archives du forum de discussion « Ornithologie »

Les pétitions européennes

 

 

Contribution de Pascal Farcy , "Plomb et environnement" , 25 Sep 2001

L'influence du plomb sur l'organisme est maintenant bien connue. Pour ses effets, on a interdit le plomb dans l'essence et les peintures, néanmoins, chaque année sur le territoire national, on laisse encore des milliers de tonnes de plomb se répandre dans l'environnement essentiellement par les activités liées à la chasse et au ball trap. Malgré les voix qui s'élèvent (naturalistes, scientifiques et certains chasseurs) les solutions alternatives qui existent, rien ne change et ne semble vouloir changer.

Afin de dénoncer ce problème de santé publique, Univers-nature ( http://www.univers-nature.com ) le portail de l'environnement lance une pétition nationale.

Plus nous serons nombreux à signer, plus la pétition aura de chances d'aboutir sur une avancée de la législation en faveur de cartouches non-toxiques, alors si vous vous sentez un minimum concerné par votre environnement, merci de nous accorder quelques instants en venant signer et ou imprimer la pétition pour collecter un maximum de signature.
http://www.univers-nature.com/petition/

Pascal Farcy
petition@univers-nature.com

 

Contribution de christian Segonne, christian.segonne@laposte.net, "Re: LES OISEAUX ONT BESOIN DE VOUS !", 22 Jul 2001

Bravo pour cette initiave de votre part, je souhaite que nous soyons nombreux à manifester notre ras le bol, envers tous ces bureaucrates, qui n'ont que faire de la Directive oiseaux et des oiseaux eux mémes!

Ce qui me fait le plus raler c'est de voir que les porteurs de fusil sont bien organises, encore hier sur le tour de France ils se sont fait entendre, et nous pendant ce temps? que faissons nous? pourtant nous sommes nombreux, bien plus que ces obsédes de la gachette Qu'attendons nous pour aller manifester nous aussi?! oui aux traditions, mais dans le respect de la vie!
christian Segonne - membre à la LPO

 

Contribution de aj-boussard, aj-boussard@wanadoo.fr, "LES OISEAUX ONT BESOIN DE VOUS !", 22 Jul 2001

Laissez de côté vos soucis ordinaires car un GROS souci menace les oiseaux...
Pendant que les Français sont en vacances, Lionel Jospin fait des démarches pour que soit diminuée la portée de la Directive Oiseaux qui a fait se lever 1,2 millions de Français, l'an dernier. Vous trouverez à la suite l'intégralité de son courrier adressé le 18 juillet à Madame Margot Wallström, Commissaire Européenne à l'Environnement.

NOTRE REACTION DOIT ETRE MASSIVE !!!

Vous pouvez vous exprimer sur le site
http://www.premier-ministre.gouv.fr/fr/ , par exemple :

Monsieur le Premier Ministre,
Dans votre courrier du 18 juillet à Madame Margot Wallström, Commissaire
Européenne à l'Environnement, vous cherchez à obtenir une diminution de la
portée de la Directive Oiseaux, par l'élaboration de "principes
interprétatifs" et la demande d'un avis sur la  "validité des justifications
scientifiques" qui ont permis de fixer les dates de chasse (en souhaitant ,
je suppose,  que soient remises en cause les dates préconisées par le
rapport de la Commission Lefeuvre).

Vous justifiez votre démarche en indiquant que les contraintes
communautaires dans le domaine de la chasse, dossier sensible, finissent par
désservir l'image de l'Europe dans une large partie de la France rurale.
De surcroît , vous semblez déplorer que les tribunaux français s'en soient
tenus à une interprétation particulièrement stricte des dispositions
européennes.

Je tiens de la façon la plus ferme à vous signifier que je suis
personnellement attaché à l'application de la Directive Oiseaux 79/409,
respectueuse de la biologie des espèces et je me range à l'avis du rapport
de la Commission Scientifique Lefeuvre, que vous avez vous même diligentée -
pas d'ouverture avant le 1er octobre, pas de fermeture au delà du 31janvier.

Je vous prie Monsieur le Premier Ministre, de croire à l'expression de mes
sentiments respectueux.

....et si vous preveniez les amis en vacances pour qu'ils envoient une petite carte à L.J. (Hôtel Matignon - 57, rue de Varenne - 75007 PARIS)!!!!

 Le Premier Ministre
Paris, le 18 juillet 2001

        Madame la Commissaire,

Permettez-moi de vous renouveler mes remerciements pour l'entretien, cordial
et constructif que nous avons eu en marge du Conseil européen de Göteborg.
Je vous y avais exposé les difficultés que présente, au regard de la
pratique de la chasse en France, la mise en oeuvre du droit communautaire,
notamment la directive 79/409 relative à la conservation des oiseaux
sauvages. Je vous avais fait part des préoccupations de mon Gouvernement en
la matière.

Conformément à ce dont nous étions convenus, je souhaiterais revenir sur ces
différents éléments.

 Vous connaissez, naturellement, la forte sensibilité de ce dossier dans
l'opinion publique française. Dans notre pays, la chasse est plus qu'une
tradition populaire : elle est perçue comme un droit par une grande partie
de la population, un droit conquis à l'époque de la Révolution française.
Dès lors, les contraintes communautaires dans ce domaine sont vite
incomprises et critiquées au nom de la subsidiarité. Elles finissent par
desservir l'image de l'Europe dans une large partie de la France rurale.

