archives du forum de discussion « Ornithologie »

Brenne, Sologne et Berry

 

Contribution de Francis Desjardins, "Re: Pygargue à queue blanche", 14 Jan 2003

Il y en avait 3 au Der dimanche 12/01 lors du comptage WI (synthèse du comptage sur le site de la LO CA)

 

Contribution de Philippe POIRE, "Re: Pygargue à queue blanche", 14 Jan 2003

Deux site en france accueillent le pygargue régulièrement : le lac du Der et le lac de la Foret d'orient.

Sur ces sites on observe rarement plus de 8 oiseaux en effectifs cumulés si mes souvenirs sont exacts (au Der le maximum doit être de 5 oiseaux ensemble)(des observateurs de la LPO CA pouront surement préciser).

Ces aigles, comme vous le savez exploitent des vastes zones humides, today bien suivies par les réseaux d'obs. amateurs ou professionnels ne serait-ce que dans le cadre de Wetland international.

Donc avec 2 ou 3 autres sites épisodiques, vous pouvez "affirmer" qu'il y a moins de 10 pygargues qui hivernent en même temps en France!
Philippe Poiré
LE HAVRE

 

Contribution de Yves Gross, "Re: Pygargue à queue blanche", 14 Jan 2003

Pygargue en Alsace :
Il est presque certain, quoique aucun texte ancien ne l'atteste, que le Pygargue à queue blanche nichait autrefois dans notre province, jusque probablement vers le X-XV e siècle. Depuis quelques dizaines d'années, cet oiseau semble faire des apparitions de plus en plus rares. 1 à 3 observations sont faites chaque année, essentiellement d'individus juvéniles ou immatures.
Cette année, 1ère obs. certaine d'au moins 2 Pygargues adultes (peut-être 3) au Sud de Strasbourg (Kappel-Rhinau, forêt de Sommerley)

 

Contribution de Edith Armange, "Pygargue à queue blanche", 14 Jan 2003

Un pygargue adulte a été vu sur un étang de l'est de La Vienne samedi 11 janvier. Le même jour un brennou est presque certain d'en avoir entendu un "siffler" à l'étang du Sault (Brenne, Indre -36)
Dimanche un pygargue adulte a été observé sur l'étang des Grandes Fourdines (Brenne)

Le pisciculteur qui gère cet étang m'a demandé combien il y avait de pygargues qui "visitaient" la France. Sans trop me mouiller, je lui ai répondu "quelques uns", mais j'aimerais bien savoir également.

Edith Armange
http://www.chez.com/indrenature
http://perso.club-internet.fr/armange

 

Contribution de Edith Armange, "Re: Grues en Brenne", 16 Dec 2002

Bernard Couturaud wrote:

 > descendent au sud. Il semble bien que les grues aient décidé de sejourner un
 > moment par ici, certaines resteront-elles pour hiverner ?

Elles sont en Brenne depuis dix jours environ. Il y en a au moins 880, probablement un millier.

Hier elles ont, semble-t-il, été particulièrement dérangées par les chasseurs. Entre 15 h 15 et 15 h 50, cela a été un ballet incessant autour de la Mer Rouge. La seule chose dont je suis sure, c'est qu'il y en a eu 734 qui ont pris la même direction entre 15 h 15 et 15 h 40 (mais il est possible que certaines aient fait une boucle). A 17 h 50, un groupe de 200 est passé au-dessus de la Maison de la Nature à Chérine, en direction de Rosnay.

En plus des chasseurs, il y avait le vent et nous avons pu voir un groupe d'une 20aine de grues "voler à reculons" face au vent !

Edith Armange
http://chez.com/indrenature
http://chez.com/martizay
http://clubs.voila.fr/groups/obscentre

 

Contribution de Bernard Couturaud, "Grues en Brenne", 15 Dec 2002

Aujourd'hui ça commence très fort, à peine suis-je descendu de mon véhicule à l'étang du Blizon ( région de la Brenne, Indre) que j'entends des clairons très distincts, une dizaine de grues me survolent, assez bas vu le plafond, et se dirigent lentement vers le nord. Je retourne à ceux que je voulais observer initialement, un joli groupe de grèbes bien éclairés, alors qu'un 2ème groupe arrive, suivi de 2 autres. Tous sont très bas et décrivent quelques cercles sans prendre d'ascendance car le temps n'y est pas, puis reprennent le cap au nord. Il est 16h, ça ressemble aux hésitations dans le choix d'un dortoir.

Reprenant la route de Rosnay je comprend que c'est le bon jour, car au total je retrouve au moins 20 groupes, de 4 à 50 individus, plus ou moins haut selon le plafond local et avec des caps variables, seuls 2 groupes descendent au sud. Il semble bien que les grues aient décidé de sejourner un moment par ici, certaines resteront-elles pour hiverner ?

Je suis vraiment satisfait car je commençais à m'énerver en lisant plusieurs contributions mentionnant des vols importants et je ne les avais pas encore rencontrés, les seuls vols vus précédemment filaient directement cap au sud. De plus quelques vols fournis de vanneaux et de cormorans. Le restaurant de la Gabrière fonctione bien, mais les outils sortis des housses l'après-midi étaient tous des calibres et non des lunettes comme je l'imaginais de loin, les ornito ne sont pas encore majoritaires.

 

Contribution de Patrick Derrien, "Patrick Derrien", 15 Dec 2002

 > Pour Noel, je passe quelques jours à Bourges dans le Berry : y a t il
> queqlu'un pour me dire si j'ai quelques chances de voir des grues? Si oui, ou?

Le gro>s de la troupe est passé mais on peut encore en voir. Aujourd'hui, à midi un groupe de 23 est passé au dessus de chez moi (20 km de Bourges). Il y a quelques années, j'ai pu observer un vol le jour de Noël.

D'autre part, si quelqu'un peut me donner un itinéraire pour une ballade > ornitho dans les environs (moins de 50 kms de Bourges)?

A Bourges, il faut aller au lac d'Auron. Tu pourras y observer grèbes huppés, grèbes castagneux, foulques, hérons cendrés, mouettes, sarcelles d'hiver, martins pêcheurs, grands cormorans...
Si tu es à Bourges dimanche 22, Nature 18 y organise une initiation. Rendez-vous à la base de voile à 10 heures.

Patrick Derrien
Cher

 

Contribution de jean-luc saint-marc, "Excursion corifienne au pays de tante Edith.", 12 Nov 2002

Samedi, la Brenne et ses deux milles étangs subissent un vent de sud-ouest.
Ciel chargé et mité de quelques puits de lumières automnales.

A l'hôtel de la Gabrière, les premières lueurs astrales sont accompagnées
des cris de courlis cendrés à peine lointains, proches de deux tadornes de Belon.
Au delà de la roselière apparaît un busard saint-Martin.

Dans la salle du petit déjeuner des grocs urbains endimanchés
se moquent des grocs ruraux habillés comme des léopards de sinistre mémoire,
qui ont établi pavillon de chasse dans la salle de bar, avec clebs et grelots...

A l'étang Ricot, en attendant les retardataires en provenance de Paname,
nous en sommes quittes pour nos premières grandes aigrettes,
des dizaines de canards chipeaux et des tas de colverts.

A Le Bouchet, de sous le préau de la maison du parc, nous observons
un grèbe castagneux en activité de pêche dans le tout petit étang voisin,
tout en pique-niquant et en devisant la bouche pleine.

Petite promenade postprandiale autour de la parcelle adjacente nous permet
une agréable miroise d'une demie douzaine de grives draines au sol,
remplacées au bout de quelques minutes par une dizaine d'alouettes lulu...

Sur le fond d'un étang vidangé bergeronnettes grises et pipits farlouses actifs,
deux chevaliers culblanc instables...

A l'entrée de la réserve de Chérine, posée sur un fil à courriels
se toilette une pie-grièche grise; dans notre dos volètent en tous sens
alouettes lulu et chardonnerets élégants, et passent de nouvelles draines.

Du long poste de miroise nous relevons quelques pilets ensommeillés,
sarcelles des jours courts, souchets, chipeaux, siffleurs...
Une pincée de bécassines des marais se posent,
une épervière s'installe sur un piquet émergeant et repart en chasse illico.

Dimanche, pluie fine de suroît et rencontre avec un guide indigène
(vivement conseillé par l'amie Edith) qui nous mène entre
buttons, chaussées, tonne-fort, bonde, étangs, fromagerie et jusqu'à
sous le vol bas de vingt deux grues cendrées.

En fin d'après-midi, sur la Mer Rouge vide
c'est près de trente grandes aigrettes présentes,
des dizaines de hérons cendrés, des centaines de vanneaux huppés,
presque autant de beautés noires haïes des pisciculteurs,
bécasseaux variables en cerises sur le gâteau !

Lundi, nous rencontrons notre premier accenteur mouchet à Le Blizon,
où une dizaine de grandes aigrettes font comme chez elles;
deux busards des roseaux s'occupent à scruter les bords d'étang,
une demie douzaine de buses variables profitent de l'ensoleillement
délivré par le ciel de traîne et qui rend à la Brenne ses dorures de saison.

Une dizaine de pluviers dorés rejoignent une troupe de vanneaux...
Une trentaine de bernacles d'outre-Atlantique attendent l'heure du repas,
à la même place que la veille !

En quittant le site, un pic noir à calotte rouge fuit devant notre carrosse,
s'agrippe à un fût de chêne et repart aussitôt vers les profondeurs de la chênaie.


