherche ouvrages", 06 Jan 2000

Sans vouloir encombrer les listes :
1/ Pyrénées c'est avec un seul n (merci pour la si belle Pyrène).

2/ Je ne connais pas les livres dont tu parles, mais je vous conseille vivement à tous la lecture de l'ouvrage récent "Les Pyrénées" de ce même grand montagnard et pyrénéiste Claude Dendaletche (chez Delachaux, 250 FF). Très beau et très instructif.

Nota Bene : c'est C. Dendaletche qui a préfacé le célèbre guide des oiseaux gascons du célèbre Francis Beigbeder dont je reparlerai.

3/ Un petit livre chez Actes Sud, 1998, 79 FF : "Parc national des Pyrénées" de C-M Vadrot où vous apprendrez beaucoup de choses intéressantes sur la réintroduction des ours entre autres, avec un petit guide pratique (n° des refuges, des accompagnateurs de montagne etc.) et où, magique, vous trouverez la recette de la garbure (d'une des garbures)!

 

question de Florent Yvert, Pelodyte@aol.com, " recherche ouvrages", 6 Jan 2000

Je suis a la recherche des ouvrages suivants (epuises) :
- "Guide du naturaliste dans les Pyrennees occidentales" de C.Dendaletche chez Delachaux (t1 : moyennes montagnes et t2 : hautes montagnes)
- "Que sais je ? " sur la biologie souterraine (je ne sais plus si le titre est "biologie souterraine" ou "biospeologie")

 

contribution de Duchemin, cvdw@cybercable.tm.fr, "Old squaw", 24 Nov 1999

Formidable découverte pour les fans de R.T. PETERSON et de son système d'identification. Et il en reste...
Le site US avec de superbes planches -en couleur- pour les debs! Surprenante dénomination de notre Harelde de Miquelon qui surprendra plus d'un ornitho ... Du travail de recherche étymologique en perspective pour le binome érudit du GOT!
http://www.petersononline.com/birds/month/
Vraiment à voir aux heures de tarifs réduits...

 

réponse de G Perello, gperello@wanadoo.fr, "Peterson PAS fautif ? A voir! ", 20 Nov 1999

Coup de coeur ou coup de sang???:-)!

Bonjour Professeur, }8¤]
Ici Tintin ~:°)

Il n'en reste pas moins qu'il n'y a pas du tout mention dans le "Peterson" (Ed° 1994) du "Pinson des arbres" mâle d'hiver...
Emporté par la neige ? ou passé à la trappe de la dernière édition seulement ?
"errare" oui !
Surtout pour un débutant, se fiant à UN seul guide (et quelle référence !), pour identifier l'un des oiseaux les plus communs.
"Peterson" oui (God save the King), mais la bibli complète mieux. A quand les sacs-étagères de 100 litres pour les randos ? bonjour le dos. "fringillum est".
à bientôt

NB : merci pour les onglets, je vais faire.

 

réponse de Duchemin, cvdw@cybercable.tm.fr, "Peterson PAS fautif! ", 20 Nov 1999

Coup de coeur ou coup de sang???:-)!

G Perello a écrit :
Le "Peterson" ne me donnant rien ("a exist' pas"), je rouvre le vieux "Bruun & Singer" : tiens est-ce possible, un commun fringille en robe de saison ? Le "Peterson" m'avait caché l'existence de cette mâle modulation hivernale ! A moins que ce ne soit une invention du "Bruun" ? Témoignage à décharge:

Pas d'accord sur une attaque du vénérable Peterson. Depuis mon premier ( acquis en 1962) jusqu'à l'actuelle édition, le Peterson m'a toujours très bien aidé pour identifier mes obs.. Respect dû aux anciens sans doute. La première édition française de"votre vieux" Bruun & Singer date de 1979....Un guide n'est jamais suffisant certes, mais déplacer sa bibliothèque sur le terrain ne relève plus de l'ornithologie mais du frêt!
Mes maîtres de l'époque m'avaient même initié à mettre des onglets pour accédér rapidement à la bonne famille d'oiseaux.. J'aimais beaucoup la disposition des planches réparties dans le manuel plutôt que centrées comme elles le sont depuis...
Merci PETERSON!

 

contribution de G Perello, gperello@wanadoo.fr, "Peterson fautif ? ça commence...", 19 Nov 1999

Guide des oiseaux de Fce et d'Europe, moins un.
ça fait un bon moment que je me demande quel est cet oiseau rose, avec un gros bec et 2 barres blanches sur les ailes.
Le "Peterson" ne me donnant rien ("a exist' pas"), je rouvre le vieux "Bruun & Singer" : tiens est-ce possible, un commun fringille en robe de saison ? Le "Peterson" m'avait caché l'existence de cette mâle modulation hivernale ! A moins que ce ne soit une invention du "Bruun" ?

Avoir deux montres pour ne plus avoir l'heure ! Je vais voir "Perrins". "Perrins" confirme : c'est l'hiver qui frappe à votre porte...
Mais là, horreur! les 3 ouverts sur le bureau: c'est quoi les bonnes couleurs ?
Résultat du concours : le vieux "Bruun" résiste et gagne : tonalités plus claires, teintes bien moins saturées, et dessin et couleurs de la calotte proche de la réalité : c'est un monsieur pinson des arbres d'hiver.
Chapeau Peterson, d'avoir fait courir les pauvres ignorants pour si peu.

On se reverra!

 

contribution de G Perello, gperello@wanadoo.fr, "des guides...Peterson", 14 Nov 1999

"Etienne I." a écrit :(
Dans la dernière édition du Peterson (1994), c'est la planche 94 (pass. égarés d'Amérique) qui me paraît "encombrée". Comme je ne trouve que 64 planches dans mon ex. pourrais tu me donner la page?

Décidément on est sacrément égaré ce soir. L'édition 1962 est donc moins fournie. Mais, j'imagine, précieuse ? J'en ai déjà vu un étonnant exemplaire de ce type dans les mains d'un spécialiste. Le "Guide ornitho", quel qu'il soit, est à l'homme des bois, ce qu'est LE "Ginette Mathiot" * à la femme au foyer: poisseux, jauni, déchiré, recollé, écorné, marqué, annoté et... corrigé? mais...LE Livre. Pour en revenir à la question : La planche 94 du Peterson 1994 se trouve p.349; elle concerne les "Passereaux égarés d'Amérique", dont un, totalement (on se demande où ils vont chercher tout ça et d'ailleurs qui va le chercher?) : "Goglu bobolink" (en français dans le texte). Hello Birders line...

* "la cuisine pour tous" : au moins dix générations.

 

contribution de MARC ALMECIJA, almecija@cyberia.net.lb, "Guide E. O. P. O.", 13 Nov 1999

Qu'entends tu par la dernière édition du heinzel : cette année, ou plus ancien ? C'est pas de cette annee, c'est l'edition de 1996, j'ai l'erreur du plongeon catmarin.

C'est la même édition, mais à l'occasion d'une réimpression, il y a eu correction.
Voilà tout ce que je peux dire.
Autrement du Liban, je ne vois quasiment que mon bureau.
En espérant des jours meilleurs.

 

contribution de Rafael, "Guide Ornitho a l'epreuve", 11 Nov 1999

J'ai acheté "Le" Guide Ornitho il y a une semaine. Très bon, et avec internet les erreus sont facilement corrigeables (http://club.euronet.be/ornitho.famenne je crois). Donc pas de problème de ce point de vue-là pour ceux qui sont sur le web.

Les dessins... pour la plupart magnifiques, mais pas tous. Certains sont bizarres (couleurs) (cf. Hibous des marais et moyen-duc).

Les erreurs pourraient vraiment devenir embêtantes pour les débutants qui n'auraient pas accès aux rectifications, par exemple qui se poseraient beaucoup de questions pour la planche de la Corneille noire/mantelée p.337.
Les plus embêtantes sont selon moi les cartes de répartition, qui tromperaient les débutants mais aussi ceux comme moi qui ne connaissent pas encore toutes les espèces visibles chez nous (je pense en particulier aux espèces "sibériennes".

A part ça, c'est un bouquin que je recommanderai dès que j'en aurai l'occasion!

Une petite erreur d'accent qui apparemment n'a pas encore été signalée (me trompe-je?): Quatrième de couverture, dernière phrase: "Notamment (...) les mouettes et les goëlands, il fut (...)". Remplacer "goëlands" par "goélands". A la limite, on pourrait même rappeler de mettre des majuscules ("Mouettes" et "Goélands"), mais comme ce n'est pas dans les textes d'identification, ce n'est pas bien grave.

Enfin, je ne comprend pas pourquoi, p. 317, Mésange bleue, il est écrit sur le dessin en vol à droite "blanc". Je ne vois que du bleu sur la queue. C'était sûrement "pas de blanc" ou "bords bleus" ou "pas de blanc aux bords" (comparer avec M. charbonnière en vol, en haut à gauche).