Mais je voudrais surtout rappeler le travail effectué par mon Gouvernement
pour assurer la mise en oeuvre de nos engagements communautaires. Après que
la Cour de justice ait condamé la France pour non-respect de la directive
"oiseaux", nous nous sommes rapidement mis en conformité à travers une série
de textes : la loi "chasse" du 26 juillet 2000 , deux décrets, en date du
1er août, l'un relatif aux dates de la chasse aux oiseaux de passage et au
gibier d'eau, et l'autre relatif à l'exercice de la chasse de nuit au gibier
d'eau : enfin, un arrêté ministériel d'application pris le 8 janvier 2001.

En dépit de ce travail de mise en conformité, le dispositif retenu pour la
campagne de chasse 2000/2001 a donné lieu à des difficultés. Ces difficultés
ont concerné les dates d'ouverture et de fermeture des périodes de chasse.
Les tribunaux français ont été tentés, en raison notamment des incertitudes
qui s'attachent à certaines des notions auxquelles se réfère la directive
79/409 (telles que "période de nidification" -" époque de retour" - "espèce
en mauvais état de conservation", "prélèvement en petite quantité"" etc) de
s'en tenir à une interprétation particulièrement stricte des dispositions
communautaires, avec pour conséquence de vider de toute application pratique
les possibilités de dérogations prévues par la directive elle-même.

A travers l'élaboration, la discussion et d'adoption de la loi du 26 juillet
2000, le Gouvernement et sa majorité parlementaire avaient recherché les
conditions d'un équilibre apaisé entre les différents usagers de la nature.
L'invalidation par les tribunaux du dispositif de campagne remet en cause ce
résultat. Les chasseurs, en particulier, qui, par l'intermédiaire de leurs
représentants, ont négocié de bonne foi et accepté de faire des concessions,
peuvent avoir le sentiment que les engagements pris ne sont pas tenus.

L'objectif de mon Gouvernement est donc d'éviter le retour de ces
difficultés et de sécuriser le dispositif de la prochaine campagne de chasse
2001-2002. A cet effet, je sollicite votre aide en particulier sur deux
points.

En premier lieu, il me paraît indispensable que soient précisées les notions
non définies auxquelles se rèfère la directive. Il s'agit d'un point
essentiel pour limiter les aléas juridiques. J'ai bien noté que la
Commission travaillait, dans cet esprit, à l'élaboration de "principes
interprétatifs" (guidelines on the interpretation of the directive), en
concertation avec les associations représentatives des chasseurs et de la
protection des oiseaux. Je vous remercie d'avoir accepté d'y associer des
experts français. Je souligne l'urgence de ces travaux, si l'on veut pouvoir
les utiliser pour la prochaine campagne.

En second lieu, des dérogations pour étendre la période de chasse vont à
nouveau être mises en place (pour les canards  ou les colombidés par
exemple), sur la base de justifications scientifiques plus argumentées que
par le passé. Il serait très utile que nous puissions obtenir l'avis de vos
services sur la validité de ces justifications scientifiques.

Conformément à la conclusion de notre entretien, mes collaborateurs ont pris
l'attache de votre cabinet afin que des contacts directs sur ces différents
points permettent de poursuivre fructueusement notre dialogue.

Je vous prie de croire, Madame la Commissaire, à l'assurance de mes hommages
respectueux..
Lionel JOSPIN

 

Contribution de j.franchimont, j.franchimont@extra.net.ma, "sauvegarde de l'Ibis chauve", 16 Jul 2001

La colonie d'Ibis -chauves du parc national de Souss-Massa (65 individus ) est l'une des dernières au monde à subsister. Le Club Med a décidé d'installer aux abords immédiats un complexe hotelier à Tifnit de 8.000 lits sur 260 ha .
Il est urgent d'appuyer l'action du groupe d'ornithologie du Maroc (GOMAC ) auprès des instances qui ont à prendre la décision. Acceptez de vous associer à une opposition internationale à ce projet en adressant par exemple le texte ci-dessous, ,dès cette semaine, à
Groupe d'Ornithologie du Maroc

e- mail j.franchimont@extra.net.ma

"Je demande que le Club Med décide d'adopter une solution alternative à l'implantation de son complexe hotelier à Tifnit (Maroc) près de l'un des derniers sanctuaires mondiaux d'Ibis-chauves. Il ne peut être accepté, par la nuisance de cette proximité, qui conduirait à la disparition du site,que soient réduits à néant les efforts,depuis des années,des responsables du Parc National de Sous Massa et de la communauté scientifique pour le délicat maintien de cette espèce-phare de l'avifaune marocaine. Je soutiens donc avec force l'action du GOMAC en faveur de l' Ibis-chauve.

Nom...............................................
Adresse
complète.............................................................................

Si vous pouviez prendre quelques minutes pour faire circuler la présente pétition.....votre aide serait très appréciée.

Monsieur le Ministre,

Le GOMAC vient d'apprendre avec stupeur et consternation l'incroyable nouvelle du projet de construction d'un Club Méditerranée d'environ 8.000 lits à TIFNIT (260 ha), aux abords immédiats des dernières colonies mondiales de l'Ibis chauve (65 couples nicheurs cette année), et sur les lieux mêmes de nourrissage principaux de l'espèce (Parc National de Souss-Massa) !