                                                Litanies :

Numenius arquata, Tadorna tadorna, Circus cyaneus, Egretta alba, Anas strepera,
Anas platyrynchos, Tachybaptus ruficollis, Turdus viscivorus, Lullula arborea,
Motacilla alba,  Anthus pratensis, Tringa ochropus,  Lanius excubitor,
Carduelis carduelis, Anas acuta, Anas crecca, Anas clypeata, Anas penelope,
Gallinago gallinago, Accipiter nisus, Grus grus, Ardea cinerea, Vanellus vanellus,
Phalacrocorax carbo, Calidris alpina, Prunella modularis, Circus aeruginosus,
Buteo buteo, Pluvialis apricana, Branta canadensis, Dryocopus martius.

jean-luc saint-marc
palais arctique occidental

 

Contribution de michele.corsange , "Grèbes et Marouettes" , 29 Jul 2002

Etang Neuf le 21-07-2002, 18 heures.
A Edith Armange parce que le pays des Bituriges nous est commun.

Oserai-je le dire, amis Brennous ? Mon premier contact avec la Brenne fut placé sous le signe de la déception et du charme.
De la déception car je ne connaissais que les grands étangs, les grands plans d'eau dégagés où l'on voit immédiatement s'il y a ou non des oiseaux. C'est idiot mais tant de végétation m'a d'abord fait peur.
Du charme, et c'est ce qui demeure, à tel point que je retournerai en Brenne, c'est certain !
Cette végétation exubérante qui envahit tout, terres et eaux, est bien douce pour qui vient d'une région où tout est minéral. Et, pour les oiseaux quel bonheur ! pour les ornitho aussi...

J'ai vu plusieurs étangs à une saison qui n'est sûrement pas la meilleure mais cela est sans importance, celui qui m'a laissé l'impression la plus forte est l'Etang Neuf. Sans doute parce qu'il se gagne, pas facile de trouver un étang en Brenne. Ici, pas de barrières comme en Camargue mais les poteaux indicateurs sont rares.
L'Etang Neuf est au cour de la forêt de Preuilly comme un joyau dans son écrin, il se mérite. D'un côté une cabane de chasseurs, de l'autre des postes d'observation pour les ornitho. Entre les deux, de l'eau et des plantes aquatiques, tout semble vert et tout d'abord, l'étang semble vide de toute vie. Rien. Il n'y a rien à voir.

Si, une biche qui traverse l'allée tout au bout devant nous. Un coup de jumelles. Tiens, une tête de Héron cendré ! Juste un peu du cou gris, la tête de profil, l'oil vif et le long bec parallèle à la surface de l'eau. Rien d'autre pas de corps, encore moins de pattes, tout est dans l'eau ou caché par les laîches ou les roseaux. En regardant mieux, je trouve un second Héron à quelques mètres du précédent, tout aussi immobile. Et puis, rien. Un cri pourtant, connu, celui de la Foulque et il faut commencer à fouiller dans les herbes. Noir et blanc, et d'une ! Ouf ! l'honneur est sauf, une autre Foulque avec un juvénile qui n'a pas encore son masque de clown blanc.

Comme le jeu commence à devenir grisant, je plante ma lunette et commence un balayage méthodique. Ici, un Grèbe huppé splendide, presque en eau libre mais il disparaît dans un plongeon. Là, une Foulque broute les algues et les savoure en gourmet. Ailleurs, des Canards colverts en éclipse barbotent et se coulent à la queue leu-leu entre les canes des roseaux. Un peu plus loin, quelque chose de sombre, comme un éclair luit entre des plantes enchevêtrées, je cherche, j'attends. Ma patience paye, ce n'est rien qu'un Grèbe castagneux en plumage d'été avec son petit mais ils sont splendides ! Quel peintre pourrait rendre la soie mordorée du cou du Grèbe castagneux ? Tout cela chatoie au moindre mouvement, tout mouvement est un léger glissé sur l'eau.

Et le silence que le chant d'un Pinson des arbres rend encore plus intense commence à opérer son charme. Ce lieu m'a conquise, je savoure la fraîcheur des grands arbres comme on se délecte d'un bon Vouvray, le mot « Brenne » sonne à mon oreille avec douceur, nom d'origine Gauloise ? nom associé à celui d'une patrie perdue et retrouvée, le Berry ?

C'est alors que dans ma lunette je découvre comme un cadeau des anciens dieux des lieux : une Marouette ! Mais, tous les sortilèges des sorciers du pays aux mille étangs viennent s'interposer pour m'empêcher de mieux l' identifier. ponctuée ou poussin ? J'inclinerais pour la Marouette ponctuée à cause de la couleur du dos nettement « brun olive foncé rayé et tacheté de blanc » comme il est dit dans mon vieux Peterson auquel je reviens toujours en cas de doute, mais je n'ai pas vu de rouge à la base du bec. « On ne la voit pas toujours » m'a assuré l'ami Yves à La Capelière.

Il faudra vraiment que je retourne en Brenne, plus longtemps, à la recherche des Marouettes au joli nom qui fait comme une pirouette lorsqu'on le prononce.

Et dans la grande allée au milieu de la forêt sur le chemin du retour, un Pic épeiche vient se poser sur le tronc d'un vieux chêne et me laisse voir sa belle nuque rouge, les taches blanches de son manteau noir. Pas farouche, il se laisse admirer d'arbre en arbre. Mon premier Pic épeiche ! chez nous, il n'y a que des Pics verts...

Jean-Claude et Françoise, comme un clin d'oil. A cause de l'Etang de La Gabrière, des profiteroles et des Chouettes chevêches ;)

Liste des oiseaux observés :

Michèle CORSANGE - 13200 - CAMARGUE

 

Contribution de yohan archambaud , "Séjour en Brenne" ,13 May 2002

je viens donc vous raconter ce que nous avons observé dans ce magnifique parc régional! Un vrai paradis pour les ornithos , quand les très bruyants touristes allemands et suédois ne sont pas dans les parages ;o) Sinon côté observation, un vrai régal , mais sûrement classique à vos yeux! Donc voilà (x = plusieurs) :

Et beaucoups d'orchidées et de nouvelles fleurs .Enfin voilà , pour nous ce fut un superbe séjour riche en découvertes et en émotions! Vivement les prochaines vacances! A + Yohan ( Vendée) PS: si vous avez des remarques ou des renseignements à m'apporter sur les oiseaux de Brenne, n'hésitez pas!

 

Contribution de Edith Armange, "Re: Présentation", 06 May 2002

yohan archambaud a écrit : > rencontrer d'autres amoureux de nature.Enfin, Sachez que demain, je pars
> pour la première fois en Brenne, afin de passer 5 jours 100% découverte, et
> j'espère y observer de nouvelles têtes ;o)

Sans problème ! Entre les étangs et Chapitre Nature (vendredi 10, jeudi 11 et dimanche 12 au Blanc), de nombreuses rencontres vont sans doute se faire. J'en profite pour rappeller à tous les "orNETologues" qu'un tableau d'affichage est prévu à l'accueil pour signaler votre présence.

Si certains d'entre vous souhaitent participer à la première sortie "Découverte de la Brenne" du vendredi matin (Départ à 9h, avant l'ouverture des stands), vous pouvez vous inscrire demain auprès d'Indre Nature à _indre.nature@libertysurf.fr.

Belles obs' à tous
--
Edith Armange
http://www.chez.com/indrenature
http://www.club-internet.fr/perso/armange
http://www.chez.com/martizay
http://clubs.voila.fr/groups/obscentre

 

Contribution de Raphaël Segerer , "Re: Rapaces en Brenne" , 4 Jan 2002

Vu l'élanion blanc hier jeudi, et aussi deux rapaces que j'ai pris un peu rapidement pour des aigles bottés de forme claire ...oups !
OK, c'est très invraisemblable et j'accepterai volontiers qu'il s'agisse de buses claires, cependant je suis intrigué par l'absence de marques au poignets, et de l'étendue du noir sur les rémiges : si vous apercevez ces oiseaux, je serai ravi d'avoir votre avis (secteur : mer rouge, observés hier à 15 heures, volant vers l'est...)

 

Contribution de Edith Armange , "Rapaces en Brenne" , 04 Jan 2002

L'année commence bien en Brenne (36)
Petit résumé des messages de ces derniers jours sur obscentre :
http://clubs.voila.fr/groups/obscentre

Un élanion blanc (depuis le 19 décembre) et un pygargue à queue blanche adulte (depuis le 1er janvier) rôdent en Brenne.
Bonne année à tous avec plein de belles obs'

Edith Armange
http://www.chez.com/indrenature
http://www.club-internet.fr/perso/armange

 

Contribution de Jean-Marc Bourdoncle , "Brenne en été" , 10 Aug 2001

La Brenne en été c'est beaucoup mieux que ce que je pensais. Les nouveaux aménagements d'observatoires depuis 2 ans permettent des vus surprenantes :

le 8/8. Etang Massé le soir et tôt le matin :

Chérine :

 

Contribution de saint-marc , "Re: Cigogne noire en Brenne" , 27 Jul 2001

> permet pas de conclure à une nidification de l'espèce
> (qui soit dit en passant est très difficil à prouver
> sauf par découverte du nid ! cf article dans un
> Ornithos de l'année 2000, j'ai plus la réf !).

La Cigogne noire en France.
Révision du statut de la population nicheuse.
(Stéphane Villarubias, Paul Brossault & Jean Sériot)
Ornithos - Volume 8- n°1
janvier-février 2001

 

Contribution de Marc Giroud , "Re: Cigogne noire en Brenne" , 27 Jul 2001

Les premiers déplacement post-nuptiaux interviennent dés la fin du mois de juin dans le Jura. Il concerne alors les déplacement des jeunes de l'année. Les obs restent toujours rare jusque mi-juillet. A partir de cette date, les observations deviennent plus régulières. Et une observation de fin juillet ne permet pas de conclure à une nidification de l'espèce (qui soit dit en passant est très difficil à prouver sauf par découverte du nid ! cf article dans un Ornithos de l'année 2000, j'ai plus la réf !). Il en est de même pour les observations de la mi-mai et parfois plus tard...