Voilà... dimanche dernier, inauguration du guide, dans la baie de Canche (Etaples, Pas de Calais).

Après très peu d'espèces, un copain ornitho avec moi équipé d'un bon vieux Heinzel voit à travers les roseaux un machin bizarre presque entièrement caché.
Après quelques minutes, il se montre un peu plus. Ils sont deux. Il dit "Butor, ou Crabier". Je trouve enfin l'oiseau, l'observe bien à le tête, front et dessus de la tête noirs, moustache noire. Les plumes de la tête s'ébourriffent sous le vent, faisant pencher pour Crabier. Moi je penche pour Butor d'après les couleurs, lui pour Crabier d'après les "cheveux". Dans les deux cas, c'est une coche pour nous deux.
Les deux piafs s'envolent, lui est un peu en retard pour les voir voler, moi qui les voyais voit des ailes au dessus bien tacheté, les bêtes s'en vont.

Voilà... problème. Coup d'oeil sur Le guide O, les ailes du Crabier en vol sont claires. Coup d'oeil sur les cartes de répartitions, ça ne peut être un Crabi! ! er, c'est donc un Butor. Enfin une fois que mon compagnon s'est rendu à l'avis de "Butor", je vois les dessins pour les "positions fréquentes" de l'oiseau, en haut de chaque planche, le Crabier scrute la surface de l'eau à découvert, le Butor est bien camouflé dans les roseaux... comme nous l'avions vu!

Bref une première expérience sur le terrain très convaincante, un guide de terrain très pratique, avec une coche sur le Butor étoilé (Botaurus stellaris). Je sens que je vais laisser le "identifier les oiseaux - éviter les confusions" au placard assez souvent dorénavant. Mais c'est pas sûr (à cause des erreurs - et un bouquin tel que celui-là est toujours utile pour compléter).

 

contribution de G Perello, gperello@wanadoo.fr, "des guides...", 09 Nov 1999

Puisqu'on parle de guides...
Un bouquiniste vient de me proposer l'édition originale du Peterson (1954). Évidemment je ne l'avais jamais vue. Couverture brun terne très camouflage, monogrammée au dos. J'ai été surprise d'y voir beaucoup d'illustrations en couleurs, ce qui contredit les souvenirs de quelques ornithos qui malgré eux passent tout au filtre de la télévision française d'alors et croient peut-être que la vie d'avant était en noir et blanc.
Surprise aussi d'y trouver quelques-unes des planches qui seront reprises 40 ans plus tard dans la dernière édition : les hiboux, les hirondelles; en fait toutes celles qui sont sur fond coloré aujourd'hui. La logique de la disposition des textes, cartes, illlus, m'a, par contre, échappée. Une joyeuse pagaille. Pourquoi faire simple ? Mais peut-être y avait-il une règle cachée, comme dans la présente édition, avec cette répartition en 3. C'est à l'usage que je m'aperçois de sa haute portée didactique : identifier les traits essentiels sur les planches illustrées, puis affiner avec les caractéristiques de plus en plus détaillées, enfin comparer aux cartes de répartition. Une vraie démarche de découverte et de compréhension. Pas bête du tout.

Reste que je me demande si je ne vais pas créer moi-aussi un site de correctifs.
Mais corrige-t-on LE Peterson ?
La planche 94 est tout de même une réussite rare en matière de non-communication. On se demande bien qui est égaré là-dedans, des volatiles exotiques ou du lecteur.

 

contribution de MARC ALMECIJA almecija@cyberia.net.lb, "Guide E. O. P. O.", 10 Nov 1999

Je reste un fidèle du guide de H. Heinzel et ce n'est surement pas ce guide qui contient le plus d'erreurs. Certaines sont d'ailleurs corrigées entre deux réimpressions.

J'ai acheté la dernière mouture en deux exemplaires à 3 ans d'intervalle et j'ai noté la correction de l'erreur sur les plongeons.Je n'ai pas passé beaucoup de temps pour trouver les autres erreurs qui ne m'ont donc pas "sautés" aux yeux.

Je pense que même une lecture un peu rapide du GEOPO ne doit pas laisser cette impression.

Pour prendre une parabole tiré d'un revue de pshycologie, même si on nous donne de la bouffe bourrée de produits, ne plus manger fera mourir plus vite.
Idem pour les guides même celui qui a des erreurs a l'avantage de permettre, dans de nombreux cas, l'identification de l'oiseau vu.

Donc hésiter pour hésiter n'apprendra rien sur les piafs.

De toute façon, pour avoir de meilleures chances de reconnaissance des piafs mal vus et pas bien éclairés et à contre jour et trop loin et ..., il faut plusieur guides.

Commence par en acheter un , les autres suivront et le tri se fera tout seul.

 

Question de Stéphane Berthin, stephane.berthin@libertysurf.fr, "Guide E. O. P. O.", 9 Nov 1999

Savez-vous si les eventuelles erreurs du Guide Encyclopedique des Oiseaux du PO sont répertoriés quelque part ?
Y'a t-il baucoup d'erreurs dans le Heinzel derniere edition (j'en ai trouve 3 ou 4)?
Merci d'avance.
A force d'entendre parler d'erreurs, je vais plus oser acheter un bouquin.

 

contribution de Etienne I., inbreckx.e@euronet.be, "Guide Ornitho :suite et fin ", 30 Oct 1999

Voici la suite et la fin du travail de bénédictin réalisé par Serge Le Huitouze sur le Guide Ornitho, ses 848 espèces en 4000 dessins et quelques erreurs:
http://club.euronet.be/ornitho.famenne/guide2/lasuite.htm
Il reste encore quelques erreurs à publier en Htlm pour les pages 378 à 401.
Merci de me transmettre les informations et précisions complémentaires , exemples: le Moineau à gorge jaune a-t-il les pattes grises (G.O page 344) ? , à comparer avec le dessin du GEOPO page 784...

a tout hasard : delachauxniestle@bluewin.ch

 

contribution de Thierry Fournet, thierry.fournet@detexis.thomson-csf.com, "Frais de port", 29 Oct 1999

Avez vous deja acheter chez eux, connaissez vous un fournisseur qui prenne moins de15% de charge pour le transport ?

Quand on est abonné à British Birds, il y a un service avec port gratuit. Le choix d'ouvrages est assez reduit neanmoins. Certaines mauvaises langues disent que c'est le seul interet d'etre abonné à BB désormais (quand je vois certains numeros, je ne leur donne pas tord). Quand on commande plusieurs livres par an, l'économie réalisée sur les frais de port paye une bonne partie de l'abonnement ...

Je vais acheter l'Encyclopedie de Beaman & Madge, la version française vaut-elle l'anglaise ?

A choisir il faut mieux acheter la version française qui est moins cher et bien traduite (quelques coquilles reglementaires, cf carte du Pipit farlousanne par ex.). Le probleme est plutot de savoir *si* il faut l'acheter ou non.

La combinaison Guide Ornitho + "2ème Macmillan" est moins encombrante et nettement mieux.

 

contribution de Etienne I., inbreckx.e@euronet.be, "Le guide Ornitho , suite....", 21 Oct 1999

la suite des corrections De la PAGE 124, Huîtrier pie à la PAGE 158, Bécasseau à queue pointue ...
http://club.euronet.be/ornitho.famenne/guide2/encore.htm

 

contribution de Daniel Philippe, marolles@pacific.net.hk, "Re: toundra reculée ?", 19 Oct 1999

Dans le texte suedois on peut lire: "Häckar på ostörda myrar och i gölar i taiga (rasen fabalis) eller på blöt tundra långt i NÖ (rossicus), ..." Ce que je traduirais par: Niche dans les tourbieres et trous d'eau de la taiga (race fabalis) ou sur la toundra humide loint au NE (rossicus), ...
Les versions anglaise et francaise semblent donc avoir grossierement simplifie

Non. La version anglaise est fidèle. Elle dit exactement la même chose.

 

contribution de Emmanuel Naudot, Emmanuel.Naudot@um.erisoft.se, "Re: toundra reculée ?", 19 Oct 1999

Dans le texte suedois on peut lire: "Häckar på ostörda myrar och i gölar i taiga (rasen fabalis) eller på blöt tundra långt i NÖ (rossicus), ..." Ce que je traduirais par: Niche dans les tourbieres et trous d'eau de la taïga (race fabalis) ou sur la toundra humide loin au NE (rossicus), ...

Les versions anglaise et francaise semblent donc avoir grossierement simplifie le texte d'origine ce qui est dommage car le texte de Lars Svensson a recu beaucoup d'eloges en Suede et un journaliste a meme affirme que, bien que les planches du guide soient tres bonnes, c'est surtout le texte qui en fait sa qualite remarquable.

 

contribution de Etienne I., inbreckx.e@euronet.be, " Guide", 18 Oct 1999

de Alain Fossé, je n'emportais plus depuis longtemps de guide avec moi, maintenant le Guide ornitho ne me quitte plus (sans doute l'attrait de la nouveauté il est vrai).