Depuis que le GOMAC ouvre à la conservation du patrimoine naturel marocain (1989), nous avons déjà eu l'occasion de collaborer à la préservation de l'Ibis chauve au Maroc (table-ronde internationale au Jardin Zoologique de Témara, atelier de travail à l'administration du Parc National de Souss-Massa), et nous avons pu constater que les scientifiques marocains et étrangers ne ménageaient aucun effort pour la sauvegarde de cet oiseau prestigieux, espèce-phare de notre avifaune nationale. Ces dernières années, les résultats des études entreprises sur le terrain par la Direction du Parc National de Sous-Massa, sous l'égide de BirdLife International, étaient d'ailleurs particulièrement encourageants, les effectifs de l'Ibis chauve étant pour la première fois en accroissement depuis le déclin catastrophique de l'espèce constaté aux niveaux mondial et national. Le projet de création du Club Méditerranée de Tifnit a-t-il le droit de venir réduire à néant tous les efforts déployés pour!
l'espèce par la communauté scientifique ? Nous ne sommes pas aveuglement opposés à l'avancée du progrès touristique national, que nous encourageons très vivement par ailleurs, mais nous ne voudrions pas que, à cette occasion, l'image de marque du Maroc ne soit assombrie une nouvelle fois par un développement anarchique dont les répercussions au niveau environnemental seraient dramatiques. Le tourisme, c'est bien et profitable pour le pays, mais pas à n'importe quel prix ! Si l'Ibis chauve venait à disparaître dans la nature, le patrimoine mondial perdrait par-là même un des ses joyaux les plus précieux : le Maroc a donc ici une responsabilité extrêmement importante vis-à-vis de la planète toute entière.

Le GOMAC s'insurge donc énergiquement à l'encontre de ce projet de construction du Club Méditerranée à l'endroit prévu aujourd'hui, alors que les différentes études de faisabilité en cours montrent clairement que son impact serait particulièrement désastreux sur l'avenir de l'Ibis chauve dans toute la région. Ce projet ne semble pas non plus avoir pris en compte l'étude de localisations alternatives du Club Méditerranée, pas trop loin de la zone initialement prévue, là où les conséquences de son établissement ne seraient pas aussi graves sur les terrains de chasse de l'Ibis chauve.

D'autre part, vous n'êtes pas sans savoir, Monsieur le Ministre, que le tourisme écologique (dit " tourisme vert ") est en plein développement au Maroc, et que, parmi les étrangers visitant notre pays, le nombre d'ornithologues venus spécialement dans le but d'observer l'Ibis chauve, qu'ils ne pourront jamais admirer dans aucune autre région du monde, est très élevé : c'est d'ailleurs le but premier de tout voyage ornithologique au Maroc, organisé au départ de tous les pays du monde. Dans cette optique, la perte de l'Ibis chauve au niveau mondial entraînerait un manque à gagner certain pour l'économie touristique marocaine. Et, dans le cas où l'espèce disparaîtrait de la nature, il faudrait mettre en ouvre des moyens coûteux et considérables pour réintroduire l'espèce sur un site favorable à partir d'individus captifs.

Espérant vivement, Monsieur le Ministre, que toutes les considérations précédentes retiendront votre attention, et comptant vivement sur votre soutien dans cette affaire, recevez nos plus cordiales salutations.

_______________________________________
"Oui, je soutiens avec force l'action du GOMAC en faveur de l'Ibis chauve.

 

Contribution de Daniel Philippe, daniel@trilease.com, "Assèchement des marais de Saemankeum (suite mais pas fin)", 28 May 2001

Bonjour,
Bad news, on a perdu. Le gouvernement Sud-Coréen, malgré une très forte opposition nationale, a décidé de poursuivre le chantier.
Naturellement, on n'abandonne pas.
DP
HK

Dear OBers,
Thank you for the support mails over the past two weeks, but we regret to inform you that the government of South Korea, despite enormous national opposition, announced late friday that it will continue with the reclamation of Saemankeum, the most important known shorebird site in the Yellow Sea. Opposition will continue.
All the best,
Nial Moores and Kim Su-Kyung
Wetlands and Birds Korea
http://www.wbk.or.kr

 

Contribution de Daniel Philippe, daniel@trilease.com, "Assèchement des marais de Saemankeum", 16 May 2001

Assèchement des marais de Saemankeum

Voulez-vous donner un petit coup de main à nos amis Coréens? Ils se battent en ce moment pour éviter qu'un grand chantier, qui avait été abandonné à cause de son impact sur l'environnement, soit réhabilité. Ce chantier mettrait en péril un habitat choisi par des milliers de limicoles, dont des espèces en danger comme le Bécasseau spatule, le Chevalier tacheté et le Bécasseau de l'Anadyr.

Il suffit de faire un copier-coller (je ne sais pas si on dit comme ça en français) du message ci-dessous. Ceux qui parlent anglais peuvent bien sûr l'aménager à leur goût:

We would respectfully like to add our voices to those of Korean NGOs and of the Ministry of Environment and the Ministry of Maritime Affairs and Fisheries, in asking for the cancellation of the Saemankeum Reclamation project. The site is critical for many migratory bird species, not least Spoon-billed Sandpiper, Nordmann's Greenshank and Great Knot. We understand the extreme international importance for biodiversity of the Saemankeum area (comprising both the Mankyeung and Tongjin estuaries), and will follow with interest all efforts being made by your government to conserve the area.

Yours respectfully,

Nom
Nationalité
Eventuellement association.

Et l'adresser à: wetlandfriends@hotmail.com qui se chargera de le faire suivre au Ministère de l'Environnement coréen qui est contre ce chantier. Le but est de recueillir 1000 messages. Pour l'instant, Nial Moores, qui coordonne cette action, n'en a reçu que 200 et il nous demande de l'aider.

Merci beaucoup à tous ceux qui ont pris la peine de lire ce message, un peu en marge de l'objet premier de certaines listes, et qui prendront 2 minutes supplémentaires pour tenter de sauver des milliers de piafs, même si ceux-ci vivent loin de chez eux.

Pour info, on a fait la même chose à Hong Kong l'année dernière pour un autre chantier et ça a marché; le promoteur, en l'occurence la société de chemin de fer locale, a dû revoir sa copie.