 

Contribution de duhautois laurent , "Re: Cigogne noire en Brenne" , 27 Jul 2001

La cigogne noire est présente tout l'été en Brenne depuis 20 ans et y niche probablement, bien que le nid n'ait jamais été trouvé. Ce serait sympa de transmettre ton observation à Indre-Nature (indre.nature@libertysurf.fr)...
Laurent.

 

Contribution de Bernard Couturaud , "Cigogne noire en Brenne" , 23 Jul 2001

Le 22 juillet à 11h près de Mézières en Brenne (Indre), observation d'une cigogne noire prenant de l'altitude sans un coup d'aile, puis se déplaçant lentement vers le sud par de courtes lignes droites suivies de spirales. Mes pas me conduisaient dans cette direction et le contact visuel s'est poursuivi pendant plus de 30 mn. Le ciel était limpide, le vent nul et l'air était propice au déclenchement de ces ascendances que les vélivoles appellent "thermiques purs". Le voilier profitait de ces conditions idéales pour un voyage au long cours sans effort.
Je fus stupéfait par ce spectacle, la consultation ultérieure de ma documentation indique que la cigogne noire survole bien la Brenne, mais plutôt en septembre, en individus isolés ou en petits groupes. L'identification est certaine, je vois fréquemment des cigognes blanches près d'ici en Charente Maritime et ne peux les confondre, j'hésitais un instant à reconnaître un ibis sacré, mais le bec était bien droit. Il s'agissait sûrement d'un individu ayant devancé l'appel migratoire. Un autre observateur a-t-il fait la même rencontre ?

 

Contribution de Didier Godreau, Didier.Godreau@free.fr, "Brenne : du 15 au 17 juin 2001"

Brenne : du 15 au 17 juin 2001
quelques belles observations par un temps très versatile :

 

Contribution de Jean-Paul Moulin, jeanpaulg.moulin@wanadoo.fr, "Observations en Brenne", 26 Apr 2001

Compte-rendu de quelques jours passés en Brenne (du 15/04/01 au 16/04/01) en famille.

Temps médiocre, je suppose que ce n'est une surprise pour personne, cependant, séjour très agréable et enrichissant. "L'accueil" naturaliste et ornithologique en Brenne s'est spectaculairement amélioré ces dernières années. La maison du parc distribue des cartes de sites intéressants réellement ...intéressants, certains des sites se sont gréés d'affûts bien conçus pour l'observation et cela draine un public nombreux, pas seulement composé d'amateurs plus ou moins parisiens de mon espèce : il est émouvant de voir des adolescents et des "anciens" du cru visiter ces affûts et goûter, jumelles en mains, aux plaisirs de l'ornithologie de terrain.
Points saillants :

L'étang de Bellebouche est une base de loisir typique, avec ses pêcheurs et donc un apparent désert aquatique. La promenade autour de cet étang montre cependant une extraordinaire abondance de passereaux (ils constituent la majorité de la liste générale donnée à la fin de ce message). À ne pas manquer donc, malgré les apparences. Parmi les espèces douteuses, non reprises dans la liste générale, la fauvette des jardins (doute lié à mon incompétence en matière de chant) et le Pic noir, que des tambourinages particulièrement puissants nous ont fait soupçonné, mais que nous n'avons pas réussi à voir.

Le groupe d'étang autour de Blizon produit des observations particulièrement intéressantes : le Balbuzard pêcheur semble en voie d'y devenir "banal" et une héronnière mixte est particulièrement spectaculaire. Parmi les curiosités : l'arrivée des migrateurs comme Huppes et Martinets, l'absence d'observations de Ciracaètes (le temps froid et humide n'a pas dû encourager ces mangeurs de reptiles et amateurs d'ascendances à prendre l'air. Par contre, nous avons observé une Bernache nonnette et un joli troupeau de Bernaches du Canada : Messieurs les gestionnaires de parc, surveillez vos volailles SVP !

La ballade à pied à Chérine mérite toujours le déplacement, et les étangs de Gabrière et de Gabriau, où gruillent les grèbes à cou noir, méritent toujours un coup d'oeil. Petit mystère à Gabriau,le 15/04/01 à la nuit tombante et sous une pluie persistante, nous avons entendu à l'ouest de l'étang ce que nous avons identifié d'abord comme un chant de de phragmite des joncs, mélé de cris de grèbes castagneux et de ceux d'un chevalier plus difficile à identifier. En passant quelques minutes après un enregistrement de Roche sur le lecteur de CD de la voiture, nous avons eu la surprise de constater que le tout ressemblait au chant du Phragmite aquatique. De retour le lendemain, à la même heure, nous avons entendu un chant typique de phragmite des joncs. Avis des spécialistes ?
A ne pas oublier, les observations de mammifères, ragondins, rats musqués, lapins de garenne, mais aussi chevreuils et belette.

Liste des oiseaux observés :

Jean-Paul Moulin, Bois d'Arcy Yvelines

 

contribution de pottokaren etxea, pottokaren.etxea_A_wanadoo.fr, "Amateurs en Brenne en mars 2001", 26 Mar 2001

C'est avec grand plaisir que nous avons retrouvé les paysages brennous découverts en 1999. Les prairies avec les haies, les buttons, les étangs et les oiseaux nous ont à nouveau émerveillés!!! Anna Gaguinskaya (ornithologue russe de St Pétersbourg) qui découvrait la région, a été, elle aussi, enchantée par la diversité des oiseaux qu'elle a pu voir et entendre.

Un grand merci aussi pour l'accueil brennou (Milesker aïnhitz en Basque et Spasiba en Russe) avec très sympathique « apéro fromage » du mercredi chez Edith.
Merci à tous : Edith, Jacqueline, Laurence, Stéphane, Jean, Gilles (et à Denis pour son excellent fromage de chèvres).
Et merci tout particulièrement pour les tuyaux du dortoir aux aigrettes et de la héronnière de Massé ou Beñat et moi avons vu notre premier Ibis sacré et entendu notre premier Butor étoilé.

En résumé : nous sommes très contents de ce séjour et nous reviendrons en Brenne avec plaisir !!!

PS : merci aux futurs observateurs d'oiseaux en Brenne de nous lister les oiseaux présents aux autres saisons... peut-être qu'une autre année nous irons là-bas en avril, mai ou juin...

A bientôt et belles observations à tous.

11/03/2001 Couvert sans pluie, un peu de vent tiède.

11/03/2001, 9h30 Mézières en Brenne, autour du gîte rural :
Pinson des arbres (Fringilla coelebs), chanteurs,
Verdier d'Europe (Carduelis chloris)
Accenteur mouchet (Prunella modularis),
Tourterelles turques (Streptopelia decaocto) ,
Pigeon ramier (Columba palumbus), couple sur un arbre. Le mâle parade.
Faucon crécerelle (Falco tinnunculus)

11/03/2001 11 h 30 en allant vers Gabrière sur un étang sur la droite :
2 cygnes tuberculés,

11/03/2001 12h Gabrière
Grèbes huppés (Podiceps cristatus)
Fuligules milouins (Aythia ferina)
Fuligules morillons (Aythia fuligula)
Foulques macroules (Fulica atra)

11/03/2001 12h 15, prairie sur la droite :
Canard colvert (Anas platyrhynchos)

11/03/2001 12h 20, au bord d'un étang à gauche:
Grande Aigrette (Egretta alba)

11/03/2001 14h à 14h 30, Gabrière, Idem au matin + 
Héron cendré (Ardea cinerea) en bordure de roseaux
Grand cormoran ( Phalacrocorax carbo), avec tache nuptiale, sur piquet
en bordure de roseaux.

11/03/2001 14h 30 à 17 h, près de l'étang de Gabrière, chemin avec haies
et arbres bordant des prairies,
Mésanges charbonnières ( Parus major),
Pouillot véloce (Phyloscopus collybita ) chanteur,
Hérons garde boeufs (Bubulcus ibis) en vol ,une dizaine,
chant de Grive musicienne ( Turdus philomelos)
Pic vert ( Picus viridis) chanteur,
Cri du Faisan de Colchide « de chasse » ( Phasianus colchicus).

11/03/2001 17 h 15, du côté de Rosnay :
Grande aigrette( Egretta alba)
Canard colvert (Anas platyrhynchos),

11/03/2001 17 h 30 en bord de route D32 :
Grande aigrette( Egretta alba),
Hérons garde boeufs (Bubulcus ibis) (16) avec troupeau de vaches
charolaises.
Grand cormorans ( Phalacrocorax carbo)en vol (2) 1 avec tache nuptiale.

11/03/2001 17 h 30, du côté de Rosnay :
Cygne tuberculé (Cygnus olor), couple.

12/03/2001 Pluie continue le matin puis éclaircie en fin de matinée et l'après midi.

12/03/2001 11 h à 12 heures, observation depuis le jardin autour du gîte rural  :
Pinson des arbres (Fringilla coelebs), chanteurs,
Verdier d'Europe(Carduelis chloris),
Chardonneret élégant ( Carduelis carduelis),
Merle noir (Turdus merula)
Accenteur mouchet (Prunella modularis) ,chanteur,
Rouge gorge familier (Erithacus rubecula), chanteur,
Tourterelles turques (Sreptopelia decaoco)
Pigeon ramier (Columba palumbus), couple,
Faucon crécerelle (Falco tinnunculus)sur le même peuplier que la veille

12/03/2001 18 h à 19h Gabriau  :
Foulques macroule (Fulica atra),plusieurs dizaines,
Canards souchets (Anas clypeata), plusieurs dizaines
Canards siffleurs en couple (Anas penelope), dizaines
Fuligules milouins (Aythya ferina), quelques centaines,
Canards chipeaux (Anas strepera),en couple,
Grèbe castagneux (Podiceps ruficollis),
Grèbes à cou noir (Podiceps nigricollis), dizaines,

12/03/2001 19h 15 Observatoire de l'étang Ricot, étang encore en
eau (d'après une affiche, il sera à sec toute l'année 2001) :
Grande aigrette (Egretta alba),4
Héron cendré (Ardea cinerea), 2

13/03/2001 Temps couvert avec du vent.

