archives du forum de discussion « Ornithologie »

ornithologie au Portugal

 

Contribution de Th. Malbert , "Portugal" , November 06, 2001

Ayant passé la semaine de la Toussaint au Portugal (Beira Baixa pour ceux qui connaissent, je vous fais par de mes quelques observations intérressantes.

D'abord le long du chemin en Espagne, sur +/-400 km, 100 milans royaux et quelques noirs, et sur 25 km environ 50 vautours fauves. En montagne (serra Estrela), un cincle plongueur observé sous l'eau claire d'un bassin d'eau alimenté par un ruisseau, il picorait à gauche et à droite comme s'il était à l'air, génial!, environ 200 tarins des aulnes accrochés comme des boules de noël sur 6 bouleaux et environ 30 hirondelles de rochers en chasse le long de parois rocheuses ( tout ça à +/-1500m d'alt.).

Aussi 30 pipits farlouses et 10 grives draines en halte à +/-1200 mètres d'altitude sur une lande caillouteuse (la montagne forme une barrière granitique culminant à 1993m orientée NE-SO de +/-50km sur 20). En plaine, sur les murailles d'un village entièrement fortifié (Sortelha pour les amateurs de géographie), un traquet rieur et 8 merles bleus (un 1e pour moi malgré 18 ans de séjour régulier dans ce pays). Le chant de ces merles est très harmonieux et il m'a même semblé (à confirmer) qu'une femelle chantait aussi. Pour info, la température en montagne à l'heure des observations (11hrs, 15°c) et en plaine (17hrs, 22°c).

Th. Malbert
Fond de Bondry, 154
1342 LIMELETTE
BELGIUM

 

Contribution de Antony , "compte-rendu du Portugal" , 21 Aug 2001

Comme dit dans mon dernier message sur le Portugal, je vous envois ici le compte-rendu (un peu lon!) de mon séjour au Portugal qui à eu lieu du 5 août au 16 août 2001.

-- Le 05/08/2001,
temps: soleil - chaud.
Départ pour le Portugal, mais avant nous avons passé une nuit dans les Landes (40). Nous y sommes arrivée vers 19h00. Les Moineaux domestiques sont les premiers à nous accueillir , deux mâles se bagarrent dans un petit arbuste. Plus haut sur les câbles à haute tension, une Tourterelle turque se pose, elle surveille avec attention son territoire. Plus tard vers 21h00 à Capebreton, pas mal de goélands (espèce non dét.) survolent la plage à la recherche d'un éventuel morceau de nourriture. En quelques minutes, plus de goélands, ils sont tous partis...
La soirée se termine, il est temps de se coucher car la route nous attend demain.

-- Le 06/08/2001, temps: soleil - chaud.
7h00, les Moineaux domestiques mâles chantent déjà depuis un bon moment. Au dessus de la chambre, un Chardonneret élégant passe en vol. Pour finir une belle observation de Grand Cormoran se dirigeant tout droit vers la plage. Il est temps de partir pour le Portugal, nous reprenons la route de plus belle...
Sur la route, en Espagne, 2 Cigognes blanches survolent les grandes étendues de champs,
et par la même occasion une énorme quantité de rapaces aussi. Vers 17h30 (16h30 au Portugal), arrivée à Freineda. Il s'agit d'un petit village très joli avec pas beaucoup de maisons, et autour que de champs composés d'arbres divers, broussaille, de terres cultivée, de vaches, moutons, etc... un petit paradis quoi !!
Pour commencer les obs, on peut déjà observer les Hirondelles rustique chassant les insectes pour les oisillons, et oui là-bas les oiseaux sont encore en pleine nidification tellement il fait beau. Les Moineaux domestique sont aussi repéré dans les champs. Plus à gauche c'est le Tarier pâtre qui cherche sa nourriture dans un champ de vaches. Un Kilomètre plus loin près d'un ruisseau, j'identifie deux Cochevis huppés se désaltérant de cette chaleur sèche. Vers 20h30 (h. port), j'entend deux oiseaux qui chantent, et ça ressemble fortement à l'Etourneau sansonnet, pourtant les notes ne sont pas aussi similaire. Il m'aura fallu voir les deux oiseaux pour comprendre qu'il s'agissait là de deux Etourneaux unicolores. La journée se termine par l'observation d'un Rougequeue noir, visible sur des roches à l'ombre des derniers rayons de soleil.