Happy protecting
Daniel Philippe
Hong Kong

 

contribution de Nelly Boutinot, nboutinot@nordnet.fr, "re - Malte et les oiseaux...", 02 Apr 2001

AGIR ET REAGIR

Le ROC, sur invitation d'ornithologues révoltés par le massacre d'oiseaux à Malte, a édité une carte postale illustrée, bilingue français/anglais:
"Moi, citoyen(ne) européen(ne), déclare renoncer à tout voyage touristique à Malte aussi longtemps que les chasseurs pourront continuer leurs massacres".

A envoyer à l'Ambassade de Malte en France en contrepoint à l'actuelle campagne d'affichage en faveur du tourisme maltais.

DISPONIBLE AU ROC 26 RUE PASCAL 75005 PARIS
10 F LES 10 PORT COMPRIS.
paiement par chèque ou timbres

Nelly Boutinot
Porte-parole du ROC
ligue pour la préservation de la faune sauvage et la défense des non-chasseurs.
Président: Hubert REEVES.

Tél: 03 23 62 31 37 - Fax: 03 23 67 01 49
ROC - BP 261 - 02106 SAINT QUENTIN CEDEX
http://www.roc.asso.fr

 

contribution de David Conlin, ghawdex40@hotmail.com, "Malte et les oiseaux...", 1 Apr 2001

Dear fellow-birders and nature lovers,

Here's something to do when you get back home from birding this weekend! The proact protest campaign against the biannual bird slaughter in Malta is now ready to roll.

I have prepared individual texts to 11 different opinion-forming or decision-making bodies or individuals on the island. (Comments of course welcome) I will only send them out when I have at least 50 signatures. The initial reaction of 6 birders is a bit sad. For those of you who may have had mailing problems (although a little commonsense is called for in this medium) all links have now been checked.

Please now go to "http://proaction.tripod.com/malta/" - Mac and Netscape -friendly after my experience with the Slovakia campaign.

I will be repeating in other lists so for well-travelled cosmopolitan webusers - be prepared to DELETE duplicates. The cause is worth it. At the behest of list owners in the past, updates and feedback will be mailed ONLY to Eurobirder and Proact Team subscribers. See :

" http://groups.yahoo.com/group/Eurobirder " and
" http://proaction.tripod.com/team/ "

David Conlin
Proact Ops
ghawdex40@hotmail.com

 

contribution de l'association ROC, nboutinot@nordnet.fr, "Re : Déclaration Ebner", 04 Jan 2001

J'ai tenté de dissuader Bernard Blanc d'agir puisque le désaveu des signataires a déjà été formulé en temps utile et surtout dans des formes le distinguant de certaines méthodes cynégétiques.
Il faut attendre la suite pour élaborer une stratégie si nécessaire offensive. Agresser maintenant, c'est à déconseiller.
Inciter à défendre des idées de sauvegarde c'est par contre envisageable: Ce moment, il faut l'employer à CONVAINCRE en faisant référence à l'action associative qui répond à des aspirations largement partagées. Crédibiliser cette action en la renforçant d'une manière ou d'une autre: c'est important.Et ça, c'est toujours le moment! Nelly Boutinot
Porte-parole du ROC - Directrice de la Communication
ROC - BP 261 - 02106 SAINT QUENTIN CEDEX
http://www.roc.asso.fr

 

contribution de p.renard2, p.renard2@libertysurf.fr, "Re: Déclaration Ebner", 4 Jan 2001

Je suis assez d'accord avec ce point de vue. Des courriers hostiles qui viendraient à être rendus publics se retourneraient immédiatement contre nous (une mauvaise réputation se construit beaucoup plus vite qu'une bonne), alors qu'une volonté de dialogue et d'explication n'est jamais condamnable de but en blanc. D'autre part, il serait intéressant de connaître les arguments de ces élus face aux données scientifiques: soit ils en ont, et ceux-ci seront probablement aisés à contester, soit ils n'en ont pas, et cela sera encore plus favorable pour nous.
Je pense donc effectivement qu'un signe de reconnaissance -et de courtoisie- adressé aux "bons votants" serait une bonne chose, de même qu'une prise de contact avec les autres, ne serait-ce que pour savoir exactement à qui nous avons affaire...

...et libre ensuite à chacun de compléter sa petite liste noire personnelle (la mienne est déjà conséquente) et de s'en souvenir dans l'isoloir. Au sujet des textes législatifs, certains sont accessibles depuis l'excellent site belge
http://www.mrw.wallonie.be/dgrne/sibw/legislations/home.html

 

Contribution de Lucien GUES, lgues@nordnet.fr, "GESTION DEL'AVIFAUNE EN EUROPE - Réponses de députés à la cyber-action", 26 Nov 2000

Certains députés répondent aux messages qu'on leur envoie. Gérard Caudron et Gérard Onesta en font partie, et c'est avec plaisir que je vous transmets leurs réponses respectives.

Je rappelle que c'est au sujet de la déclaration écrite de Michel EBNER, député italien au Parlement européen, visant la modification de la Directive 79/409/CEE sur la Conservation des oiseaux sauvages et l'application du principe de subsidiarité à la gestion de l'avifaune migratrice,


voici la réponse de Mr Caudron :

J'ai bien reçu votre message  "anti-chasse". Je vous en remercie.

Ayant voté, en son temps, les directives de défense de la faune et ayant eu
affaire  aux  chasseurs  sans être alors défendu par  "les défenseurs de la nature",  je  suis  heureux  de  voir qu'enfin il y a une mobilisation pour
défendre  la  faune  et  je l'espère soutenir les députés qui partagent vos 
idées.

Je      vous     suggère     de     consulter     mon     site     européen
http://www.citoyendeurope.org . Vous y lirez mon travail de député européen
dans  tous les domaines et dans mon journal de député, ma prise de position
pour la défense de la faune.