13/03/2001 Gabriau de 13h30 à 14h30 :
Grèbes à cou noir (Podiceps nigricollis), dizaines,
Foulques macroules (Fulica atra),
Fuligule milouin (Aythia ferina), plusieurs centaines,
Canards siffleurs (Anas penelope), dizaines,
Grébes huppés (Podiceps cristatus) ,dizaines,
Héron cendré (Ardea cinerea), 1,
Canards souchets (Anas clypeata), dizaines
Canards chipeaux (Anas strepera), dizaines,
Cygnes tuberculés (Cygnus olor), femelles et jeunes, 12,

13/03/2001 14h45 depuis la voiture en direction du Grand Aslon :
Busard Saint Martin (Circus cyaneus)qui s'envole au-dessus d'une prairie sur la gauche.

13/03/2001 14h50 à 15H30 Etang de Purais :
Cygnes tuberculés (Cygnus olor), 10,
Fuligules milouins(Aythia ferina),
Canards souchets(Anas clypeata),
Grèbes huppés(Podiceps cristatus),
Grèbes à cou noir (Podiceps nigricollis),
Fuligule à bec cerclé (Aythya collaris), femelle, 1

13/03/2001 15H 35 Depuis la voiture, en direction de Gabrière sur D32, à gauche :
Hérons garde-boeufs (Bubulcus ibis) , une dizaine, sur le dos de vaches
charolaises (avec le même troupeau qu'il y a quelques jours)

14/03/2001 Couvert avec une petite averse en fin de matinée,

14/03/2001, Etang de Piegu et étang de Renard, 11H 15 à 13 heures :
Martin pêcheur d'Europe (Alcedo atthis) en vol rapide caractéristique
au-dessus du petit étang à droite du chemin de terre qui longe le Piegu,

Chant de Pouillot véloce ( Phylloscopus collybita) dans les arbres qui bordent le chemin,
Grèbes huppés (Podiceps cristatus) sur l'étang,
Foulques macroules ( Fulica atra)
Fuligule morillon (Aythia fuligula,
Canards colverts ( Anas platyrhyncos),
Grand cormoran (Phalacrocorax carbo) ,
Héron cendré ( Ardea cinerea),
Sarcelles d'hiver ( Anas crecca)
Fuligules milouins (Aythia ferina)
Canards chipeaux ( Anas strepera) ,
Grébe esclavon (Podiceps auritus) mâle (cou rouge, tête rouge (pas encore de doré)), 1,

14/03/2001, Etang à sec en face de l'étang de Renard, 18 H 15 à 18
heures 15 :
Hérons cendrés (Ardea cinerea), 5,
Bergeronettes grises (Motacilla alba),
Grands gravelots (Charadrius hiaticula), une dizaine,
Chevallier gambette (Tringa totanus), 1,
Chevallier guignette ( Actitis hypoleucos), qui balance son corps et sa tête, 1,

15/03/2001: ciel bleu, blanc et gris et un peu de soleil l'après-midi,

15/03/2001,Chemin de Beauregard de 14h à 15h45,
Chant du Pouillot véloce ( Phylloscopus collybita), plusieurs tout le long du chemin,
Bruant zizi (Emberiza cirlus), chanteur sur au niveau des prairies à gauche.
Chant de Bouscarle de Cetti ( Cettia cetti)à quatre endroits différents le long du chemin,
Cri d'alarme du Merle noir (Turdus merula)e) au niveau des buissons des 3 bruyères,
Hérons cendrés (Ardea cinerea) en vol,
Sur étang de Beauregard à gauche :
Grèbes huppés (Podiceps cristatus),
Foulques macroules (Fulica atra),
Cygnes tuberculés (Cygnus olor) , 2,
Mouettes rieuses (Larus ridibundus ), dizaines,
Sur étang à droite :
Cygnes tuberculés (Cygnus olor),
Héron cendrés (Ardea cinerea),

15/03/2001, Dans un champ inondé en partie près de Beauregard, 16 heures :
Vanneaux huppés ( Vanellus vanellus) ,5 au sol ou en vol,
Chant du Courlis cendré ( Numenius arquata),
Chant d'Alouettes des champs (Alauda arvensis) ,

15/03/2001, Etang près de la route de St Michel à Paulnay, 17H15 à 18
heures (Conseil : demander au propriétaire au préalable la permission
pour observer)
Fuligules milouins (Aythya ferina), centaine,
Canards colverts (Anas platyrhynchos), dizaines,
Canards souchets (Anas clypeata ), dizaines,
Grand cormoran (Phalacrocorax carbo), 
4 Cygnes tuberculés ( Cygnus olor ), 
2 Fuligules morillons ( Aythya fuligula ), 2 mâles et 1 femelle,

15/03/2001, Etang de Massé, 18H 15 à 19h 10,
Parade de Grèbes huppés (Podiceps cristatus),
Dortoirs avec Aigrettes garzettes (Egretta garzetta), Hérons
gardes-boeufs (Bubulcus ibis) et Grandes aigrettes (Egretta alba),
Héronnières avec Hérons cendrés (Ardea cinerea) sur nids, petits qui
ouvrent leur bec,
Grands cormorans (Phalacrocorax carbo), 2
Chant du Butor étoilé (Botaurus stellaris),
Ibis sacré ( Threskiornis aethiopica) dans le dortoir au milieu des
Aigrettes, posé s'est envolé pour se poser à nouveau, bien caché cette fois

15/03/2001 : dans Mézières en Brenne, à l'écoute des chouettes 21h 30 à 23h  :
Chants de Chouette hulotte ( Strix aluco), à 4 endroits différents,

15/03/2001 au-dessus du gîte rural, 23 heures :
Vols de Grues cendrées (Grus grus), beaucoup de cris en vol, plusieurs
centaines.(Direction St Michel-Chateauroux)

16/03/2001 : Temps couvert sans pluie :

16/03/2001 Itinéraire : D14B puis D21 vers Neuillay les bois puis à
gauche direction Ste Clothilde (1km5), 15H à 17 heures :

dans un champ : Faisan de Colchide ( Phasianus colchicus) « de chasse »,

sur un petit étang à gauche :
Vanneaux hupés (Vanellus vanellus), 6
Mouettes rieuses (Larus ridibundus )
Hérons cendrés (Ardea cinerea), 3
En face, à droite :
Vanneaux huppés (Vanellus vanellus),
Alouettes des champs (Alauda arvensis),
Sur un fil électrique :
Tarier pâtre (Saxicola torquata),
Sur autre étang à gauche :
Canards colverts (Anas platyrhynchos),
Canards chipeaux (Anas strepera),
Foulques macroules (Fulica atra),
Hérons cendrés (Ardea cinerea),
Cygnes tuberculés (Cygnus olor), 2,
Grèbes huppés (Podiceps cristatus),
Traversant la route :
Perdrix grises (Perdix perdix), 2
Etang Ste Clothilde :
Grèbes huppés (Podiceps cristatus),
Martin pêcheur d'Europe (Alcedo atthis) en vol, 1
Grandes aigrettes (Egretta alba) sur arbres, 2,
Oies Bernaches du Canada ( Branta canadensis) dans prairie, à côté de peupliers, 2 + 7,
Bécassines des marais ( Gallinago gallinago) dans l'herbe près des
Bernaches, 30 aine

16/03/2001 : Près du croisement de la Crave Ste Clothilde et D925, 17 heures :
Faisan de Colchide (Phasianus colchicus) qui traverse la route
Busard St Martin (Circus cyaneus), femelle,

16/03/2001 : Etang de Bellebouche, observatoire, 17h 30 :
Canard colverts (Anas platyrhynchos),3 couples,

16/03/2001 : Etang de Massé, 18h15 à 19h30 :
Avec soleil :
« Caquettements » bruyants des jeunes Hérons cendrés (Ardea cinerea), nombreux,
Grèbes huppés (Podiceps cristatus),
Aigrettes garzettes (Egretta garzetta), Grandes aigrettes (Egretta alba)
et Hérons Garde-boeufs (Bubulcus ibis) : moins nombreux que la veille.
Chant du Coucou ( Cuculus canorus), chant court par 2 fois 
Chant du pouillot véloce (Phylloscopus collybita),
Chant de la mésange charbonnière (Parus major),

Coucher de Soleil avec teinte rose :
Chant du Butor étoilé ( Botaurus stellaris),

Soleil couché :
Arrivée d'autres aigrettes au dortoir (19h15),
Chant du Rouge-gorge familier (Erithacus rubecula)
Chant du Merle noir (Turdus merula) ,
Chant du Troglodyte mignon ( Troglodytes troglodytes),

Denise Vincenty et Bernard Chavanne
Riscle (Ouest du Gers, sud-ouest de la France,
limite entre Midi Pyrénées et Aquitaine)

 

contribution de jean-luc saint-marc, jlsm_A_club-internet.fr, "Réception à l'ambassade d'Indre-Nature, en Brenne, et chouettes effraies...", 5 Feb 2001

Expédition corifienne chez les brennous.
Samedi matin,
à Maison Blanche près de Douadic, quatre grèbes castagneux donnent de la voix, sans se montrer; les râles couineurs sont tout aussi audibles et invisibles, la bouscarle de Cetti s'exprime.

Sur l'étang gris de la Mer Rouge, dans une bonne nébulosité, des centaines de lointains milouins assoupis prennent le vent; sur la digue les passereaux s'activent: les deux espèces de roitelets, et quatre de mésanges, grimpereaux et sittelles, se régalent dans les vieux chênes et ronciers.