-- Le 07/08/2001,temps: soleil - 39°C.
La journée commence tôt, il est 6h30 et il fait déjà chaud. La première espèce contactée est un Etourneau unicolore faisant retentir son chant du haut de notre antenne T.V. Très vite je repère une Pie grièche-grise sur un poteau de clôture près d'un champ dégagé. Trois Martinets noirs font également partis du ballet. Vers midi, 4 Pies bleues recherchent de la nourriture, après avoir repéré notre Scenic 4x4, elles ont pris la fuite en poussant des cris d'alerte. très vite elles disparaissent dans les arbres où je ne les ai pas revu. 4 Tarriers pâtre auront été la dernière espèce observé pour aujourd'hui.

- Le 08/08/01, temps: soleil avec peu de nuages - 30°C.
La Bergeronnette grise et le Rougequeue-noir sont déjà à la recherche de nourriture dans les terres cultivés ce matin. Un peu plus haut dans les arbres, 2 Chardonnerets élégants s'activent, on entend clairement les cris de contact. Sinon les Moineaux domestiques sont toujours aussi nombreux dans les champs. Vers 17h00, 1 Pie bavarde marche près des vaches. Un peu plus loin dans les champs, quelques Pies bleues prennent la fuite des notre arrivée. Mon regard se tournant vers la droite, je découvre un oiseau tranquillement installé sur un poteau en bois, je finis par l'identifier grâce à mes jumelles 10x50, c'est une Pie-grièche à tête rousse, elle est peu sauvage et c'est d'ailleurs ce qui m'a permis de l'observer pendant un bon moment. La dernière espèce de ce jour est 3 Guêpiers d'Europe en vol, direction le dortoir je suppose car il est tard. A noter que c'est une première pour moi d'observer cette espèce.

-- Le 09/08/01, temps: Soleil - 34°C.
Ce matin, c'est encore l'Etourneau unicolore qui m'accueil. Perché sur un piquet, il observe la vie comme on peut le dire. Deux de ses congénères sont également observé au dessus de lui, mais cette fois sur des câbles à haute tension. Après quelques minutes de calme, voilà que 2 Bergeronnettes grises passent au dessus des terres en quelques secondes...
Les observations reprennent de plus belle cet après-midi avec 2 Alouettes des champs, elles picorent avec acharnement les crottins qui fleurissent à perte de vue dans ce champs, et oui le bétail est lui aussi en grand nombre, ce qui explique la chose. Dans la soirée, c'est le plus beau ! J'ai pu observé une quinzaine de Huppes fasciés volant un peu partout. Quel spectacle que de voir tous ces oiseaux s'affoler dés notre approche. J'ai même vu clairement la huppe se dresser lorsque l'une d'entre elles se posait à terre pour nous observer, ahhhh quelle excitation de voir tous ces oiseaux... Pour finir tranquillement, une bande très nombreuse d'Etourneaux unicolores s'envolent devant les soleil faisant apparaître leur silhouette.

-- Le 10/08/01, temps: Soleil - 30°C.
Aujourd'hui nous partons à Sobral (près de Coimbra), pour une durée de 3 jours. Avant de partir j'ai pu observer 4 Hirondelles rousselines sur un fil électrique. Pas le temps de rester, la route nous attend, prochaines observations pour demain !!

-- Le 11/08/01, temps: Soleil - 27°C.
La plage n'étant pas très loin de Sobral, on ne peut s'empêcher d'y aller pour piquer une tête !! Nous allons à Costa de lavos. Sur la route, les 2 premières Tourterelles des bois nous accueillent (en effet depuis notre arrivée, je n'en avais pas encore vu), elles s'envolent en direction d'un poteau. Arrivée à Costa de lavos, je peux déjà observer des goélands, mais quelle espèce précisément ??
Impossible à déterminer, je n'ai pas mes jumelles sous les mains. J'ai pensé qu'il pourrait s'agir de Goéland bruns, du fait de la couleur sombre sur les ailes et le dos, mais ce n'est qu'une hypothèse, je ne peux l'affirmer. Par contre il y avait des jeunes et des adultes mélangés. En fin de journée, lors de notre départ de la plage, il y avait environ 200 goélands sur l'océan, le poisson affluait !!
Demain nous retournerons à cette plage, et cette fois je compte bien identifier l'espèce précise des goélands, malgré la piqûre qu'une Vive m'a infligée, ce n'est pas ça qui m'arrêtera !