Merci de le faire rapidement et de le faire savoir.
Restant à votre disposition pour toute discussion,
Recevez mes cordiales salutations.

                            Gérard CAUDRON
                            Député français au
                            Parlement européen


Puis, un autre message de sympathie de la part de Gérard Onesta :

Vous n'êtes pas le premier à nous mettre en garde sur cette déclaration
particulièrement retorse, qui masque sous des considérations soi-disant
protectrices de l'avifaune un lobby chasseur très actif au Parlement
européen. La subsidiarité, quand on parle d'oiseaux migrateurs, c'est bien
évidemment à l'échelle de l'Europe (en attendant des partenariats
Europe-Afrique plus efficaces) qu'elle doit s'appliquer.
Bien entendu, Gérard Onesta, pas plus que les autres députés Verts européens
(malgré les rumeurs que fait courir le lobby chasse) n'a signé cette
déclaration.

De tout coeur avec vous pour protéger la faune et la flore contre les
prédateurs humains, qu'ils soient en treillis ou en complet veston.
Thomas Lesay, assistant


 

contribution de Roger MATHIEU, Rogermath@aol.com, "CHASSE : les nouvelles du front; SOS ", 22 Nov 2000

URGENT : OFFENSIVE TRES DANGEREUSE DE CPNT AU PARLEMENT EUROPEEN POUR MODIFIER LA DIRECTIVE OISEAUX 79/409

On le savait, l'objectif majeur de l'Extrême chasse française au Parlement européen est la modification de la Directive oiseaux 79/409. Après un astucieux et très couteux travail de lobbying (financé au passage par les Fédérations de chasse françaises...), CPNT est en passe de réussir son pari.

Qu'en est-il? Sans entrer dans les détails de procédure, CPNT fait signer (Via un député européen M. EBNER), une pétition auprès de tous les parlementaires européens réclamant l'introduction du principe de subsidiarité dans la fixation des dates de chasse aux oiseaux migrateurs. En clair, si les députés CPNT réussissent, la France pourra chasser les oiseaux migrateurs de Juillet à... mai, comme au bon vieux temps! Pour rèussir, il suffit que cette pétition recueille AVANT LE 18 Décembre 2000, plus de 315 signatures. Ce chiffre est aujourd'hui en passe d'être atteint...

=>IL FAUT AGIR VITE et soutenir le travail accompli par nos associations nationales.

=>COMMENT ? En adressant le message suivant aux adresses électroniques dont la liste suit.

Pour le message, il suffit de copier/coller le texte et de faire de même avec la liste des mels des destinataires.
[Note de l'archiviste : Liste des adresses courriels, sur demande uniquement à " "]
MESSAGE A COPIER :


APPEL CITOYEN A TOUS LES MEMBRES ELUS DU PARLEMENT EUROPEEN NE SIGNEZ PAS LA DECLARATION ECRITE DE M. EBNER n° 12/2000 SUR LA GESTION DE L'AVIFAUNE EN EUROPE, date de forclusion 18/12/2000.

Vous avez probablement été sollicité pour signer la déclaration écrite de M. Michel EBNER, député italien au Parlement européen, visant la modification de la Directive 79/409/CEE sur la Conservation des oiseaux sauvages et l'application du principe de subsidiarité à la gestion de l'avifaune migratrice.

Cette demande vise concrètement à autoriser la FRANCE à chasser les oiseaux migrateurs pendant les périodes critiques de la migration et de la reproduction et ne répond pas, de ce fait, à une utilisation raisonnée et durable de cette ressource naturelle communautaire.

Ainsi, en France, cette mesure vise à légitimer les chasses abusives comme la chasse à la Tourterelle au mois de mai en Gironde, les pigeons ramiers migrateurs en mars et avril et l'ensemble du gibier d'eau dès le mois de Juillet.

Au début de l'année 2000, une pétition recueillant plus de 2 millions de signatures de citoyens européens dont 1,1 millions de français en faveur d'une application renforcée de la Directive 79/409/CEE et d'une meilleure protection des oiseaux migarteurs en France, a été remise à Mme Nicole FONTAINE.

C'est pourquoi nous vous demandons vigoureusement de ne pas signer la déclaration de M. EBNER.

Comptant sur votre intérêt pour la sauvegarde de notre patrimoine naturel communautaire, nous vous prions d'agréer nos respectueuses salutations.


 

contribution de Pierre Marchand , , "Re: Les Oiseaux de Malte", 05 Nov 2000

Ce tir de Balbuzard dans ces conditions inimaginables, même en France (?), montre bien le chemin qu'il reste à faire dans ce pays pour avoir un semblant de protection de la nature.
Dire à ce gouvernement, ainsi qu'à tous nos amis, que nous ne mettrons jamais (ou jamais plus) les pieds dans le pays tant que la situation perdurera.