Aux abords d'Arminier, le bouvreuil se laisse entendre.

La héronnière de l'étang Massé est en activité, une bonne soixantaine de nids sont occupés... Certains individus donnent l'impression de couver, d'autres s'affairent à l'assemblage de quelques matériaux; c'est un trafic aérien incessant ayant pour centre cette colonie. Le vent nous porte les émissions vocales .

Dans les prés de la ferme Foucault, un petit héron blanc à bec jaune est encadré par des vaches sales... Dans le bon clapotis de Gabriau, quelques dizaines de cygnes tuberculés... Au loin, là-bas, sur Gabrière de nombreux milouins, trois garrots sonneurs dont une femelle éloignent encore plus cinq nettes rousses dont quatre mâles... Trois harpayes auscultent les grandes roselières.

A Chérine, côté observatoire occidental, une petite trentaine de chevaliers arlequins se posent, se toilettent rapidement et s'assoupissent...
Une bande mixte de soixante-dix pilets et cinquante siffleurs, superbement éclairés par une lumière déclinante, se nourrissent.
Cinq femelles à tête rousse de harles piettes, flânent.

Nous devons filer;
nous ne saurions manquer cette réception proposée à l'ambassade d'Indre-Nature, en Brenne....
Rencontre avec des naturalistes indigènes, en toute simplicité;
l'hospitalité de Jacqueline et Edith,
la science de Michel,
la jovialité de Daniel,
la discrétion de Maryvonne,
les délicieux produits fermiers de Christel et Denis....
merci à tous .

Pour ne rien rater, je vous rappelle l'adresse de l'ambassade:
http://www.club-internet.fr/perso/armange
l'adresse d'Indre-Nature:
http://www.chez.com/indrenature
Après avoir quitté cette chaleureuse ambiance, sur les treize kilomètres du chemin de retour, les occupants de la voiture de tête de notre harde ravie, ont pu compter six dames blanches branchées, pour la plupart ...

Dimanche, nous étions encore présents au pays des mil étangs;
les vibrisses émoustillées de nos amis chasseurs de raretés se sont quelque peu calmés à lobservation d'une active femelle de fuligule nyroca, parmi plusieurs dizaines de milouins.
Peut être sur le Gabriau, un probable milouinan, mais déjà je ne suivais plus...

Pour en savoir plus, attendons la liste cosmopolite des observations de l'ami Didier G., qui à lui seul a fait une coche superbe : la Brenne !!!

Litanie

Tachybaptus ruficollis, Rallus aquaticus, Cettia cetti, Aythya ferina, Regulus regulus, Regulus ignicapillus, Aegithalos caudatus, Parus palustris, Parus caeruleus, Parus major, Certhia brachydactyla, Sitta europaea, Pyrrhula pyrrhula, Ardea cinerea, Bubulcus ibis, Cygnus olor, Bucephala clangula, Netta rufina, Circus aeruginosus, Tringa erythropus, Anas acuta, Anas penelope, Mergus albellus, Tyto alba, Aythya nyroca, Aythya marila .

 

contribution de Edith Armange, armange_@_club-internet.fr, " Re: CR sortie en Brenne", 02 Feb 2001

Pierre Marchand a écrit :
venues. Heureusement nos bottes furent du voyage.
Ne jamais les oublier, même en été il y a parfois des chemins traîtres !

Ainsi, nous avons rencontré deux Hérons garde-boeufs au milieu d'un troupeau de bovins. Cela nous a semblé très bizarre vu la latitude et la saison.
Et non ! Ils ont compris qu'ici c'était "table ouverte" ! Il y a des hivernants depuis plusieurs années.

Pour les "dernières nouvelles du front" permettez moi de vous conseiller un coup d'oeil sur la liste Obscentre http://club.voila.fr/do/info/obscentre avant de venir en Brenne. Pas nécessaire de vous abonner, les archives sont consultables par tous (Il y a actuellement un fuligule à bec cerclé qui se balade entre La Gabrière, Gabriau et La Mer Rouge).
A tout bientôt en Brenne !

PS 1 : Pierre, m'autorise-tu à faire suivre ton message sur Obscentre ?
PS 2 : si vous venez en Brenne, ayez la gentillesse de transmettre vos Obs' à Indre Nature Parc Balsan 44,avenue François Mitterrand - 36000 Châteauroux.

Edith Armange
http://www.chez.com/indrenature
http://www.club-internet.fr/perso/armange
Observations naturalistes région centre
http://club.voila.fr/do/info/obscentre

 

contribution de Pierre Marchand, , "CR sortie en Brenne", 01 Feb 2001

Nous avons effectué une sortie en Brenne ce week-end dernier, qui était également le dernier week-end de janvier.
Il a fait un meilleur temps, contrairement à ce que nous pouvions craindre. Finalement, la pluie promise par la météo n'a pas perturbé nos allées et venues. Heureusement nos bottes furent du voyage.

Quelques observations particulières ou inattendues ont contribué à la réussite de ce trop court séjour. Ainsi, nous avons rencontré deux Hérons garde-boeufs au milieu d'un troupeau de bovins. Cela nous a semblé très bizarre vu la latitude et la saison.
Nous avons contemplé un groupe de Harle piette composé d'un mâle et de six femelles sur l'étang Ricot depuis l'observatoire. La troupe semblait très soudée et détendue. Quand l'un plongeait, tous les autres harles plongeaient aussi, comme pour jouer. Ce fut un plaisant spectacle.
Un groupe de 4 ou 5 Nettes rousses était visible sur l'étang Gabriau. Attentives et aux aguets, elles semblaient très nerveuses.
On pouvait voir plusieurs Grandes aigrettes ici et là, en train de pêcher. Quelques mouettes, des cormorans et le héron cendré n'étaient jamais bien loin, des fois qu'un petit poisson serait tombé du bec adroit de la Grande aigrette.

La Brenne est une région qui nous a paru très attachante par le nombre très élevé d'étangs. Même en hiver, les paysages semblent vivants tellement les oiseaux sont visibles partout.
Il y a beaucoup de roselières; Ce qui permet un bon potentiel pour les espèces liées à ce milieu.

Nous avons visité plusieurs fois les étangs les plus accessibles, aux endroits où sont disposés de nombreux observatoires. Etang de Chérine, Gabrière, Gabriau, Bellebouche, Blizon, Pèchevreau, Massé, Foucault, Ricot et d'autres encore.

Les naturalistes semblent être les bienvenus dans ce parc naturel régional. D'une manière générale, les étangs sont innombrables et tous proches, les uns des autres. Voici l'adresse officielle du Parc Naturel Régional de la Brenne:

http://www.parc-naturel-brenne.fr/

Sans difficulté, nous avons pu observer 37 espèces:

Pierre Marchand
Vaux-le-Pénil - Seine & Marne

 

contribution de Dominique PITEAU, DOMINIQUE.PITEAU@wanadoo.fr, "Parc naturel régional de La Brenne", 28 Jan 2001

Disposant d'une paire de jumelles, m'interessant à l'ornithologie depuis 3 ans, je vous livres mes quelques modestes observations.

le 26/01/01 étang ricot 13h45 14h15 temps nuageux étang vide en bordure: Pour la 2ème année, j'ai pu découvrir sur ce même étang 2 mâles et 8 femelles de Harle piette, plongeant à l'unisson tels des dauphins. A ce propos pouvez me dire s'il y a des règles ou une signification particulière à donner quant au nombre de femmelles largement supérieur au nombre de mâles. J'ai pu aussi observer une quarantaine de grands cormorans, 8 hérons cendrés ce qui est beaucoup pour cet étang mais peut être est-ce du au fait qu'il n'est pas plein. A signaler aussi plus de 250 canards colverts, un couple de grêbes huppés paradant, une dizaine de chipeaux, une dizaine de sarcelles d'hiver.

Autres étangs observés: foucault avec un très bel observatoire pour ceux qui ne connaissent pas mais peu d'oiseaux en ce moment ( parmi ceux-ci 2 grandes aigrettes), étang vide face à l'étang piégu (concentration de vanneaux huppés et survol d'une dizaine de courlis cendré), étang piégu (peu d'oiseaux pour ce très bel étang dont le niveau d'eau est très élevé), étang du gabriau ( concentration de fuligules morillon, milouins, et quelques perles rares que je n'ai pas vus dont le fuligule à bec cerclé).

 

contribution de Emmanuel Fréri, e.freri@free.fr, "CR obs à Veilleins en Sologne (41)", 16 Jan 2001

Le 7 janvier 2001,
Superbe sortie, je n'en reviens toujours pas.
Milieu très diversifié : forêt, haies, phragmitaie, lacs, bref, le panard. Petite anecdote avant la liste des obs, nous suivions ( ma copine et un pote) tranquillement un chemin bordé de haie tout en observant un pic épeichette (il avançait de branche en branche le long de la haie, tapotant deçi-delà - nous l'avons quand même suivi pendant près d'une demi-heure) quand, soudain, nous avons dérangé une effraie des clochers (désolé, vieille chouette ;)). Nous avons pu observer son vol planant et si harmonieux pendant quelques secondes puis elle s'est posée sur un vieux troncs à une trentaine de mètres de nous. Son plumage ocre pâle et sa douceur apparente m'a laissé complètement baba durant un bon quart d'heure jusqu'a ce que 3 corneilles viennent la déloger de son reposoir. WAOUH, une bonne petite balade de 4 heures.

Pour finir, sur le chemin du retour, j'aperçois planant toutes ailes tendues au dessus des landes, un grand voilier.
Je m'arrête sur le bas-côté, sort de mon véhicule de type automobile, pointe la bête de mes jumelles et ben, vous ne croirez pas : UNE CIGOGNE NOIRE (adulte). Je croyiez qu'elles etaient toutes au moins en Espagne à cette époque. La cause peut-elles être la douceur de ce début d'hiver ?