-- Le 12/08/2001, temps: soleil - 27°C.
Ce matin nous retournons à Costa de lavos, je vais donc essayer de déterminer l'espèce des goélands que j'ai observé hier sur la plage. Sur le trajet, un Verdier d'Europe est aperçu, mais aussi un couple de Pinsons des Arbres. Dés notre arrivée sur la plage, je me suis approché des goélands, je les ai bien observé, et j'ai compris qu'il s'agissait des fameux Goélands bruns. Pas de doute cette fois sur l'espèce. Il y avait des individus juvéniles, 2ème été, adultes, et bien d'autres que je n'ai pu savoir précisément. En tout cas je suis content de mon identification. Leur nombre: 200 à 300 (jeunes + nombreux que les adultes). Cette journée était intéressante, et oui j'ai assisté en direct à la pêche des goélands, ils ingéraient une quantité importante de sardines et autres poissons... Un spectacle inoubliable.

-- Le 13/08/01, temps: Soleil + qlqs nuages - 26°C. Dés le matin j'ai observé des Moineaux friquets, mais aussi des Mésanges charbonnières, elles sont deux et farfouillent les Oliviers qui longent notre jardin, probablement à la recherche d'insectes à se mettre sous le bec ! ;-)
Vers 11h00, nous avons décidé d'aller voir la source d'eau du nom de "???????" (oups, je ne trouve plus le nom !), l'eau y est très limpide. Ma première espèce dans ce lieu est un splendide Martin pêcheur volant au raz de l'eau, je l'ai observé pendant plusieurs secondes quand même, et oui ce dernier s'était posé sur une branche. A deux pas de là, deux Bergeronnettes des ruisseaux se font entendre, je les ai tout de suite vu, mais pas de chance elles se sont envolé pour je ne sais quelle raison ?... Vers 12h30, nous sommes monté à la montagne de Sico, et c'est là que j'ai fait ma plus belle observation, et rare en plus !! Un Francolin à double éperon a été surpris dans un sentier. Je vous assure c'est la vérité, nous étions 5 à l'avoir vu. Quelle joie de faire une telle observation !
De plus cet individu n'était vraiment pas sauvage, c'est ce qui nous a permis de relevé tous les éléments nous indiquant qu'il s'agissait de cette espèce. J'aurais bien voulu prendre une photo mais je n'avais pas mon appareil à porter de main, quel dommage !!
Enfin, l'essentiel c'est de l'avoir vu cet oiseau, je n'oublierais pas de si tôt cette observation !!...
Aller, on casse la croûte et ensuite direction retour à Freineda, ben oui les 3 jours sont déjà passé.

-- Le 15/08/01, temps: soleil - chaud.
Ce matin nous partons dans une montagne locale de Freineda, pour voir comment a évolué le paysage depuis toutes ces années.
Sur le chemin, j'ai vite repéré des rapaces, jumelles en main, j'observe... 2 Aigles royales jouent dans les aires, mais la chasse reprend vite le dessus, ils se mettent à voler en cercle, et paf, ils disparaissent au loin après un vol rapide.
Une dizaines de minutes plus tard, 3 Aigles bottés pâles font une course-poursuite, l'intrus est vite démasqué puisque les deux autres essaient de le chasser. Il me semble que c'est un jeune, ce pauvre maladroit est rentré dans le territoire d'un couple déjà formé. Celui-ci apprend déjà les durs règles de la nature. Sans contestation il part, et comme-ci le couple était fier d'avoir gagné la partie, ils se mettent à poussé plusieurs cris de victoire. En quelques seconde le couple monte très haut dans les airs pour ne devenir que deux minuscules points dans mes jumelles. Pour finir aujourd'hui, divers passereaux habituels ont été observé.

-- Le 16/08/01, temps: soleil - chaud.
Aujourd'hui c'est déjà notre dernier jour au Portugal, le temps est passé beaucoup trop vite à nos yeux.
Aller, je vais quand-même observé un peu, et cette fois à la ferme de mon cousin. Outre ses moutons, poules, paons, chiens, etc... j'ai tout de même vu 1 Aigle botté adulte, 1 Pie grièche à tête rousse nourrissant un jeune, 6 Hirondelles rustiques nichant sous le hangar (3 nids remplis de jeunes), 2 Pigeons bisets nichant également sous le hangar (nid avec oeufs), 1 Pie bavarde, 1 bande de Pies bleues, et 1 Locustelle tacheté chantant dans un buisson.
La journée est passé trop vite, je finis d'écrire cette phrase et je me couche, la route est longue demain...
"Un merveilleux séjour qui s'achève sur ces mots..."

---- Liste des espèces observées (France, Espagne, Portugal) ---- (Nom Scientifique - Nom Français)

++++ Légende:
(P) = observer au Portugal
(Fr) = " " France
(Es) = " " en Espagne.