Nous devons tous être a peut près d 'accord pour le Guide Ornitho (indispensable sur le terrain) , mais pour ne pas faire de la publicité à ce travail bâclé de l'éditeur Delachaux , ne faut-t-il pas mieux attendre la 2eme édition ?

 

contribution de Jean-Philippe SIBLET, j.p.siblet@ile-de-france.environnement.gouv.fr, "Guide", 18 Oct 1999

J'ai également vu la version "grand format" en suédois. Acquisition indispensable dès que la version anglaise sera disponible !!!

 

contribution de Thierry Fournet, thierry.fournet@detexis.thomson-csf.com, "Guide", 18 Oct 1999

3- le nouveau "guide ornitho" dont on parle tant. En particulier, est-ce que on peut l'utiliser fiablement malgrè les quelques erreurs? (je ne l'ai pas feuilleté)
Le meilleur pour moi (les erreurs sont connues maintenant pour la plupart). Je n'emportais plus depuis longtemps de guide avec moi, maintenant le Guide ornitho ne me quitte plus (sans doute l'attrait de la nouvauté il est vrai).

D'accord avec Alain bien sûr.

Un copain a vu la version grand format du Guide Ornitho (en Suédois), c'est *extraordinaire* d'apres lui.

Parait que cette version va sortir en français. Espérons que toutes les petites erreurs auront alors été corrigées.

 

réponse de Alain Fossé, alfosse@bigfoot.com, "Guide", 18 Oct 99

3- le nouveau "guide ornitho" dont on parle tant. En particulier, est-ce que on peut l'utiliser fiablement malgrè les quelques erreurs? (je ne l'ai pas feuilleté)

Le meilleur pour moi (les erreurs sont connues maintenant pour la plupart).
Je n'emportais plus depuis longtemps de guide avec moi, maintenant le Guide ornitho ne me quitte plus (sans doute l'attrait de la nouvauté il est vrai).
(en 2 : Johnson mais lourd et dessins inégaux,
puis 3 : Heinzel, bien amélioré mais dessins asez moyens).
Enfin dès que tu peux, achète un second (voire un deuxième... ;-).

 

réponse de MARC ALMECIJA, almecija@cyberia.net.lb, "RE: Guide", 18 Oct 1999

S'il ne fallait avoir qu'un guide, lequel ?
De loin je préfère le Heinzel, plusieurs raisons :
- de nombreux dessins de différents plumages,
- la couverture souple qui permet de mettre le livre dans de nombreuses poches,
- un guide solide,
Le seul petit défaut pourrait être la taille des dessins et encore quand on prend le nouveau guide Ornitho, les dessins ne sont pas plus grands, le Lars Jonsson est gros et lourd, les dessins parfois sommaire, le guide Ornitho, outre les erreurs a une couverture rigide qui ne facilite pas le transport.

Pour l'instant au Liban je n'ai pas vu beaucoup d'oiseaux car je n'ai pas encore de voiture.
J'ai emporté de France 4 guides d'identification, les trois cités précédemment et celui de M Porter : Field Guide to the Birds of the Middle East.

Je ferai un premier bilan dans quelques jours, c'est promis. J'ai pris contact par courrier avec les responsables de l'OSME (Société Ornitho du Moyen Orient) association britannique, j'attends la réponse pour un rendez-vous et de belles obs.

 

question de Rafael, "Guide", 17 Oct 1999

Je prévois d'acheter mon 1er guide d'identification de toutes les espèces visibles en France digne de ce nom (j'ai déjà par ex. le guide de B. Gensbol sur les Rapaces, ou encore "Eviter les confusions", mais pas encore de guide général et précis, avec espèces accidentelles)

Après quelques feuilletages, j'hésite entre (dans l'ordre de préférence pour l'instant):

Quels sont vos avis?

Que me conseillez-vous pour un guide DE TERRAIN le plus COMPLET et EXHAUSTIF possible (nombre d'espèces, sous-espèces, mâle / femelle / âges) tout en restant fiable dans la mesure du possible (qualité, ou plutôt fiabilité des dessins)?

Quels sont les changements apportés à la nouvelle édition du Heinzel?

Merci de vos infos et de vos conseils.

 

contribution de Etienne I., inbreckx.e@euronet.be, " Guide O....encore.", 16 Oct 1999

Les corrections des pages 98 à 120 sont disponibles:
http://club.euronet.be/ornitho.famenne/guide2/encore.htm

 

réponse de Alain Fossé , alfosse@bigfoot.com, " toundra reculée ?", 15 Oct 99

et pourquoi la différence entre toundra et taïga dans l'esprit des auteurs ?

La traduction devrait sans doute être "... dans la taïga profonde..." ou "... au fin fond de la taïga...", _fabalis_ semblant liée à la taïga alors que _serrirostris/rossicus_ serait liée à la toundra.
Les Anglais les appellent respectivement
"Forest/Taiga Bean Goose" et "Tundra Bean Goose".

Pour info, on peut lire sur la page du csna (DutchBirding)
http://www.dutchbirding.nl/pages/pagina_csna.html :
"Anser fabalis (Taiga Bean Goose / Taigarietgans)
Anser serrirostris (Tundra Bean Goose / Toendrarietgans)
Taiga and Tundra Bean Goose are specifically distinct from each other and Pink-footed Goose
A brachyrhynchus; each taxon represents a diagnosably distinct and reproductively isolated population
(Sangster & Oreel 1996) and (*) is considered monotypic. "

contribution de Etienne I., 15 Oct 1999, "Guide O. la suite", 15 Oct 1999

sur La suite. ,de quoi corriger les pages :
PAGE 66, Garrot à oil d'or, caractéristiques, mâle nuptial
à
PAGE 76, Aigle ibérique, caractéristiques

désolé pour ce style bizarre (inspiré du Guide O. peut-être?). voici une version lisible:
les corrections des page 66 à 76 du Guide O. sont disponibles sur :
http://club.euronet.be/ornitho.famenne/guide2/encore.htm

Guide O. :les corrections des pages Page 78 à Page 97 sont disponibles
http://club.euronet.be/ornitho.famenne/guide2/encore.htm

question de Etienne I. , inbreckx.e@euronet.be, "Re: toundra reculée ?", 15 Oct 1999

idem dans la version anglaise : "... in remote taiga...". La toundra et la taïga ne sont pas du tout la même chose... certainement une toundra pas très avancée...

l 'heureux lecteur de la version originale , pourrait-il me dire quel est la bonne solution , et pourquoi la différence entre toundra et taïga dans l'esprit des auteurs ?
merci

contribution de Cyrille DELIRY, Deliryc64@aol.com, "toundra rec", 15 Oct 1999

Si la version anglaise dit: "in remote taiga", il aurait fallu traduire:
"au fin fond de la taïga" et non "dans la toundra reculée".

En voilà une remarque intéressante ! Qui de l'oeuf ou de la poule a eu raison ?

- Le cru "original" anglais est malheureusement erroné : heureusement ce n'est pas un original ! L'Oie des moissons (Anser fabalis) ne vit pas dans la Taïga, bien que localement elle puisse y trouver son bonheur, mais pas vraiment au bénéfice des forêts plus ou moins denses de Conifère. Ce n'est pas une espèce arboricole. Les Chevaliers sylvains (Tringa glareola) se branchent dans la taïga, ce qui est très amusant pour une espèce que nous avons l'habitude de voir au bords des pièces d'eau de tout genre mais pas l'Oie.

- Bien heureusement, le traducteur français a été mieux inspiré. Les Oies des moissons aiment tout à fait bien la toundra !

- Je précise que l'original de ce livre est écrit en Suédois, et je ne l'ai pas sous la main et serait très embarrassé de toute manière pour y voir le vrai texte. Quand à la notion de "toundra reculée", on doit comprendre à mon avis les endroits les plus reculés de la toundra, les plus tranquilles. Nous voilà bien avancé !