Nous sommes tous entièrement d'accord avec Lucien sur l'attitude à avoir contre certains pays laxistes avec la protection des espèces, pourtant classées "espèces protégées" au niveau international.
Il nous faut donc maintenir la pression sur les autorités de L'ile de Malte. Nous avons, certes, de sérieux problèmes à résoudre dans nos régions, mais les personnes prenant la défense des oiseaux dans d'autres pays européens devraient avoir l'assurance du soutient des ornithos francophones.
Le site de David Camilleri est édifiant :
http://homepage.mac.com/davidcam/awareness/

Je viens de recevoir le message suivant de David Camilleri, "ghawdex40@hotmail.com" . Il nous demande de maintenir la pression en envoyant la lettre modèle ci-après, si vous ne l'avez déjà fait courant septembre.
Il vient de modifier légèrement son texte.
Il faut vous attendre à recevoir en retour une lettre (et un beau timbre), sur le modèle de celle présentée par Lucien.
http://ornithologie.free.fr/protection/malte.jpg
Le texte de David Camilleri devrait être largement diffusé
Pierre Marchand
Vaux le Pénil - Seine & Marne

From: "victor muscat" ghawdex40@hotmail.com
To:
Subject: Malta Tourist Action
Date: Sat, 04 Nov 2000 17:40:12 EST

Dear Pierre:
I would like to thank you for your support on this Malta Tourist Action. I just found out that you have put my action letter on the "archives du forum de discussion Ornithologie - Les pétitions européennes"
I did some changes to this letter recently. Please can you post this new action letter on the this wedsite.
Merci beaucoup
Sincerely,
David Camilleri


[Note de l'archiviste : La mise à jour du texte de David Camilleri est faite
Voir le modèle de lettre du 27 septembre 2000 ci-dessous
]

 

contribution de Lucien GUES, lgues@nordnet.fr, "Re: Les Oiseaux de Malte", 5 Nov 2000

Ce tir de Balbuzard dans ces conditions inimaginables, même en France (?), montre bien le chemin qu'il reste à faire dans ce pays pour avoir un semblant de protection de la nature. D'où l'utilité d'envoyer en grand nombre des courriers ... postaux au gouvernement maltais.
Dire à ce gouvernement, ainsi qu'à tous nos amis, que nous ne mettrons jamais (ou jamais plus) les pieds dans le pays tant que la situation perdurera.
Lucien GUES
AYETTE, Pas de Calais

 

contribution de Pierre-Yves Bodart, bodart_py@hotmail.com, "Les Oiseaux de Malte", 05 Nov 2000

Sur le site de Birdlife Malta, on peut lire l'histoire suivante datée du 27 octobre dernier.

Un chasseur arrête la circulation pour tirer un balbuzard.
Le trafic a été brusquement interrompu sur une route chargée, lorsqu'un chasseur, conduisant une Land Rover s'arrêta pour tirer un balbu sur un étang proche de la route.
Le chasseur a stoppé son véhicule au milieu de la route, tiré et tué l'oiseau, l'a emporté du terrain proche et s'en est reparti avec son véhicule.
Heureusement, l'incident a été vu par un ornitho local qui a noté le numéro de plaque du chasseur.
La police arriva sur les lieux pour s'enquérir des raisons de l'embouteillage et poursuivi le véhicule.
Le chasseur indélicat sera poursuivi devant les tribunaux pour tir d'une espèce protégée et obstruction de la circulation.
Triste autant que surréaliste, non ?

 

contribution de Lucien GUES, lgues@nordnet.fr, "Les Oiseaux de Malte", 4 Nov 2000

A l'invitation de Pierre Marchand en septembre dernier, j'avais envoyé, comme d'autres je suppose, un courrier de protestation (par la poste) aux services du Premier Ministre de Malte.
Il s'agissait de dénoncer l'incroyable massacre perpétré depuis de nombreuses années sur cette île, véritable carrefour migratoire.

Miracle, j'ai reçu une réponse en anglais que Pierre a déposé à l'adresse suivante :
http://ornithologie.free.fr/protection/malte.jpg
Lucien GUES
AYETTE, Pas de Calais

 

contribution de Nelly Boutinot, nboutinot@nordnet.fr, "Re : migration sur l'ile de Malte", 27 Sep 2000

Le ROC a pris parti pour les oiseaux et a écrit au Premier ministre.
Nelly Boutinot
Porte-parole du ROC - Directrice de la Communication
ROC - BP 261 - 02106 SAINT QUENTIN CEDEX

 

contribution de Pierre Marchand, , "migration sur l'ile de Malte", 27 Sep 2000

Nous avons reçu ce message hors liste. Il est de notoriété publique que sur l'île de Malte, les oiseaux migrateurs y sont massacrés de manière quasi systématique.
Je pense que cela intéresse la communauté ornithologique et ressemble beaucoup à la pétition pour nos oiseaux migrateurs.
A diffuser
Pierre Marchand
Vaux le Pénil - Seine & Marne


http://homepage.mac.com/davidcam/awareness
---For more info., photos and video about the dire state of these migratory birds.


Malta is a country composed of three small islands in the middle of the Mediterranean, 100 kilometers south of Sicily. Malta has one of the world's highest number of hunters per capita, who shoot and kill any bird that flies. The skies over Malta and the surrounding sea are devoid of birds. Each year, 3 million birds are shot or trapped on Malta while migrating between Africa and Europe in the spring and autumn, leading to a gradual decline of these beloved European birds that traditionally seek refuge in Malta.

The Maltese hunters have all but destroyed the country's namesake, the Maltese falcon. In 1982, hunters on the island of Ghawdex shot the last pair of nesting Maltese falcons, also known as peregrine falcons. Every year the hunters also trap millions of wild songbirds that die needlessly shortly after being caged.

Politically, these hunters have won the upper hand through bullying tactics. They are organized and have intimidated political parties, governments and environmentalists. Since 1994, successive governments have relaxed the hunting laws to a point that enforcement no longer exist.

A battle has begun in Malta against the government and hunters bent on the destruction of these migratory bird populations for mindless fun. As a bird-lover and potential tourist to Malta, we ask you to help shift the government's focus from the birds' destruction to their part in a successful new economy for Malta, eco-tourism.

The tourist industry supports 40% of the Maltese economy and it is the largest industry in Malta. Without the tourist trade, the Maltese economy will not survive. We want you to tell the Maltese government to stop the violent, unnecessary hunting of migratory birds through official legislation, and establish laws protecting all migratory birds. We also want the Maltese government see the wisdom of protecting these birds for the ecosystem, as well as the people of Malta by promoting their presence to tourists who will come specifically to see them.