--- Conclusion du séjour: Très beau pays, et encore très sauvage par rapport à la France. Le temps aussi n'est pas le même, il fait tous les jours beau et très chaud (jusqu'à 42°C), quel plaisir de ne pas avoir vu une goutte de pluie, alors que dés mon retour à Paris c'était la pluie folle déjà ! Et puis les gens sont gentils, on avait même plus faim tellement il y avait à manger !
Point de vue Ornitho; grande diversité d'oiseaux, avec bcp de plaisir à observer. Je recommande vivement ce pays à ceux qui cherche du beau temps, des oiseaux et un pays encore sauvage.

Antony de JESUS - 94500 -
Champigny sur-marne - FRANCE

 

contribution de Jean-Paul Moulin, jeanpaulg.moulin@wanadoo.fr, "Re : les oiseaux de Madere", 18 Mar 2001

Félicitation pour l'observation du pigeon trocaz, que je n'ai pas réussi à voir en 1995 !
Vous ne signalez pas le Pipit de Berthelot. Est-ce un oubli ?
Enfin, pour les îles de Macaronésie (Madère, Canaries, Açores), il faut penser au Heinzel qui décrit avec une précision remarquable les sous-espèces locales des passereaux.
Jean-Paul Moulin, Bois d'Arcy Yvelines

 

contribution de Pierre Marchand, , "les oiseaux de Madere", 18 Mar 2001

Nous avons passé une semaine sur l'île de Madère.
Pour mémoire, Madère est portugaise.
Elle se situe à 1000 km au Sud-Ouest du Portugal, et 500km au large du Maroc et à la latitude de Casablanca. C'est une formation géologique récente due à la faille médio-atlantique qui passait par là, il y a 100 millions d'années.Le relief est volcanique et vertigineux, les falaises sont nombreuses et les glissements de terrains fréquents.

Le climat est subtropical jusqu'à 300m d'altitude où se cultivent la banane et la canne à sucre. Au-dessus on trouve les eucalyptus, le laurier, la bruyère arborescente et la fougère arborescente.

L'originalité est la culture en terrasses, irriguées par un réseau de 2000 km de canaux d'irrigation, appelés "levadas".
Ces levadas sont doublées d'un passage qui permet des randonnées vertigineuses et glissantes. Elles sont souvent arrosées par des cascades.

Les oiseaux sont sédentaires. Nous avons pu voir quelques espèces qui pouvaient à elles seules, justifier un voyage intéressant.

- Le Pigeon trocaz - Columba trocaz :
Nous l'avons vu, bien que sur place, et dans la littérature circulent des informations approximatives. Il nous a fallu de la persévérance et de la chance.
Il ressemble à un Pigeon ramier noirâtre, gros et bien rond, sans taches blanches sur le cou. Un peu de blanc sur la queue juste avant la barre terminale noire.
Nous l'avons vu en groupe sur la Levada de Rabaçal, vers les 25 fontaines, au lieu dit "Le Riscou" . Ils s'en trouvaient une petite dizaine, se nourrissant dans la falaise 200 m plus haut. On en trouverait(?) également dans le Nord entre "Ribeira de Janela" et Seixal.

- Le Roitelet triple bandeau, sous-espèce madeirensis Regulus ignicapillus madeirensis
Nous avons vu cette sous-espèce dont le sourcil blanc est quasi inexistant.
Il paraît que le bec est plus long, mais ce n'est pas évident.
On le rencontre partout.

- Le Pinson des arbres, sous-espèce madeirensis
C'est un pinson que l'on rencontre partout et qui parait très bizarre de par des couleurs inhabituelles et la répartition des motifs colorés. Il apparaît rapidement quand on s'arrête pour le pique nique. Le dos est couleur Olive, la joue et le ventre sont couleur saumon. Il n'est pas farouche.

- Le Serin des Canaries Serinus canaria
On le rencontre sans difficulté. Il rappelle le Venturon montagnard.

En ville, nous avons rencontré la Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla), qui remplit le rôle du moineau domestique absent de ces rivages trop humides.

Liste courte, mais complète des obs:

On nous a signalé : Rouge gorge et perdrix que nous n'avons pas vus.

Littérature :
- "Levadas et sentiers de Madère" - Raimundo Quintal - Ed. Francisco Ribeiro (acheté en France à la librairie Thomas http://www.librairie-thomas.com/ , mais on le trouve sur place)
- "Guide Ornitho", nouvelle édition; les sous-espèces sont indiquées pour un poids acceptable dans le sac à dos.
Pierre Marchand
Vaux le Pénil - Seine & Marne

 

contribution de jean-luc saint-marc, jlsm_A_club-internet.fr, "Nid de cigogne au Portugal", 4 Oct 2000

Cécile pensait bien avoir photographié un nid de balbu, à Cabo Sardao...
Elle veut se faire à l'idée du nid de cigogne.
Habitante d'Albi, elle aimerait savoir où voir des nids de cigogne dans son Tarn, voire plus loin dans le Sud-Ouest, le Midi-Pyrénées....
en attendant la prochaine période de reproduction.
Merci pour elle.
N'hésitez pas à répondre sur la liste !