EN CONCLUSION : je donnerais quelques remarques : Errare humanum est (l'erreur est humaine), quod erat demonstrandum (CDFD ?)... et enfin, ouverture à la réflexion, l'oeuf n'était pas l'oeuf qu'on aurait cru, mais vous avez été cuits sur cette histoire ! IL FAUT REFLECHIR A L'IDEE SUIVANTE : un traducteur d'un document scienfique a-t-il le droit de rectifier les erreurs ? ou doit-il les faire apparaître avec un commentaire critique ? (Juste à titre personnel car ce n'est pas de l'ornitho, n'innondons pas le forum des résultats de cette réflexion).

contribution de Daniel Philippe, marolles@pacific.net.hk, "toundra reculée ?", 15 Oct 1999

Curieux ça. Que "remote" soit traduit par reculée n'est pas vraiment choquant, mais que la taïga se transforme en toundra... La taïga, c'est encore la forêt: conifères et bouleaux essentiellement. La toundra ne comprend que des graminées, des lichens et au mieux quelques buissons épars. Si la version anglaise dit: "in remote taiga", il aurait fallu traduire: "au fin fond de la taïga" et non "dans la toundra reculée".
Daniel Philippe
Hong Kong

contribution de Alain Fossé, alfosse@bigfoot.com, "Re: toundra reculée ?", 14 Oct 99

dans un Guide O. désormais célèbre , page 42 , qui peut me dire ce que signifie
"dans la toundra reculée ..."

idem dans la version anglaise : "... in remote taiga...".

contribution de Etienne I., inbreckx.e@euronet.be, "toundra reculée ?", 14 Oct 1999

dans un Guide O. désormais célèbre , page 42 , qui peut me dire ce que signifie
"dans la toundra reculée ..."
merci.

réponse de Etienne I, inbreckx.e@euronet.be, "Re: Identifier les oiseaux - comment éviter les confusions - Une précision", 13 Oct 1999

Le tome 1 est donc 'Identifier les oiseaux - comment éviter les confusions' traduction d'un livre edité en Anglais, et connu dans les milieux autorises sous le petit nom affectueux de 'premier Macmillan', du nom de l'éditeur. La traduction a aussi apporté son lot de petites coquilles.
Etienne, s'il te reste un peu de courage ... ;-)>>

gardez vos trouvailles au chaud
...les longues soirées d 'hiver arrivent , la migration va se terminer , le Guide aussi ...et on y va !
l 'expérience du Guide va nous servir !

réponse de Thierry Fournet, thierry.fournet@detexis.thomson-csf.com, "Re: Identifier les oiseaux - comment éviter lesconfusions", 13 Oct 1999

1. je ne savais pas qu'il existait un deuxième tome : peux-tu me fournir plus de détails : année, titre, disponibilité...

Le tome 1 est donc 'Identifier les oiseaux - comment éviter les confusions' traduction d'un livre edité en Anglais, et connu dans les milieux autorises sous le petit nom affectueux de 'premier Macmillan', du nom de l'éditeur.
La traduction a aussi apporté son lot de petites coquilles. Etienne, s'il te reste un peu de courage ... ;-)

Le deuxième Macmillan, donc le tome deux, est le bouquin dont j'ai parlé.
C'est un bouquin vraiment remarquable, de mémoire c'est :
"The Macmillan birder's guide to European and Middle eastern birds" avec des dessins de A. Harris et les textes de Christie et Shirihai.
Ce sont des monographies tres fouillées. Celle sur les grands goelands a plutot mal vieilli ;-), mais le reste est super. Les dessins sont parfois un peu palots (mon exemplaire en tout cas) mais tres riches et tres beaux (moins néanmoins que ceux du Guide Ornitho). L'accent est mis sur les especes du Moyen Orient (normal vu les auteurs) mais y'a aussi les bécasseaux américains, les eiders, les marouettes, .....
C'est assez etonnant de constater qu'il est si peu connu en France.
Uniquement en anglais. Il est sorti il y a trois ans.

Infos dispo sur

http://www.subbooks.demon.co.uk
ou sur
http://www.nhbs.co.uk.

2. tu veux dire : tu vas acheter le guide ornitho en anglais...

Pour info y'a une version grand format qui va sortir en anglais (mais je connais pas la date).

 

contribution de Patrick duBus, P.dubus@cofidis.be, "Re: Identifier les oiseaux ", 13 Oct 1999

Hervé Michel Wrote:
"Perdu !
La traduction de cet ouvrage est tellement pitoyable (du genre : le moyen-duc niche en colonie au lieu de se rassemble en dortoirs hivernaux) que j'ai revendu la version française et conservé précieusement la version anglaise. Il existe un deuxième tome tout aussi intéressant.
Ces deux ouvrages sont le complément idéal du guide ornitho (que je conserve pour la qualité inégalée des dessins). Je vais peut-être l'acheter en anglais."

1. je ne savais pas qu'il existait un deuxième tome : peux-tu me fournir plus de détails : année, titre, disponibilité...
2. tu veux dire : tu vas acheter le guide ornitho en anglais...
3. après le guide ornitho, voilà que "identifier..." pose problème chez Delachaux....: cela tourne plus rond chez cet éditeur...
4. Aves ( Belgique ) est prêt à envoyer un dossier " guide ornith " chez Delachaux : est - ce que l'on peut considérer que les "erreurs du guide ornitho" sont finalisées ? sont-elles présentables ( bien structurées, etc...)

 

contribution de Geneviève Perello, gperello@wanadoo.fr, "remerciements", 30 Sep 1999

Un grand merci à tous ceux qui ont arrêté leurs obs spécialement pour me conseiller dans le choix de ma bibliothèque ornitho. Je n'en reviens pas de tant d'attentions. C'est épatant. Demain je cours à la grand ville faire mes emplettes buissonnières. J'ai l'impression que ce Géroudet est l' incontournable référence, et idem pour l'éditeur Delachaux, à moins que vous n'ayez tous des actions dans leurs boutiques ?

Je regrette d'en décevoir, déjà, certains, mais non, je ne prépare pas mon diplôme de fin d'études: je suis encore en "grand débutant". Quant au cours basé sur "the Birds of Ancient Egypt", j'y renonce finalement : je pense choisir une autre option.

Pour les fautes, autant pour moi, mais j'ai du mal à maîtriser mes messageries et mes textes que je retape 2 ou 3 fois parce qu'ils se sauvent... et je n'ai pas de correcteur parce que je ne suis pas chez Bill. Je ne navigue pas non plus depuis très longtemps sur le oueb ; là aussi je suis en plein dans les cours "grand débutant", en accéléré.

Je vous remettrais bien à contribution si j'osais... En cette période si propice, un livre sur les... migrations serait le bienvenu. J'ai lu "oiseaux, merveilleux oiseaux" d'Hubert Reeves, sur les conseils de l'un d' entre vous. Passionnant mais les oiseaux finalement ne lui sont qu'un prétexte. J'en sais maintenant plus sur la chauve-souris qui, elle, n'est pas un oiseau. Et c'est bien dommage car c'est la seule chose "ailée" qui passe devant mes fenêtres. J'ai donc acheté chez Nathan, "Cap sur les migrations d'Oiseaux", de B. Loyer, 1998 : drôlement bien surtout pour les voyageurs, mais je souhaite encore en savoir plus.

D'autres mystères me sont toujours impénétrables, comme cette passion dingo que vous semblez tous avoir pour le comptage ! Pour ça, j'irai certainement sur place.

 

réponse de Duchemin, cvdw@cybercable.tm.fr, "Re:gperello", 27 Sep 1999

"L'étymologie des noms d'oiseaux. origine et sens des noms d'oiseaux d'Europe" de Pierre Cabard et Bernard Chauvet, chez Eveil éditeur. Déjà re-édité.

Bien évidemment, il fait partie du cours de deuxième année que doit compléter une liste des dénominations européennes des espèces considérées, voir dans les archives d'ORNITHO ou dans le Peterson. Un très grand avantage réside dans la présence du Professeur Pierre CABARD abonné sur obsfr à laquelle il contribue régulièrement. On peut échanger avec lui sur beaucoup de sujets, -qu'il m'excuse-, c'est passionnant.

Pour le troisième cours "archéo-ornithologie", il est indispensable de se procurer "The Birds of Ancient Egypt" de Patrick F. Houlihan, Ed. Aris & Phillips. Cela nous reporte à plus de trois mille ans.

 

réponse de jean-luc saint-marc, jlsm_A_club-internet.fr, "Re:gperello", 27 Sep 1999

Un bouquin intéressant à mon sens:
"L'étymologie des noms d'oiseaux. origine et sens des noms d'oiseaux d'Europe" de Pierre Cabard et Bernard Chauvet, chez Eveil éditeur. Déjà re-édité.
Le comportement de l'oiseau est souvent à l'origine de son nom scientifique ou vernaculaire, les anciens avaient l'oeil. Ce livre est facilement transportable, souple.
Les auteurs n'ont pas manqué de nous apprendre le noms de quelques espèces chez nos voisins.

 

réponse de p.r.legrand, p.r.legrand@infonie.fr, "recherche de doc", 26 Sep 1999

Par contre, côté scientifique, y-a-t-il des oizos parmi cette faune qui pourraient me renseigner ? D' un des collèges où j'enseigne j'ai exhumé "le comportement des oiseaux", de J. Sparks, illus D. Andrews, trad° M. Cuisin, en Poche couleurs, éd° Librairie Larousse, 1970. Succint certes mais passionnant. J'aimerais bien trouver dans le commerce pareil outil actualisé. Il y a beaucoup de guides de reconnaissance, me semble-t-il, et peu de guides de connaissance.