The people of the world cannot remain silent. Malta does not have the right to obliterate these species of birds from the earth. We must speak for the migratory birds that have been abused, tortured and murdered by the Maltese hunters and government. I hope this action letter inspires you to do something. If you take one step, if you tell one person about these birds, write one letter-you will make an important contribution!

We ask you to keep the pressure on the Maltese government and expose its cruelty in the international court of public opinion. Please courriel this Malta Tourist Action letter to your courriel address list, and print, sign and mail one from yourself to the Prime Minister of Malta. The more letters the Prime Minister receives, the more likely it is that he will do something. That is all we are asking. Those who have already sent letters to the Prime Minister have received responses, so these letters have an impact. If you prefer, please compose one yourself.

Please send courriel with any comments or suggestions to malta@bravenet.net. Please do not "courriel" your letters to the Maltese Prime Minister to this e address. Please print, sign and mail them directly to his office in Malta.

Thank you for your support of this important project.
Sincerely,
David Camilleri
------------------------BEGIN CUT------------------------

Prime Minister Fenech Adami
Office of the Prime Minister
Auberge de Castille.
Valletta, Malta.

Dear Prime Minister Eddie Fenech Adami,

I appreciate your administration's strong commitment to protecting the Maltese island's natural heritage. Your leadership is essential because Malta and Ghawdex lost their spectacular landscapes to the bird hunters and trappers. The Maltese Islands can be a natural refuge of wilderness, home to an abundant wildlife of countless migratory birds, but you have to act now.

The bird hunters and trappers want to keep killing millions of these migratory birds for "sports" and for collecting trophies. The display cases in the living rooms and the tiny little cages in dark garages are filled with stuffed and captive birds, but the islands are turned into a lifeless big rock and there are no varieties of birds flying in the open, big, blue sky.

So the hunters disregard the right to a healthy environment for the Maltese as well as for the Africans and Europeans. The right to a healthy environment is fundamental, it is a human right. Then also the defense of the migratory birds is an aspect of the human rights.

If I visit Malta as a tourist, I will encourage these hunters to keep on killing and caging these birds through my support of the tourist industry. I don't want to promote this kind of cruelty. And I don't want to be endangered by hunters who are allowed to shoot directly from secondary roads and villages in your densely populated country. However, if you promote ecotourism by fully protecting these birds, you will attract more tourists than ever.

We urge you to exercise the powers of your office to protect these migratory birds that we respect, by designating the Maltese Archipelago a natural refuge and to abolish and prosecute hunting and trapping.

Sincerely,
(Your Signature, Name and Address)
------------........to here------

-------------------------END CUT-------------------------

 

contribution d'Hervé MICHEL <opus.ornitho@wanadoo.fr>, "Bilan pétition chasse", 12 mars 1999

Bilan de la pétition contre la chasse aux oiseaux migrateurs au 15 février 1999

392 000 signatures pour la France

avec quelques performances :

- + de 10000 : LPO Alsace (11404), LPO Anjou (10810), LPO Lorraine (28008), GOTouraine (11123), Nature & découvertes (26563), ROC+LFDA (18448) ;

- on notera les possées du CORIF (8428), du CEEP+CROP (6960), de la LPO Auvergne (7992), de la LPO Champagne-Ardenne (7457), de la LPO Haute-Savoie (5376), de la LPO Loire (5548), LPO Loire-Atlantique (7337), LPO PACA (8965) et du WWF (enfin ! avec 7122).

On notera, quitte à se répêter (dans un but de stimuler les régions en retard et non de les blâmer) qu'il existe un fort déficit de signatures dans des régions extrêmement peuplées comme le Nord-Pas-de-Calais (3453 pour le GON + 532 pour le GEDENA + 2223 autres), la Normandie (2118 pour le GONm + 551 autres), l'Île-de-France (8428 pour le CORIF + 2741 pour la LPO Paris + 2845 autres, ce qui est quand même peu comparativement à la population totale).

Bref, ne nous reposons pas puisqu'il nous en faut 600 000 de plus pour atteindre le million avant le 31 octobre. Pour vous remonter le moral, et comme vous l'avez tous remarqué, la Hulotte (imprimée depuis novembre 1998) n'est toujours pas arrivée dans la boite aux lettres de ses 160 000 abonnés ! Gare aux chasseurs quand Pierre Deom aura résolu son problème informatique (on suspecte un virus cynégétique).

Un bilan et un débat aura lieu lors d'ECOLOGIA dimanche 23 mai de 16 à 18 h avec Francis Martin à l'amphithéâtre de l'IUT (www.festival-ecologia.com). Si vous venez à Lunéville pendant ces 3 jours, vous aurez intérêt à porter le badge „j'ai déjà signé la pétition‰ afin de ne pas vous faire aggresser par les militants LPO !

Comme vous l'avez lu dans la presse, la dernière réunion entre chasseurs et protecteurs de la nature a débouché sur la mise en place d'un comité d'experts dont on ne connaît pas encore la composition. Cela a permis à Jospin d'éviter la manif de Ste-Gabelle et cela lui permettra également de trancher sur la question après les européennes le temps que ce comité rende ses conclusions. Il a quand-même signé l'arrêté ministériel de protection du bruant ortolan, ce qui est une première grande victoire pour nous.