Et pas de confusion possible : un grand voilier, pattes et cou tendus, ailes noires et corps blancs. La distance ne m'a pas permis de discerner le rouge du bec.

L'obs s'est fait sur la "route de Romorantin" entre Veilleins et Romorantin. Dans la direction de Romorantin (à 5 km environ). Planant au-dessus des landes sur la gauche. A 15 heures.
Manu Fréri
Juvisy sur Orge (91)

La liste des oiseaux observés :

 

contribution de ph renard2, p.renard2@libertysurf.fr, "Re: Recap de Brenne", 7 Jan 2001

...auxquels on peut encore ajouter un couple d'oies cendrées (Chérine), une bonne cinquantaine de chevaliers arlequins (rare en hivernage) à Montmélier, et des concentrations assez inhabituelles de busards des roseaux (4, voire 5 femelles posées ensemble hier à la Gabrière). Plus grandes aigrettes, béca-ssines et -sseaux, -et il me semble bien avoir entendu une bouscarle sur le Gabriau. L'hiver doux paraît avoir des conséquences assez inattendues. Il serait intéressant de voir si la fermeture avancée de la chasse au gibier d'eau en aura également (par exemple, si les canards s'attardent davantage?)... à suivre.

 

contribution de armange, armange_@_club-internet.fr, "Recap de Brenne", 07 Jan 2001

Depuis deux semaines, ça bouge en Brenne (36) Pour tous ceux qui ne seraient pas abonnés à Obscentre, voici la liste des touristes :

+ message de Pierre Renard précédent signalant la probabilité de marouettes ponctuées
Il est bien beau ce début d'hiver en Brenne !

 

contribution de p.renard2, p.renard2@libertysurf.fr, "marouettes ponctuées....", 7 Jan 2001

Hier soir (06/01), vers 17h 30 (environ 1/2 heure après le coucher du soleil), deux rallidés se sont poursuivis pendant quelques secondes, puis l'un d'eux est resté picorer deux ou trois minutes sous l'observatoire principal de Chérine (Brenne, Indre). La taille était petite, environ celle d'une grive draine (poule d'eau et foulque exclues), le bec court (râle d'eau exclu). Celui qui est resté avait des sous-caudales claires (marouettes poussin et de baillon exclues). Les oiseaux s'étant poursuivis en vol, il s'agissait d'adultes (juvéniles de poules d'eau exceptionnellement tardifs exclus).

L'observation dans la pénombre et à contre-jour empêche d'être catégorique, mais la conclusion la plus vraisemblable est qu'il s'agissait très certainement de Marouettes ponctuées.

L'espèce est migratrice et hiverne en Afrique, mais l'Atlas des oiseaux de France en hiver mentionne une vingtaine de cas d'individus isolés en 4 ans sur l'ensemble de la France, principalement lorsque la douceur des températures ménage des espaces d'eau libre.

Cette espèce rare et discrète n'est généralement repérée qu'au chant, en période nuptiale et migratoire. L'absence de gel et le haut niveau des eaux pourrait avoir multiplié les opportunités d'hivernage et le nombre d'individus. J'invite donc tous les observateurs qui fréquenteraient des milieux favorables à être particulièrement vigilants, afin de mieux connaître les modalités d'hivernage de l'espèce. L'Atlas mentionne un "comportement social de groupe" dans les quartiers d'hiver africains; la poursuite observée hier laisserait penser que ce n'est pas toujours le cas.

 

contribution de Edith Armange, armange_@_club-internet.fr, "Re: Camargue", 14 Jul 2000

"michele.corsange" a écrit :
Ils sont les auteurs d'un ouvrage du même type sur la Brenne.

Et de plein d'autres merveilles ! Pour en savoir plus, je ne peux que vous conseiller leur page : http://www.hellio-vaningen.com

 

contribution de Edith Armange, armange_@_club-internet.fr, "Re: brenne", 06 Jul 2000

Tante Edith est dans les parages !
L'étang Thomas signalé par Jean-Luc Saint-Marc (merci pour la pub !) a été rebaptisé "Les Etangs Foucault". On y accède par la D15 à partir de Rosnay. C'est le plus grand des observatoires de Brenne.

Je fais suivre ton message sur Obscentre, même si la liste est un peu au ralenti (vacances obligent), il y a certainement quelqu'un qui te signalera le meilleur coin cette semaine.

Et si tu es un "lève tôt", rendez-vous dimanche matin à 6 h 00 devant l'église de Mézières-en-Brenne. Sortie : "Balade nature au réveil des étangs". Il y aura au moins un ornitho purement brennou, tu pourras récupérer les dernières infos...
Edith Armange
http://www.chez.com/indrenature
http://www.club-internet.fr/perso/armange
Observations naturalistes région centre http://club.voila.fr/do/info/obscentre

 

réponse de jean-luc saint-marc, jlsm_A_club-internet.fr, "Re: brenne", 6 Jul 2000

avez vous de bons spots pour observation de la faune aquatique.

Oui deux incontournables! Le site de l'association indigène, Indre-Nature :

http://www.chez.com/indrenature

et celui, non moins incontournable, de Tante Edith:

http://www.club-internet.fr/perso/armange

Sur terre, les confortables observatoires:

d'autres observatoires, à l'étang Thomas (je crois), mais je ne connais pas!

Sinon, la Brenne est très riche et nos amis Brennous vont se manifester avec enthousiasme et entrain .
jean-luc saint-marc
clamart en francilie (F)

 

question de J.MICHEL, J.MICHEL@wanadoo.fr, "brenne", 5 Jul 2000

je passe 2 jours en brenne en fin de cette semaine.
avez vous de bons spots pour observation de la faune aquatique.

 

contribution de jean-luc saint-marc, jlsm_A_club-internet.fr, "En passant par la Brenne avec mes poteaux....", 13 Jun 2000

Vendredi,
Mézières en Brenne, capitale du pays aux mil étangs;
accueil orageux sous les coups de six heures du soir. Une pluie verticale accompagnée du tonnerre, nous pousse à trouver refuge dans le rade sur la place, et à trouver réconfort devant une brune mousseuse et fraîche...

Entre-temps, une poignée de choucas rentre à la niche; que serait une capitale sans choucas des tours ?

La pluie s'installe sur notre camp de base, à saint-Michel.
La gallinule aux-verts-pieds et ses deux petits, se réfugient sous la végétation de la mare de l'ancienne ferme....

Les derniers de nos complices arrivent sur le coup de la minuit, après deux tiers du trajet sous la flotte.

Repos.

Samedi, la pluie encore présente nous accompagne irrégulièrement.
Nous découvrons ce nouvel observatoire à Chérine;
confortable pour les petits comme pour les grands.

Les mouettes élèvent leurs rejetons de tous âges, les mâles colvert commencent à s'éclipser, les fuligules accompagnent leurs fuligulons.

Trois barges à queue noire arrivent, en donnant l'impression de vouloir se poser; ce qui se passe au troisième passage, mais hors de nos mirettes.

Les guifettes moustac et noires survolent sans cesse les pièces d'eau.

Après la sieste post-prandiale, excursion sur les communaux de Rosnay; festival d'oiseaux de proie, du flanc de button;
un mâle de busard saint-Martin, splendide, prend la lumière revenue, pour mieux nous la restituer,
se pose sur un piquet de clôture,
se repose,
se toilette
et continuera sa journée hors de notre vue.

Un busard cendré mâle de sa caractéristique allure, puis un second, survolent les prairies encore bien fleuries, puis les éteules; alors que sur les meules cylindriques milan noir se lisse les plumes, buse variable scrute le sol et s'éloigne, croisant busard des roseaux qui revient du proche étang Mardouin.

Devant le bois de la Cure trois hérons garde-boeufs encadrent une vingtaine de vaches.

Sur le chemin du retour, juste avant l'apéro-réconfort, au carrefour des D44/D17, rencontre avec un couple de parigots.
Alors que nous échangeons, entre gens civilisés, quelques mots, la cisticole vole en lançant son tsip.
Les oreilles sourient.

Dimanche,
le temps d'attendre les retardataires qu fignolent leur maquillage, et les plus chanceux ont suivi des yeux un bihoreau immature qui cherche un point de chute.
Un martin-pêcheur est vu, à l'entour de la mare.

Nous partons pour une petite rando entre le Blison et l'étang Miclos. A Coutant, belles observations de:
Bondrées apivores criant en cerclant, Aigle Jean-le-blanc chassant, les pattes pendantes.

Avant l'étang des Epinettes, nous repérons un faucon hobereau, aux ocres culottes...
Malgré la difficulté à diriger nos optiques sur la bestiole, de par la présence de hautes graminées, les yeux de chacun se sont régalé à la miroiserie.

Un accouplement nous permet de remarquer que la femelle, n'a pas de culottes rousses, et doit donc être âgée d'un an.

Tout au long du chemin l'oiseau d'or didelide.

Lundi,
jour du retour, petite rando entre Le Plessis et l'étang Mouton. Espace protégé par une fédé nationale de grocs.
Nous pique-niquons à l'écoute de la locustelle luscinioïde. Le Loriot survole la roselière de droite à gauche.

Partout en Brenne, les classiques: moult pie-grièche écorcheur, traquet pâtre, héron pourpré.

L'étang de Gabriau est vidangé, présence d'un cul-blanc...

Générique
Corvus monedula, Gallinula chloropus, Larus ridibendus, Anas platyrhynchos, Aythya ferine& fuligula,Limosa limosa, Chlidonias hybridus & niger, Circus cyaenus, Circus pygargus, Milvus migrans, Buteo buteo, Circus aeruginosus, Bubulcus ibis, Cisticola juncidis, Nycticorax nycticorax, Alcedo atthis, Pernis apivorus, Circaetus gallicus, Falco subbuteo, Oriolus oriolus, Locustella luscinioides, Lanius collurio, Saxicola torquata, Ardea purpurea, Tringa ochropus...