J'ajouterais "Les Oiseaux d'Europe" de Perrins & Cuisin (Delachaux & Niestlé, "Nouvelle génération des guides DN", 1987 pour l'édition dont je dispos), qui constitue un surprenant assemblage : la partie centrale est un bon guide d'identification qui ne s'encombre pas des espèces rares (idéal pour débuter et ne pas avoir trop le vertige) et fourmille d'indications du genre habitat, taille et nombre de pontes, âge de 1ère nidification, nourriture, âge maximum connu, etc. ; et, avant et après cette partie centrale (suis-je clair ?), des textes très clairs et très agréablement illustrés sur l'évolution, le comportement, l'écologie, bref les généralités qu'il faut connaître.
Ce guide doublé d'un traité sommaire d'ornithologie avait été critiqué lors de sa sortie, en partie parce que les illustrations y sont de petite taille (mais on y trouve beaucoup de choses, notamment les oiseaux en vol pour chaque fringille - tous les guides ne les présentent pas -, et les plumages des mâles, femelles, juv. chaque fois que nécessaire). Moi c'est l'ouvrage que je conseille systématiquement quand on me demande par quel bouquin commencer.

 

réponse de Duchemin, cvdw@cybercable.tm.fr, " recherche de doc", 26 Sep 1999

M'y voici aussi, bien modestement car je ne suis pas du tout spécialiste; mais l'êtes-vous tous vraiment ?

Vous connaissez la réponse à votre question. Mais tous nous sommes appelés à le devenir!

En attendant, je ne peux que vous recommander la série "La vie des oiseaux" de Paul Géroudet, Delachaux & Niestlé, "La vie des oiseaux " 2 tomes et "Les oiseaux dans leur milieu" de Jean Dorst, 3 livres de La grande encyclopédie de la nature ed Bordas, enfin si vous le trouvez, "Le guide des Oiseaux" de Sélection, qui est très incomplet comme guide d'identification mais qui comporte deux parties intéressantes, la conquête de l'air et la vie sociale des oiseaux fort bien expliquées.

 

contribution de Geneviève Perello , gperello@wanadoo.fr, "recherche de doc", 26 Sep 1999

Les femmes sont si absentes de ce site que je n'osais m'y aventurer. J'en ai vu une pointer la plume. M'y voici aussi, bien modestement car je ne suis pas du tout spécialiste; mais l'êtes-vous tous vraiment ?

Vos débats sur LE guide ornitho ou LE Peterson ont fait sourire l'amateur plutôt détachée que je suis. Je possède juste le vieux "Bruun et Singer", totalement "out" à ce qu'il paraît, mais qu'importe pour l'heure, puisque j'arrive à distinguer un moineau d'un coucou, et à m'amuser des cabrioles des mésanges. Pour les chants j'ai encore du mal : je ne reconnais même pas le fameux "bines-bines-bines-tu", c'est dire le long chemin qu'il me reste à parcourir ! J'avoue que lire une mauvaise carte de répartition est un handicap surtout pour le néophite qui cherche pendant un bon bout de temps pourquoi il a vu là un oiseau qui est censé être ailleurs, ou pire, ne pas exister; ça a un petit côté ludique, point du tout scientifique, mais je le revendique.

Par contre, côté scientifique, y-a-t-il des oizos parmi cette faune qui pourraient me renseigner ? D' un des collèges où j'enseigne j'ai exhumé "le comportement des oiseaux", de J. Sparks, illus D. Andrews, trad° M. Cuisin, en Poche couleurs, éd° Librairie Larousse, 1970. Succint certes mais passionnant. J'aimerais bien trouver dans le commerce pareil outil actualisé. Il y a beaucoup de guides de reconnaissance, me semble-t-il, et peu de guides de connaissance. En attendant, je dois me contenter du merveilleux journal de "La Hulotte", auquel quasi tous les collèges de France et de Navarre sont abonnés. Néanmoins c'est loin de satisfaire ma curiosité.

 

contribution de Etienne I., inbreckx.e@euronet.be, "Oiseau magazine et Guide Ornitho", 14 Sep 1999

après presque une saison en compagnie du Guide Ornitho , il nous faut reconnaître que le travail des auteurs est tout a fait REMARQUABLE(notamment au niveau des illustrations pour l 'identification , un exemple : page 75 , le Balbu, a comparer avec Jonsson page 155 , et le Geopo page 231, un vieux Bruun page 83 ...) .
Par contre le travail de l 'éditeur Delachaux est déplorable et inacceptable (je parie pour une sortie a tout prix début 1999 pour ne pas rater la saison!).
Votre avis ?

 

contribution de Jean-Philippe SIBLET, j.p.siblet@ile-de-france.environnement.gouv.fr, "Oiseau magazine et Guide Ornitho", 13 Sep 1999

je maintiens que le "Guide ornitho" malgré ses problèmes est actuellement le meilleur guide de terrain sur l'avifaune de l'ouest paléarctique. Que ceux qui veulent le fuir le fasse, mais je leur déconseille d'identifier pouillots, fauvettes ou rousserolles avec certains guides pourtant réputés comme des "must".

En l'occurence, pour continuer sur la comparaison automobile, c'est un peu comme si on dénigrait un modèle parce que l'allume-cigare ne fonctionnerait pas ou que le toit ouvrant se bloquerait souvent.

 

contribution de thierry fournet, thierry.fournet@detexis.thomson-csf.com, "Oiseau magazine et Guide Ornitho", 13 Sep 1999

- le Guide Ornitho, meme avec ses myriades d'erreurs, reste le meilleur guide ornitho pour l'Europe (texte et dessins remarquable) Le Jonsson reste meilleur pour certain groupe (petits bécasseaux par ex.), pour le reste le Guide Ornitho est meilleur.

- le Guide Ornitho est à déconseiller à un débutant mais un ornitho un peu débrouillé devrait facilement faire la part des choses.

- je ne fais **absolument plus confiance** dans les "reviews" ou analyses biblio. Les auteurs de ces analyses ne donnent que *tres rarement* un avis objectif. Ils sont souvent eux-memes des auteurs et ils n'ont pas envie de se faire saquer par les maisons d'édition ou par les "reviewers" lors de la sortie de leur prochain livre. Quand ils trouvent qu'un livre n'est pas bon, ils se repandent en doux euphemismes et en litotes qu'il faut lire entre les lignes. L'exemple du GEOPO (que je trouve, lui, raté) est édifiant. Les "reviews" dans les revues anglaises étaient incroyablement embarrassés. Il y a de quoi il faut dire ...

 

contribution de Alain SEVE, aseve@club-internet.fr, "Oiseau magazine et Guide Ornitho", 12 Sep 1999

Ce Guide Ornitho saccagé est à fuir, dans sa version actuelle.

Si je peux me permettre, ce que je ne manque jamais de faire, assez de critiques superfetatoires sur ce guide ornitho. Ok pour ne pas lui discerner le maximum d'etoiles, mais il est indubitablement bien fait et je le recommande, en deplaise à certains. le terme saccage est tres exagere, d'ailleurs tous les ornithos que je connais,....le possede, et s'en serve! Ce n'est pas la direction qui est en cause, simplement quelques finitions qui n'empêche pas son utilisation, d'autant que chacun peut acceder facilement à l'essentiel des corrections.

 

contribution de Pierre Marchand, , "Oiseau magazine et Guide Ornitho", 12 Sep 1999

Au sommaire de L'Oiseau magazine n°56 , on trouve un article sur la Pie-grièche à poitrine rose, un article sur 10 ans d'action en marais atlantiques. On remarque aussi un article sur les Cévennes et un voyage découverte sur le parc national de Waza au Cameroun. Tout ça, c'est très intéressant, mais on y trouve aussi une singulière analyse du "Guide Ornitho" de Delachaux desormais paré de 3 étoiles (le maximum possible)

On y découvre des choses surprenantes. Je cite:
"Une seule critique, qui n'est due qu'à des problèmes technique, sans aucun doute matériel etc..."

La conclusion laisse pantois:
"C'est promis, un rectificatif sera joint à la prochaine édition, le nouveau guide vaut donc l'investissement malgré ses légers défauts"

Les expressions "seule critique" et "légers défauts" sont de doux euphémismes. Vous achetez une voiture et la "seule critique" et le "léger défaut" est qu'elle ne tient pas la route. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la critique n'est pas très critique. On connaît la très longue liste élaborée par les internautes et la (trop) longue liste publiée dans "Ornithos volume 6 n°2" par Delachaux. Les correctifs:
http://club.euronet.be/ornitho.famenne/erreurs.htm
http://club.euronet.be/ornitho.famenne/derniers.htm

Ce Guide Ornitho saccagé est à fuir, dans sa version actuelle.