 

contribution de Michel.Devroux, michel.devroux@wanadoo.fr, "retour de voyage portugal", 24 Aug 2000

Vacances en famille du 5 au 20 août avec un petit peu de miroise:

Des cigognes en quantité le premier jour près de l'aéroport de Faro (Algarve - littoral du Sud). Elles tournaient dans l'air en suivant des courants d'air chaud . Idem sur les vasières côtières, et pratiquement aucune au nid. Les nids sont abondant sur les toits pylône cheminées, mais déserté... Ca sent l'automne.

Une surprise : entre Evora et Marvao, dans le centre du Portugal, je vois pas mal de nids de cigogne dans des grands arbres (eucalyptus), arbre parfois morts, plus souvent vivant avec une branche dégagée propice à l'installation du nid. enfin, et cela m'a bien étonné, 3 nids sur un eucalyptus mort, absolument AU DESSUS de la route nationale. Il faut croire que ces piafs là n'ont pas peur du bruit...

La pie bleue est visible si on la cherche un peu dans la campagne, en bande de 5-6 individus. La Grande Pie-Grièche et l'hirondelle Rousseline aussi sont assez fréquentes.

Autre sujet d'étonnement: à Tavira sur une petite place, il y a 4 palmiers assez grands et vieux, et dans la partie la plus haute du troncs, à proximité des palmes, on y trouve une superbe colonie de martinets (noirs probablement) qui font leurs nids dans des trous creusé par eux (du moins je le suppose). Comme quoi le martinet n'est pas toujours inféodé aux toits des maisons Conclusion : le Portugal est un très bel endroit pour y miroiser car la nature y semble encore assez respectée. Mais surtout je pense que cela doit être génial au printemps ou début d'été...

 

contribution de Marc Giroud, le_juv2@caramail.com, " Anas falcata no Portugal", 25 Apr 2000

Quel est le statut, dans ce pays, d'Anas falcata, dit canard ou sarcelle à faucilles ?

Cette espèce est d'apparition tout à fait exceptionnelle en Europe de l'Ouest. Et les comités d'homologation nationaux considèrent habituellement que ces observations sont le fait d'oiseaux échappés de captivité. Pour la france, il y a par exemple seulement deux observations (camargue et champagne il me semble).
Il est surprenant qu'une espèce détenue en captivité ne soit pas plus souvent observée dans la nature... Il me semble que actuellement les CHN hésitent à mettre cette espèce comme d'apparition exceptionnelle mais naturelle... Il faut demander des renseignement au près des organisme compétent : CHN!

 

réponse de sylvie-z, sylvie-z@worldnet.fr, "Anas falcata no Portugal", 23 Apr 2000

en France comme je pense dans le reste de l'Europe elles sont souvent considérées comme échapées mais c'est aussi du au grand manque de données fourni , justement à cause de ce statut ..
Ce canard niche en Asie orientale mais et il serait toutefois possible que des individus paumés débarquent en Europe de leur propres moyens . Mais il est toutefois largement détenu par les collectionneurs privés , entre autres . Dans quelles circonstances as tu fait cette obs ?

 

question de jean-luc saint-marc, jlsm_A_club-internet.fr, "Anas falcata no Portugal", 23 Apr 2000

De retour de ce bon Portugal, je m'empresse de vous faire part de la question suivante:
Quel est le statut, dans ce pays, d'Anas falcata, dit canard ou sarcelle à faucilles ?

Le 12 avril de l'an double zéro, nous avons observé un mâle adulte de cette espèce, en compagnie d'une bande d'Anas platyrhynchos (Canard colvert), dans la réserve de sao Jacinto (près d'Aveiro).

 

question de pierre.sengez, Pierre.SENGEZ@wanadoo.fr, "Guide ornitho Portugal", 26 Mar 2000

nous cherchons toute documentation ornitho pour un voyage prévu dans la 2ème quinzaine de mai au Portugal.Existe-t-il un livre genre "Where to watch birds in ..." ?
Le lieu n'est pas défini, ce sera selon les espèces visibles et selon les rapports ornithos que nous aurons peut être reçus grâce à vous.
Merci d'avance
Pierre et Marc Sengez

Marc SENGEZ
OISE-FRANCE
Association Geor60
Voir des oiseaux dans l'Oise?
visitez notre site Web
au http://perso.wanadoo.fr/geor60/index.htm

 

retour