 

contribution de pottokaren etxea, pottokaren.etxea_A_wanadoo.fr, « Amateurs en Brenne en mars 99 » , 23 Jun 1999

Voici, avec beaucoup de retard, le releve de notre sejour en Brenne de la mi-mars 1999.. au cas où cela interesserait quelques amateurs...
C'est la premiere fois que nous allions dans cette region et elle nous a beaucoup interessee, tant au point de vue paysage, qu'au niveau sympathie, accueil des habitants et qu'au point de vue ornithologique...

Un petit mot du decor: ce sont des paysages verdoyants, reposants, avec ses troupeaux de vaches, de moutons et des etangs qui attirent tant d'oiseaux!!!
Il y a aussi les « buttons » ou « despatures » de Gargantua: selon la legende, « le geant Gargantua, pour aller de Tours a Limoges, dut traverser la Brenne a pied. Malgre ses grandes jambes, il s'enfonçait peu a peu a chaque pas et ses enormes pieds 'tout pastes' de boue le genaient pour marcher. De temps en temps, il devait secouer ses bottes et chaque fois, il en tombait assez pour former une butte » (button) d'où « despatures de Gargantua »...

Toutes les saisons sont interessantes pour l'observation de la nature et des oiseaux:
le printemps depuis l'apparition des chatons des saules jusqu'a fin juin avec la presence encore de quelques hivernants, l'arrivee des nicheurs, puis la floraison des Iris en avril-mai, l'installation des couples, puis la floraison des nenuphards, les couvees des nicheurs...
Ensuite l'ete, il fait chaud et la vegetation seche vite, c'est moins joli mais il y a toujours des oiseaux.
Puis l'automne et l'hiver arrivent, la pluie et le froid s'installent -moins cependant que dans les Pays nordiques- et c'est aussi l'epoque où les etangs sont vides pour la pêche et le retour des hivernants,....

Pour en revenir aux oiseaux, nous avons ete impressionnes par leur diversite et par leur nombre (meme si nous n'avons pas toujours fait de comptages) .
Nous avons ete sous le charme, malheureusement la liste ci-dessous est brute et ne traduira pas notre enchantement ....
Il faut ajouter que nous avons eu une meteo exceptionnelle , aucun jour de pluie, c'est vraiment tres rare au mois de mars dans leur region, d'apres ce que les Brennous nous ont dit...
A la prochaine.

NB: nous essayons d'ecrire sans accent pour eviter ainsi de perturber la lecture des abonnes qui utilisent des courriers avec les caracteres ASCII non accentues ... (D'apres ce qui nous a ete dit, c'est tres penible pour eux de decrypter quand il y a des accents transformes alors en "hieroglyphes"...)

[ Note de l'archiviste : les accents sont, non seulement permis, mais encouragés sur Ornithologie ]

------------------------
15/3/99 apres-midi 16h30 - 18h30 Observatoire etang Ricot a Cherine a contre jour:
. 10 aine de Grebes huppes dont 1 couple en parade.
. couple Canard colvert
. 10 aine de Fuligules milouins
. 2 cormorans
. 2 foulques macrouless
. 1 heron cendre en vol
. 1 Grebe castagneux
. 1 couple de Sarcelles d'hiver
. entendu 1 Bouscarle de Cetti

19h autre observatoire pres de ferme de Cherine:
.beaucoup de larides (presque nuit)
. 1 heron cendre

Mardi de 10h1/2 a 11h40 , etang de Bienaise a droite en sortant de Mezieres en Brenne (etang vide cet hiver , commence a se remplir):
. Heron cendre en vol (2)
.couple colverts (3 couples)
.cormorans au fond (~ 20)
. ~200 mouettes rieuses
. 4 vanneaux huppes en vol puis sur la vase
. 1 Heron cendre perche sur arbre a droite
.Busard des roseaux su arbre
. 5 oies au fond sur tertre
. 5 vanneaux en vol puis poses
. 2 grebes huppes
.1 Grande aigrette au fond pres d'un heron cendre qui se rapproche d'un autre heron cendre.

Mardi de 12 h a 12h45 daepuis la route en roulant:
. pie bavarde
. bergeronnette grise
. busard Saint Martin femelle en vol entre La Gabriere et Linge.

Mardi soir 18h15 a 18h45 a l'etang Miclos:
. Heron cendre (3) + 1 en vol
. Canards souchets (beaucoup)
.Foulques macroules (beaucoup)
.Fuligules morillons (beaucoup)
. 2 cygnes

Mardi soir 19h etang de Bienaise a droite avant d'entrer dans Mezioeres en Brenne:
. ~ 110 herons cendres pres du pont
.2 couples de colverts

Mercredi 9 heures, aperçu depuis la voiture a Bienaise a droite en sortant de Mezieres une 10 aine de Herons cendres dont certains immatures.
Puis depuis la voiture toujours au dessus d'une prairie a droite de route D32 de Gabrieres a Linge, 1 Courlis cendre. une 10 aine d'alouettes des champs.
Au retour de Linge vers 10h15, dans une prairie: 6 garde-boeufs en compagnie de 20 Charolaises.

Etang Ardouine mercredi de 10h30 a 12h30:
. 30 aine vanneaux huppes
. 17 Barges a queue noire
. 2 Chevalliers combattants
. groupe de gravelots au loin

Mercedi 15h30, etang de Gabriere:
.Fuligules milouins
. Grebes a cou noir
.au fond, plus loin: cormorans, foulques macroules

Mercredi, lieu dit Maupas 16h: 1 faisan mâle, 1 couple de Colverts
Mercredi 16h30 2tang Masse: a contrejour
. Heronniere avec ~ 20 nids avec 8 herons dessus
. 2 cormorans sur haute branche
. 3 grebes huppes
Etang Blizon Mercredi a 16h45:
. des grebes huppes sur eau agitee par le vent
. sur prairie au fond, 15 aine de Bernache du Canada au repos
. au loin sur petits piquets14 cormorans dont 4 avec tache blanche nuptiale

Jeudi matin de 7 heures a 8 h 15 sur etang pres du lieu dit Piegu (pas beaucoup d'eau):
.envol de 5 herons cendres.
.en vol, couple de colverts,
. 4 becassines des marais cachees dans l'herbe,
. 3 vanneaux huppes danbs tourbiere
. 1 grebe huppe plus loin qui plonge souvent
. 6 foulques macroules
. 1 souchet mâle
. couple colverts,
. 1 cormoran en vol
. 1 heron cendre en vol + 1 autre,

Même lieu-dit sur etang en pleine eau en revenant sur nos pas:
. beaucoup de Grebes huppes, de grebes a cou noir, de filigules milouins
. entendu le Coucou des bois
. aperçu Martin pêcheur en vol.

Jeudi soir 17h50 a 18h30 Gabriere:
.Balbuzard pêcheur perche sur un arbre mot + 1 autre perche aussi a sa gauche.
.Herons cendres
. Grebes huppes
. Fuligules milouins
.Cormorans en vol
.Foulques macroules
. Mouettes rieuses

Jeudi soir 18h45 sur bord de route vers Mezieres en Brenne:
.1 faisan mâle + 1 + 1

Vendredi matin 7h30 a 10h, Sentier de Beauregard:
.Courlis cendre s'envole au-dessus de la prairie . (a gauche a l'aller.)
. 2cygnes en vol au dessus du chemin (de droite vers gauche).
. Grebes huppes, foulques, colverts sur lac Beauregard (a gauche a l'aller).
.Mouettes + 3 cygnes sur lac a droite a l'aller.

Vendredi soir 17h, a la recherche de l'etang de Vigneaux, depuis la voiture sur un lac vu depuis 14B:
.1 Grande aigrette, 1 cygne, des vanneaux huppes.
. couple colvert
SurEtang du Vigneaux:
. Cormorans
.Grebes huppes

Entre Vigneaux et Sainte Clotilde:
.poule faisanne femelle
.couple colvert

Sainte Clotilde:
. 1 heron cendre
. 1 Grebe huppe

Un peu plus loin sur la droite:
.foulques,
.milouins
.souchets
.colverts
.couple chipeau
. couple siffleur

--
Denise Vincenty et Bernard Chavanne
Riscle, Gers, Sud-Ouest de la France

 

contribution de Bruno GILARD <gilard@club-internet.fr>, "Observations en Brenne, les 01 et 02 mai 1999", 4 juin 1999

OBSERVATIONS EN BRENNE, LES 01 ET 02 MAI 1999.

Avec un peu de retard, voici les observations que Catherine LEGAY et moi avons fait dans la Brenne, département de l'Indre (36), région Centre (France), les 01 et 02 mai 1999.

En 2 jours, nous ne pouvions pas en découvrir beaucoup et nous sommes donc avant tout tenus aux sites les plus connus et les mieux documentés.

La région est bien sûr très belle (les innombrables étangs, mais aussi les "terres") et c'est un réel paradis pour les naturalistes (oiseaux, amphibiens et reptiles, insectes -odonates-, flore).

C'est d'ailleurs bien agréable de voir autant de porteurs de jumelles et longues-vues (plutôt que de fusils ou de cannes à pêche, comme cela arrive bien plus souvent), chose à laquelle nous ne sommes pas encore bien habitués en France (le seul autre endroit de notre pays où nous ayons ressenti le même effet est le Lac du Der). À cette occasion, l'optimisme refait surface en se disant que le monde des amoureux de la nature peut quand même représenter un certain poids.

Par contre, les ornithos croisés sur le terrain nous ont paru un peu "coincés".Souvent pas même bonjour, les regards qui se détournent ostensiblement ou les trajectoires qui s'écartent, très peu de velléités d'entamer un quelconque dialogue ou échange.