 

commentaire de Thierry Fournet , thierry.fournet@detexis.thomson-csf.com, " Re: Birds of Western Palearctic (BWP)", 06 Sep 1999

Il semble aussi qu'il y ait une version complète des 9 volumes sur CD-ROM

D'autre part, en 1997, a été publié le «Concise BWP», regroupant («condensing» en anglais) les neuf tomes originaux en 2 tomes (Vol.1: 1,084 pp; Vol.2: 748 pages), avec l'addition de nouvelles recherches et quelques illustrations originales ( ISBN: 019854099X pour les 2 volumes )
( http://www.oup-usa.org./docs/019854099X.html )

Juste pour préciser un peu : la version sur CD-ROM comprend :
- tout le texte des 9 volumes et du "Concise",
- toutes les planches du "Concise" (qui, elles, sont les planches des 9 tomes sauf certaines - anciennes et horribles (style GEOPO) - qui ont été refaites pour l'occasion)
- des photos et/ou des sons et/ou des films pour certaines espèces.

La premiere version avait pas mal de petits bugs "irritants" (je suis poli). Il devrait en sortir une nouvelle corrigée bientôt. Il faut mieux l'attendre.
Je tiendrais la liste au courant.

Personnellement, je *déconseille* la version "Concise" : le texte que je trouve le plus intéressant (comportement, plumage, mue, variation géo.) ayant disparu dans le "condensing". Et pour le meme prix on a la version CD-ROM avec tout et meme plus.

Pour un possesseur de PC (ou d'un Mac avec émulateur PC - ça marche), le choix est clair : il faut prendre la version CD-ROM. C'est moins cher, moins encombrant, plus complet ...

On a alors à portée de clic l'encyclopédie la plus complète sur les oiseaux du Paléarctique Occidental.

Volumes I-IX are also available as a complete set
Il semble y avoir deux tomes de mises à jour.

OUP [Oxford University Press] publie une série de mise à jour sous forme de petite brochure (4 par an je crois) à un prix absolument *scandaleux* (style 500 FF). A boycotter ! Faut pas se moquer du monde.

 

contribution de Pierre Marchand, , " Birds of Western Palearctic (BWP)", 06 Sep 1999

Il a été question du BWP dans les discussions récentes, en particulier sur le Traquet motteux «leucorhoa ». Il me semble utile d'éclairer l'abréviation de BWP.

Il s'agit du «Birds of Western Palearctic», que l'on peut trouver sur l'Internet à:
http://www.oup.co.uk/ornithology/bwp/
Il est publié par Oxford University Press. Il y a 9 volumes tous parus

Il semble y avoir deux tomes de mises à jour.

Il semble aussi qu'il y ait une version complète des 9 volumes sur CD-ROM (270 Euros).

D'autre part, en 1997, a été publié le «Concise BWP», regroupant («condensing» en anglais) les neuf tomes originaux en 2 tomes (Vol.1: 1,084 pp; Vol.2: 748 pages), avec l'addition de nouvelles recherches et quelques illustrations originales ( ISBN: 019854099X pour les 2 volumes )
( http://www.oup-usa.org./docs/019854099X.html )

Pour la France, et, pour prendre un exemple :
Ces deux tomes sont disponibles à la librairie du Muséum 36 rue Geoffroy St Hilaire à Paris 5ieme (tel: 01 43 36 30 24) au prix de 1650FF les deux volumes.
Ils sont également disponibles à la librairie René Thomas 28, rue des Fossés-Saint-Bernard 75005 Paris ( Tel: 01 46 34 11 30 ) au prix de 2100 FF les deux volumes.

Voila quelques explications qui peuvent être utiles à chacun et qui ne demandent qu'à être éventuellement complétées.
Ces informations étant publiées sur Ornithologie, elles seront également archivées dans les archives à : http://ornithologie.free.fr/

 

contribution de Etienne I. inbreckx.e@euronet.be, 14 Aug 1999

Si vous avez encore de la place pour quelques corrections dans votre guide Ornitho....
http://club.euronet.be/ornitho.famenne/derniers.htm

 

réponse de "pica" <pica@wanadoo.fr>, "le guide", 25 mai 1999

Salut,   Thierry Fournet a signalé des légendes incomplètes pour les fauvettes grisette, à lunettes et passerinette. Je pense qu'il faut lire femelle adulte et jeune en automne.   Pierre CABARD

 

réponse de thierry fournet <thierry.fournet@detexis.thomson-csf.com>, "Guide ornitho", 25 mai 1999

Pour votre information sachez que le guide a été traduit par JL Parmentier qui n'est pas ornitho, avec le résultat qu'on peut imaginer et "rattrapé" (sans peut-être avoir tout le temps nécessaire m'a-t-on dit) par G. Lesaffre.

Je suis d'accord avec Etienne Imbreckx pour dire que c'est pas très sérieux de la part de D & N qui nous a habitué à mieux.

Les coquilles et les inversions flagrantes ne me gênent pas trop mais j'imagine l'embarras d'un débutant complet.

Ce qui me gêne le plus ce sont les libellés des illustrations ambigus ou faux, quelques exemples au hasard:

 

J'avoue que je perd confiance dans la pertinence des libellés surtout pour les oiseaux que je ne connais pas. D'un autre côté cela excerce l'esprit critique ;-)

La terminologie des jeunes oiseaux (surtout les passereaux) n'est pas toujours consistante : jeune automne, 1er hiver, 1er automne. On s'y perd un peu parfois.

Certaines illustrations ont des couleurs un peu excessives : pattes des G. cendré 2eme hiver (vert olive vif sur mon exemplaire), les flancs de la rousserolle effarvate (rougeâtre) et ceux du Pouillot véloce (jaune vif).

L'oie à bec court a le bec raccourci deux fois (en vol et le juv) !!!

C'est dommage qu'il y ait tant de petites erreurs stupides. Le livre reste quand même absolument remarquable (texte et illustration), incomparablement meilleur que le GEOPO, mais il est difficile - pour l'instant - de le recommander à un débutant.

Juste un mot sur le choix des noms français : 'Rostratule du Bengale'

...

Pauv' bête. Les vieux comme moi ne peuvent que se lamenter devant les 'Gallinule poule d'eau' et autres 'Monticole de roche' ....

 

réponse d' "etienne imbreckx" <inbreckx.e@euronet.be>, "Guide ornitho", 21 mai 1999

Je viens de terminer la publication d'une deuxième page d'erreur (contribution de A.Fossé) a consulter sur http://club.euronet.be/ornitho.famenne

 

réponse d'Alain Fossé <alfosse@bigfoot.com>, "Re: le Guide Ornitho ", 20 mai 1999

19.5.99 19:09 etienne imbreckx inbreckx.e@euronet.be

>un rappel:
>avant Ecologia!
>Je souhaite compiler les erreurs découvertes dans le Guide Ornitho de
>>Grant et al. (Delachaux)
>>sur une page du site du GTOF Ornithologie en Famenne
>>http://club.euronet.be/ornitho.famenne
>>merci de me les transmettre sous la forme :
>>page xx espece yyy (carte ou texte) , votre commentaire , votre nom
>>/association .
>>merci et bonne lecture
>>Etienne Imbreckx /Rochefort/Belgique

Au fait j'ai oublié dans ma compilation :

p. 194, dans le vol d'Alcidés (avec une majuscule c'est mieux, non ?)
le Torda est le dernier de la file et non le « 2e à gauche ».

Amitiés.

 

réponse de "pica" <pica@wanadoo.fr>, "Re: Le guide ornitho (suite))", 8 mai 1999

Pour compléter ce qu'écrit Frédérick Mahler, je vous signale que "le" guide décrit p. 26 le fou à ventre blanc et illustre p. 27 le fou brun. Pas la peine de vous casser la tête, il s'agit de la même espèce ... Comme quoi, quand on veut aller plus vite que la musique pour gagner toujours plus d'argent, on fait un guide "génial" plein d'erreurs.

Mais cela donnera sans doute prochainement l'occasion à Delachaux de sortir un nouveau guide "relooké" que les gens achèteront, car ils veulent logiquement posséder le guide le plus parfait possible. Qui trouvera encore une ou plusieurs bêtises dans ce guide (jeu gratuit sans obligation d'achat) ?

Pierre CABARD

 

réponse de "Marc Almecija" <almecija@wanadoo.fr>, "Re: Le guide ornitho (suite))", 8 mai 1999

De plus, sauf erreur de ma part, la carte du roitelet huppé est désignée comme étant celle du pouillot de Pallas.

 

réponse de Frederic MALHER <FredMalher@compuserve.com>, "Le guide ornitho (suite)", 8 mai 1999

je viens seulement de prendre le temps de regarder les cartes du fameux guide et je voudrais rajouter qq erreurs (peut-être ont-elles déjà été signalées, dans ce cas excusez-moi ! )

En plus des erreurs typo des Bec-croisés et des Corneilles, j'ai trouvé la carte de la Cisticole attribuée à la Locustelle de Pallas et celle du Pélican frisé attribuée au Fou brun ! De plus la carte de la fauvette d'Arabie est totalement vide ! (et il n'y a pas un mot sur la répartition dans le texte. . . .). Ca fait un peu désordre pour un bouquin qui veut être "parfait" ;-)

Pour les "oublis" de documentation, à côté des habituels oublis sur l'Algérie (Poule sultane, Gypaète entre autres), il n'y a ni Balbuzard nicheur en France continentale ni Grande Aigrette hivernante non plus !

Cela reste malgré tout un guide génial

 

réponse de "Michel Tellia" <mte@club-internet.fr>, "Re: nouveau guide "ornitho"", 21 avril 1999

Moi aussi, j'ai craqué, j'ai acheté le guide ornitho, à priori il est très bien, mais il faut voir à l'usage. même remarque pour la luminosité des pages de Pouillots véloce et fitis.

La page du moyen duc elle a reçu une bonne dose de jaune.

De grosses erreurs quand même dans les cartes de répartition de Grèbes

 

réponse de Patrick duBus <P.dubus@cofidis.be>, "nouveau guide "ornitho"", 20 avril 1999

J'ai vu la même chose dans une librairie à Tournai (Belgique )

C'est donc une erreur d'impression...dommage

D'ailleurs, les pouillots sont souvent mal lotis ! : voir le Peterson...avec aussi des couleurs trop verdâtres...

A part cela, je crois bien qu'il va devenir "le guide de référence..."

 

réponse de "Philippe Dumas" <phdumas@club-internet.fr>, "nouveau guide "ornitho"", 19 avril 1999

Comme plusieurs, j'ai craqué. Très bien à part les petits trucs déjà signalés par d'autres.

Un truc bizarre quand même. Je ne sais pas si c'est mon bouquin qui a un problème, si ils l'ont tous ou si c'est normal : grosse différence de luminosité entre certaines pages, en particulier pour celle du pouillot véloce et celle du pouillot fitis. L'un est très clair, l'autre très sombre.

Vous avez la même chose? C'est normal?

 

réponse de "thierry.besancon" <thierry.besancon@wanadoo.fr>, "Nouveau guide ornitho", 16 avril 1999

Bonjour,   Après achat du guide ornitho paru chez Delachaux & Niestlé et écrit et illustré par Killian Mullarney, Lars Svensson, Dan Zetterström et Peter J. Grant, je souscrit complétement aux avis de H.Michel et E. Dansette.

C'est vrai qu'il y a comme pour le GEOPO des erreurs (ou des lacunes) dans les cartes de répartition (les vautours cévénols sont toujours oubliés par les guides ornithos...), mais les dessins sont de meilleure facture que dans le GEOPO (bien que certaines illustrations soient quelque peu microscopiques, style Heinzel). Je reste admiratif devant l'excellence des planches de plongeons, de pics ou de sylviidés. Bien que compact, le texte est assez complet et nettement plus descriptif que dans le Jonnson. A noter deux très bonnes pages sur les hybrides de fuligule, ce qui est une innovation comparativement à tous les autres guides de terrain.

Néanmoins, le guide d'identification de terrain demeure un mythe même si celui ci s'en approche sérieusement. Acheté à la FNAC au prix de 170 FF, je pense que ce guide peut sérieusement concurrencer le Jonnson, même si la plupart des ornithos auront les deux bouquins dans leur bibliothèque. Cordialement

contribution d' "Hervé MICHEL" <opus.ornitho@wanadoo.fr>, "Le Guide Ornitho est arrivé !", 15 avril 1999

j'ai entre mes mains le guide ornitho paru chez Delachaux & Niestlé et écrit et illustré par Killian Mullarney, Lars Svensson, Dan Zetterström et Peter J. Grant.

Autant le GEOPO m'avait déçu à la première lecture, autant celui-ci me semble exceptionnel par la qualité des dessins, meilleure et surtout plus homogène en qualité que le Jonnson.

Étant de la taille du Peterson, cela implique des dessins assez petits (mais pas trop).

Quelques erreurs ont déjà été notées dans les cartes (inversions corneilles noire et mantelées et beccroisés). Une grosse erreur avec l'absence du nom de la corneille noire dans la planche où elle apparaît comme une sous-espèce de la mantelée.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

contribution de Jean-Marc Bourdoncle <jmbourdo@club-internet.fr>, "Nouveau guide d'identification", 14 avril 1999

J'ai acheté aujourd'hui le nouveau guide d'identification publié par Delachaux et Niestlé et qui remplace le Peterson. Il est écrit par Killian Mullarney, Lars Svensson, Dan Zetterström et Peter J. Grant.

Il est formidable. C'est à voir à l'usage, mais je pense qu'il va concurrencer sérieusement le Johnsson. Les planches sont évidemment plus petites. Elles le sont d'autant plus que les oiseaux sont souvent représentés en vol, posés et comparés à l'oiseau avec qui on peut le confondre.

contribution de Frederic MALHER <FredMalher@compuserve.com>, "GEOPO, cartes de distribution", 28 décembre 1998

je viens moi aussi de me payer la "Bible" (j'ai pris le dernier de Nature et Découverte des Halles ! ) et je me suis pris à rager contre ses cartes de distribution : - on a déjà dit qu'elles dataient un peu (en plus des Balbu et Cigogne noire déjà citées, je vous conseille celle de la PG à poitrine rose, si seulement elle était encore juste ! )

- comme celles du Larson, elles ne reposent que sur la biblio anglo-saxonne, ce qui pour un pays comme l'Algérie est un peu réducteur !

Un seul article "récent" (1983) a fait le point sur l'avifaune algérienne, il n'en est tenu aucun compte (je le sais, j'y étais ! ) puisqu'il était en français (Aves ),on ignore ainsi le Gypaète de Grande Kabylie ou la possibilité occasionnelle de voir l'Aigrette intermédiaire à Ouargla pour ne citer que ça.

- on veut faire des cartes "sérieuses", pas trop optimistes. On fait donc des tracés très précis,. . . . . . en absence de données précises.

Regardez les cartes des gangas au Sahara algérien et demandez-vous surquelles données précises elles reposent ! (il n'existe que 4 routes plus ou moins goudronnées et 4 pistes importantes pour une région de 1500x2000 km !

Les cartes plus simplistes du Heinzel&Fitter me semblent rétrospectivement moins prétentieuses.

Frédéric Malher - Paris (. . . .et Alger il y a 15 ans ! )

contribution de hervé michel <opus.ornitho@wanadoo.fr>, "GEOPO suite", 7 décembre 1998

2ème analyse, à froid cette fois-ci, du Guide Encyclopédique des Oiseaux du Paléarctique Occidental (Nathan).

Comme Philippe Dubois me l'a fait remarquer, il s'agit bien d'un guide d'identification et non d'une version miniature et traduite en français des BWP de Cramp & co.

Les textes d'identification sont d'ailleurs ce qui semble se faire de mieux à l'heure actuelle.

Les cartes ne sont par contre pas vraiment réactualisées dans leur ensemble. 20 ans de retard pour les 2 cigognes en France alors que celle du roselin cramoisi est valable (présence en Franche-Comté et dans le Nord).

Les planches sont toutes excellentes mais quelques-unes comme celles des rapaces diurnes et celles des laridés sont vraiment exceptionnelles.

Dommage qu'elles ne soient pas insérées dans le texte come cela est le cas pour certaines espèces rares dont les dessins jouxtent le texte.

NATHAN écrit au dos du livre : " Le livre de référence que tout ornithologue sérieux doit avoir dans sa bibliothèque ". Je crois qu'ils ont tout à fait raison. Vous pouvez le commander les yeux fermés. Vous aurez tout le temps de les ouvrir quand vous le recevrez !

 

contribution de hervé michel <opus.ornitho@wanadoo.fr>, "Encyclopédie des oiseaux", 3 décembre 1998

je viens de recevoir le bouquin commandé à la LPO.

Mes premières impressions à chaud :

- il s'agit bien d'une encyclopédie et non d'un guide de terrain. J'ai l'impression d'avoir un Cramp en miniature.

- les planches couleur sont sympas mais ça fait vraiment encyclopédie

- les cartes de répartition ne sont vraiment pas à jour ce qui est incroyable. Ex. : pas de cigogne noire nicheuse en France ! pas de cigogne blanche su l'arc atlantique !

- les textes d'identification sont très précis mais leur éloignement des planches est bien dommage.

Bref, le Jonnson a encore de beaux jours devant lui !

à + pour une analyse à froid

 

contribution de laurent demongin <demongin@club-internet.fr>, "Guide encyclopédique est sorti", 2 décembre 1998

> Il y a quelques temps, Alain Fosse nous informait de la sortie de la
> version francaise du Guide des Oiseaux du Palearctique Occidental, de
> Mark Beaman & Steve Madge, traduit par Philippe J. Dubois, Marc Duquet et Guilhem Lesaffre.
> Ne connaissant pas ce bouquin mais potentiellement interesse par son
> achat, j'ai tente en vain d'obtenir des infos de lecteurs dudit bouquin.

 

Pour avoir le titre exact, ajoutez"encyclopédique" après "guide". L'ouvrage est superbe même si les cartes ne sont pas tout à fait à jour.