Mais, bon, peut-être sommes-nous tombés sur des observateurs désireux de s'imaginer seuls, perdus au fin fond de la Brenne, en train de découvrir plein de choses sans "concurrence" aucune.

L'ornitho serait-il un loup pour l'ornitho ???

Venant d'une région (l'Auvergne) où il existe un gigantesque réseau de chemins libres de tout accès et où la stricte propriété privée n'est pas (encore ?) érigée "par défaut", nous avons été pas mal déçus sur ce point en Brenne, même si nous nous y attendions.

Peu de chemins qui ne commencent ou ne se terminent pas par une barrière, rares possibilités de faire des balades un peu longues en boucle, agriculteurs/propriétaires terriens/utilisateurs du milieu bien excités (ce dernier point n'est cependant pas propre à la Brenne et aurait une fâcheuse tendance à se généraliser ces derniers temps).

Du coup, l'impression assez désagréable d'être un peu coincés sur les routes ou dans certains points (des "parcs à naturalistes"), pas toujours bien prévus pour cela, avec en contrepartie une fréquentation élevée sur ces sites, pas vraiment satisfaisante (ce qui expliquerait la "trogne" de certains ?).

Mais probablement faut-il relativiser ces impressions, vu que nous n'avons fait qu'une toute petite partie de la région ? Si d'ailleurs quelqu'un peut nous contredire sur ce sujet, tant mieux !

Merci en tout cas à la LPO Brenne (Joël DEBERGE et Tony WILLIAMS) pour tous les renseignements fournis pour la préparation de ce week-end !

LA BRENNE, LES SAMEDI 1 ET DIMANCHE 2 MAI 1999

SAMEDI 1ER MAI 1999.

Météo : temps beau et chaud.

- (MDP) Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne, Le Bouchet (Rosnay) ;

- (PREBLA) Étang du Pré Blanc (Douadic), depuis la petite route allant à La Maison Blanche et Le Breuil : sympathique mais pas très pratique d'observation (quelques ponts en bord de route) ;

- (GABRIA) Étang de Gabriau (Lingé), depuis la route (D78) : un peu grand, pas grand chose à voir depuis la route ;

- (GABRIE) Étang de la Gabrière (Lingé), depuis la route (D78) : idem ; des observatoires sont indiqués sur la carte au 1/25000ème pour la queue est, mais a priori non accessibles (chemin d'accès non trouvé) ;

- (BEAU) Étang de Beauregard, ou Les Grands Étangs (St-Michel-en-Brenne), depuis le chemin allant de la D17 à la D43 entre cet étang et celui de l'Ardonnière : très agréable, autant les étangs que le milieu, ou que la possibilité de se promener sur un chemin (fréquenté, du coup) ;

- (MICLO) Étang Miclos (St-Michel-en-Brenne), depuis le chemin venant de la D17 : peu visible, surtout intéressant pour les écoutes ;

- (MONMEL) Étang de Monmélier (St-Michel-en-Brenne), depuis le chemin venant de la D17 : sympatique, mais conditions d'observations pas géniales ;

- (RICOT) queue de l'Étang Ricot (St-Michel-en-Brenne), depuis la route (D17) et l'observatoire public de Monmélier : si le bord de route (dangereux car circulant !) permet de belles obs de fauvettes aquatiques et de bonnes écoutes (génées toutefois par la circulation), nous n'avons partiquement rien vu depuis l'observatoire ;

- (CHERIN) Réserve Naturelle de Chérine/Étang Ricot (St-Michel-en-Brenne), depuis le chemin sous Chérine allant à l'observatoire de Chérine : le coin est très sympathique, mais l'observatoire n'est pas génial (loin, mal conçu).

DIMANCHE 2 MAI 1999.

Météo : temps beau mais couvert et lourd.

- (MEZIER) bourg de Mézières-en-Brenne ;

- (BIENAI) Étang de la Bienaise (Mézières-en-Brenne), depuis la route (D15) : peut-être pas super quand il est en eau, mais génial cette fois-ci puisqu'il était à sec et accueillait de nombreux limi sur la vase ;

- (MASSE) Étang Massé (Rosnay), depuis le chemin partant du Blizon et allant à l'observatoire public : milieu très sympa, observatoire bien placé, mais dommage que le chemin qui contourne l'étang soit barré, ne permettant pas de faire un petit circuit dans le coin, sur d'autres étangs ;

- (BLIZON) Étangs du Blizon et de Péchevreau (Rosnay), depuis le chemin allant du Blizon à Coutant : sympa malgré la grande taille des étangs, et le fait que le chemin s'éloigne parfois de l'eau.

ABRÉVIATIONS :

nbrx/nbrses : nombreux/nombreuses ; qq uns/unes : quelques-uns/unes ; pl: plusieurs ; min : minimum ; cple : couple ; m : mâle ; f : femelle ;imm : immature ; juv : juvénile ; chtr(s) : chanteur(s)

Abréviations des sites indiqués ci-avant.

MAMMIFÈRES :

- Fouine (Martes foina) : Ciron, "Les Vouliers" (1 morte venant d'être tapée par véhicule le 30/04/99 au soir).

- Cerf élaphe (Cervus elaphus) : MONMEL (2 biches en rive opposée).

AMPHIBIENS/REPTILES :

- Crapaud calamite (Bufo calamita) : MDP (nbrx sur le parking le 30/04/99 au soir).

- Cistude d'Europe (Emys orbicularis) : BEAU (1), RICOT (1 au pied de l'observatoire), MASSE (3 min sur les rives, le long du chemin).

- Couleuvre à collier (Natrix natrix) : MASSE (1).

ODONATES :

- Leste brun (Sympecma fusca) : BEAU (tandems), MASSE.

- Agrion à larges pattes (Platycnemis pennipes) : PREBLA (ind frais), MASSE (ind frais).

- Agrion élégant (Ischnura elegans) : PREBLA, BEAU (tandems, accouplements), MASSE.

- Aeschne printanière (Brachytron pratense) : MICLO (1 m), RICOT (1 niveau observatoire), MASSE (1 min niveau observatoire).

- Cordulie bronzée (Cordulia aenea) : MASSE, BLIZON.

- Libellule à quatre taches (Libellula quadrimaculata) : MASSE (tandems, accouplements, pontes).

- Libellule déprimée (Libellula depressa) : PREBLA, MASSE.

Bruno GILARD
(LPO Auvergne : Ligue pour la Protection des Oiseaux)
(SFO Auvergne : Société Française d'Odonatologie)
6, Route du Saut du Loup,
63340 LE BREUIL-SUR-COUZE
Tél. : 04.73.71.67.49.
E mail : gilard@club-internet.fr

 

contribution d'Edith Armange <armange_@_club-internet.fr>, "Obs en Brenne", 23 mai 1999

Sortie en Brenne ce matin :

 

contribution d'emmanuel.hiriart@wanadoo.fr, "Re: Oiseaux de Brenne et région de Chartres", 1 mars 1999

...

Pour ce qui est de la région de Chartres, j'y ai vécu cinq ans, je peux vous en parler un peu. Ce n'est pas ce que je connais de plus inoubliable sur le plan ornitho, mais il y a quelques petites choses à faire quand même.

Si vous comptez faire des découvertes dans les grandes plaines agricoles, vous serez déçus.

Pour les millieux aquatiques, le site le plus intéressant est le plan d'eau d'écluzelle, près de Dreux... Franchement, ce n'est pas la Brenne.

Pour l'ornithologie pas trop loin de Chartres, je recommande surtout les forêts. A une grosse vingtaine de kilomètre de la ville en forêt de Senonches (en particulier du côté du grand rond, si ça n'a pas trop changé), vous pouvez espérer croiser les pics noir, vert, cendré, mar, épeiche, épeichette. Les mêmes sauf le cendré en forêt de Chateauneuf-en -Thymerais (il y a trois ans du moins, l'allée entre les terrains de pétanques et le château de Bijonette était souvent un bon point de départ)

 

contribution de Nicolas Neyer <neyer@shom.fr>, "Sologne Centrale", 2 Septembre 1998

Etang de Beaumont (géré par le conservatoire des espaces naturels de la région Centre). Neung sur Beuvron,, en Sologne centrale (18).

C'est l'un des plus grands étangs de sologne, entouré par une belle roselière. Pas beaucoup d'espèces vues cette fois ci. Avec une amie de l'assos Sologne Nature Environnement, nous y avons quand même comptés:

- 3 Grèbes Huppés
- 2 Grèbe Castagneux
- 1 Grèbe a cou Noir
- 15 Hérons Cendrés, regroupés dans une héronnière.
- 3 Vanneaux Huppés
- 3 poules d'eau
- une cinquantaine de canards Colverts.
- 2 fuligules Milouins.

En plus:

- Une femelle chevreuil avec son petit
- de nombreuses grenouilles vertes
- une vipère aspic.

Etang de Chaon/Vailly sur Sauldre:

- 1 Martin pêcheur.

Dans cette région de chasse sur des propriétées, on pratique l'élevage intensif de canards sur des étangs privés, perdrix et faisans... il suffit de jeter quelques graines de mais a terre et ces "oiseaux de basse cour" approchent.

 

contribution de Nicolas Neyer <neyer@shom.fr>, "vus en Sologne", 4 août 1998

Bonjour, je viens de m'inscrire dans ce forum, alors je donne quelques observations recentes.

Vus en Sologne/pays Fort le 2/08/98: Aubigny sur nere / Chaon / Vailly sur Sauldre (18)

Sur et autour d'un meme etang:

Nous venions pour voir le Balbuzard pecheur, vu precedemment, mais il n'a pas ete au rendez vous.

Un autre etang:

dans les bocages/haies:

et le soir:

 

retour