Les textes et les cartes sont ensembles, les planches sont par "parquet", regroupées de temps à autre. Dans l'ensemble, elles sont très bonnes mais le Jonsson garde toute sa valeur.

Au Groupe Ornithologique Normand nous l'avons en main depuis vendredi dernier.

Si vous ne le trouvez pas en librairie, vous pouvez le commander directement auprès du GONm au prix de 285 F plus les frais de port (35 F je crois, à vérifier, elle est lourde la nouvelle bible).

GONM@wanadoo.fr

ou mieux : 02 31 43 52 56

Attention, il est en souscription jusqu'au printemps, après le prix va monter.

 

contribution de Pierre Marchand < >, "Les Passereaux de P. Géroudet", 14 novembre 1998

La réédition des "Passereaux d'Europe" de Paul Géroudet est arrivée en librairie.

La présentation est plutôt luxueuse avec un beau coffret de 2 tomes cartonnés. Tome 1: "Des Coucous aux Merles",  406 pages et Tome 2 "de la Bouscarle aux Bruants",  512 pages.

le prix en France est de 490FF pour ceux qui avaient souscrit, 650FF pour les autres.

Cette édition a été revue par M. Cuisin.  Dans la préface, on indique que les textes originaux de Géroudet n'ont pas été modifiés. Les ajouts ont été encadrés de repères et imprimés avec des caractères différents.

Pour le contenu, il va falloir se mettre à la lecture, mais ceux qui connaissent le style et le talent de Géroudet à raconter les oiseaux s'en délectent d'avance.

 

contribution d'Alain FOSSE <AlFosse@chu-angers.fr>, "le GEOPO est arrivé !",9 novembre 1998

Le Guide encyclopédique des oiseaux du Paléarctique occidental de Mark Beaman & Steve Madge, traduit par Philippe J. Dubois, Marc Duquet et Guilhem Lesaffre, 872 pages, 16,5 x 24 cm, est paru en français chez Nathan.

Prix de lancement de ce guide d'identification = 295 F avant le 1er mars 99 (395 F après). Peut être commandé à la LPO Rochefort par courrier,

par téléphone* au 05 46 82 12 66 ou par fax* au 05 46 83 95 86
(*cartes bancaires uniquement). Frais de port = 35 F.

 

réponse de "T. GUILLOSSON" <bgytg@south-01.novell.leeds.ac.uk>, "Re: Nouveau guide d'ID en français",9 octobre 1998

Peu importe l'experience on a tjs besoin d'un guide sur le terrain... LE Jonsson est il est vrai un peu encombrant mais c'est ce qui se fait de mieux...

Allez bonnes obs ce WE (pardon FS :-})

 

réponse de Jean-Yves.Baudais@insa-rennes.fr (Jean-Yves BAUDAIS), "Re: Nouveau guide d'ID en français",9 octobre 1998

Je suis d'accord avec E. Chabot : le couple Jonsson/Harris-Tucker-Vinicombe est un tres bon couple. Mais, c'est vrai, ca fait un peu beaucoup sur le terrain. C'est peut-etre pour ca que je suis fatigue a la fin des journees d'observations, sauf quand j'accompagne un "plus grand ornitho" que moi.

Ce qui est est assez agreable et mieux qu'un guide papier...

réponse d'Emmanuel Chabot <echabot@worldnet.fr>, "Re: Nouveau guide d'ID en français",9 octobre 1998

> ...

Le Jonsson est un livre extraordinaire, à tout point de vue (notamment l'art et le jizz). Mais du fait de son volume et de sa "préciosité", c'est vrai qu'il est plus fait pour l'étagère ou la valise que pour la poche de parka... Les Britanniques (et Nordiques) utilisent une version compacte, cartonnée, et ils l'ont tous désormais sur le terrain !

Je pense qu'il est bon de posséder un maximum de guides, qu'on utilisera différemment. Sur le terrain, un guide assez simple, juste pour pointer 2-3 trucs éventuellement, voire "éveiller des soupçons" en cas de hic. Mais surtout, prendre de bonnes notes avant de se reposer sur la littérature. De retour au camp de base (voiture, logis, bistrot), j'irai naturellement vers le Jonsson ET le Harris-Tucker-Vinicombe (pour les espèces non rares). Depuis qu'il a été réédité en 1996, mon guide de poche est le Heinzel, à l'iconographie pas très jolie, mais très très complète (avant, c'était le Bruun & Singer, qui a énormément vieilli !). En fait, je ne l'ouvre jamais sur le terrain. C'est peut-être un tort !

 

réponse d'"Alain FOSSE" <AlFosse@chu-angers.fr>, "Re: Nouveau guide d'ID en français",9 octobre 1998

> Petite remarque : je prefere encore mon Lars Jonsson comme=
> guide de base, et j'attends le futur guide anglais (sa traduction
> francaise) pour pouvoir peut-etre le detroner.

Vu le gabarit annoncé, il est peu probable que le futur guide de Beaman soit facile à transporter dans la poche...

 

réponse de Jean-Yves.Baudais@insa-rennes.fr (Jean-Yves BAUDAIS), "Re: Nouveau guide d'ID en français",9 octobre 1998

Je ne savais pas que ce guide etait si jeune.

Mon amie l'a achete il y a environ un mois. Effectivement le premier abord n'est pas terrible. Pour le reste je suis plutot d'accord avec Emmanuel Chabot .

MAIS : les differents plumages ne sont pas representes (sauf male, femelle)...probablement un compromis taille/quantite d'information. Ce qui est genant l'hiver, ou l'automne suivant les especes.

Petite remarque : je prefere encore mon Lars Jonsson comme guide de base, et j'attends le futur guide anglais (sa traduction francaise) pour pouvoir peut-etre le detroner.

 

contribution d'Emmanuel Chabot <echabot@worldnet.fr>, "Nouveau guide d'ID en français",9 octobre 1998

Je viens de découvrir le "Guide Vigot des Oiseaux d'Europe (Nord-Ouest)", déposé en avril, traduction française du "Pocket Guide to the Birds of Britain and North-West Europe" de C. Kightley et S. Madge (1997, Pica Press, UK).

Adapté par Michel Cuisin, ce guide de petit format (18 x 12 cm, 320 pages) est édité par Vigot-Paris, au prix de 149 F. Le premier abord est un peu rebutant : couverture de carton souple, mosaïque de photos. Il ne faut pas en rester là, car c'est bien un guide de terrain, qui allie la qualité à l'originalité.

Il se distingue par :

# sa présentation : 1 ou 0,5 page par espèce (385 au total pour 296 planches), avec des textes articulés autour des dessins : intro, caractéristiques des plumages et attitudes, repères (voix, comportement, milieux, périodes), statut et carte.

# la finesse des dessins de D. Nurney : assez petits et nombreux, très nets (plume par plume + ton global), très précis dans les couleurs (claires, bon rendu), avec une excellente qualité d'impression.

# le rendu du "jizz", le naturel des postures, ainsi que le souci de mettre en relief les différences entre espèces proches.

# l'aire limitée : Nord-Espagne, mi-Italie, Bosnie, mi-Pologne, sud de la Suède et de la Norvège, Féroé, Irlande. Seules les espèces régulières de Nord-Ouest-Europe sont prises en compte.

# les cartes ont été établies à partir des atlas les plus récents (nicheurs et hivernants). Elles indiquent la probabilité de rencontrer l'espèce, nicheuse ou non.

Enfin un guide précis, par exemple, quant à la répartition réelle actuelle de l'Aigrette garzette ! Souvent fiables, les cartes sont toutefois parfois taillées à grands coups de serpe, comme pour les Cigognes ou les Pies-grièches.

Autres défauts relatifs : la Corse est hors-zone ; les rapaces diurnes au vol sont un peu les sacrifiés.

Pas d'estimations de populations comme dans l'édition britannique originale, mais des indications de statut F-B-CH.

En conclusion, ce livre de "nouvelle génération" paraît à la fois attractif pour le débutant et pratique pour le terrain, du fait de sa compacité et du bon compromis offert entre le guide exhaustif classique (type Heinzel) et le guide d'identification plus pointue (type Harris-Tucker-Vinicombe). Comme le "Perrins" il y a 10 ans, il apporte une réelle nouveauté. La "vision d'ensemble" y perd, l'accent étant mis sur la reconnaissance de l'espèce, avec le maximum de points de repère précis et évocateurs.

 

Egalement remarqués :

* Hubert Reeves : "Oiseaux, merveilleux oiseaux" (09/98, Seuil, 120 F prix éditeur). Ouvrage d'"émerveillement" et de vulgarisation scientifique d'un grand communicateur, dont le talent d'ornithologue restait à découvrir - et qui réservera certainement d'autres découvertes.

* Mitsuaki Iwago : "Animaux - La vie sauvage des cinq continents" (10/98, Glénat, 180 F). 600 pages de photos du photographe animalier japonais - souvent époustouflantes. Un album "familial" très riche, original, au design attractif, qui devrait s'arracher avant Noël... 

retour