Hervé MICHEL
LPO France

contribution de "Michel Tellia" <mte@club-internet.fr>, "11 000 signatures pour le GOT", 12 février 1999

Le GOT (Groupe ornithologique de Touraine) vient d'atteindre 11 000 signatures sur le seul département de l'Indre et Loire qui représente moins de 10% de la population Française. Pour cela nous sommes présents sur les marchés, Facs, jardins publics,etc..   L'effort continu !! Bon courage à tous

 

contribution d'Hervé MICHEL <opus.ornitho@wanadoo.fr>, "Bilan pétition chasse", 8 février 1999

au 31 janvier 1999, nous étions à 320 000 signatures.

il faut continuer pour en obtenir le triple (je rappelle, pour vous rassurer, que la Hulotte n'est toujours pas parue). La date limite est reportée au 31 octobre 1999.

Je suis désolé d'enfoncer le clou mais il faudrait que les deux GON et GONm et la SEPNB renvoient les pétitions signées plus régulièrement. 2244, 2084 et 2474 reçues à Rochefort pour trois associations dynamiques dans des régions aussi fortement peuplées c'est bien peu !

Ailleurs, on notera 4478 par le CORIF, 4642 pour le CORA, 5012 pour la FRAPNA, 16424 pour le ROC +LDFA, 5503 pour le CEEP+CROP et 1846 pour OCL dont on imagine la difficulté à trouver des signataires !

Pour le réseau LPO : 8856 en Alsace, 9239 en Anjou, 6620 en Loire-Atlantique, 7751 en PACA, 4689 en Loire, 3529 en Vendée, 3021 dans l'Aude, 7065 en Touraine et, en toute modestie, 24620 en Lorraine.

Bref, que chacun continue à fortement motiver ses troupes, les marchés et les sorties d'universités sont des sites hautement propices aux signatures !

 

PS : les bruits qui circulent font part d'une suppression imminente de la loi du 3 juillet de la part de Jospin. Ne nous réjouissons cependant- pas trop vite car le projet de remplacement proposé est encore très loin de nos revendications.

 

contribution de Hervé MICHEL <opus.ornitho@wanadoo.fr>, "Bilan pétition chasse", 18 décembre 1998

Bonjour à tous,

le titre du courrier est faux car je n'ai pas de nouveaux chiffres à vous communiquer depuis le 30/11. Toutefois, j'ai pu noter dans les décomptes que les pétitions émanents du GONm ne sont toujours pas parvenues à FNE (qui n'en comptabilise que 25 au lieu des 2000 annoncées) ainsi que du GON qui ne dépasse pas le millier. Afin que nous puissions présenter un chiffre relativement proche de 200000 au début de 1999, envoyez toutes vos pétitions rapidement à la LPO ou à FNE !

Les bonnes nouvelles pleuvent en ce moment :

- le stratagème des chasseurs vis à vis de l'ONC n'a pas marché et ces derniers goûtent les joies de la semi-indépendance au grand dam des fédés de chasse qui espéraient les voir revenir la tête basse car complêtement désemparés de ne plus être sous leur tutelle ;

- la cour européenne des droits de l'homme va bientôt normalement condamner la France pour la loi Verdeille ;

- enfin, le tribunal administratif de Pau a cassé avec astreinte les arrêtés préfectoraux des Landes, des Hautes-Pyrénées et du Gers en prétextant que la loi de juillet 98 était incompatible avec la directive européenne.

Inutile de préciser que nos amis chasseurs sont plus que remontés car tout vient de s'effondrer autour d'eux. Il nous faut impérativement maintenir la pression de notre côté sur les politiques afin que ceux-ci (et en tout premier lieu le gouvernement), à l'approche des européennes, ne cèdent pas à nouveau au lobby chasse en faisant le forcing à Bruxelles pour modifier la directive.

Ne nous démobilisons surtout pas et continuons à faire signer le maximum de pétitions. Nous sommes encore très loin du million escompté !

Hervé MICHEL
Administrateur LPO France

 

contribution de hervé michel <opus.ornitho@wanadoo.fr>, "Bilan pétition oiseaux migrateurs", 19 novembre 1998

Rebonjour à tous,

Quand on vous dit que ça bouge : après le GONm, voici des nouvelles du GON pour le moins rassurantes. Je disais hier qu'on approchait les 100 000 signatures, je pense aujourd'hui qu'on les dépasse. Envoie vosstocks de signatures à la LPO et à FNE afin qu'on puisse en parler à la presse.

Rappelez-vous que le grand public doit être au courant de notre action pour qu'il s'y associe et nous permette de faire 10 fois mieux.

à + donc

Hervé MICHEL

Pierre-René Legrand wrote:

>
> Bonjour,
> Des nouvelles nordistes de la pétition :
> La seule Section GON (Groupe Ornithologique Nord) Le Milouin, qui
> couvre une toute petite partie du département du Nord (Lille-Est,
> Pévèle, Mélantois), a recueilli à ce jour 490 signatures, et ce n'est
> qu'un début.
> L'objectif local de la Section est "1 001 signataires pour le Milouin"
> (juste pour le plaisir de l'euphonie) mais il me paraît plus que
> probable que nous en récolterons bien davantage.
> Le GON a déjà adressé à chacun de ses adhérents un exemplaire de la
> pétition ; notre section va en adresser 2 autres (pour le même prix) à
> chacun de ses membres, accompagnant notre dernier bulletin - dans
> lequel figure un long argumentaire en faveur de ladite pétition.
> Je résume et répète : 490 signatures, ce n'est qu'un début !

> Amitiés

> Pierre-René

> pour le Milouin

> GON

contribution de hervé michel <opus.ornitho@wanadoo.fr>, "Bilan pétition oiseaux migrateurs", 19 novembre 1998

Bonjour à tous,

Voici une excellente nouvelle en provenance des normands dont nous n'avions pas de nouvelles à ce jour (10 signatures seulement reçues par FNE au 15/11). Nous attendons des nouvelles aussi réjouissantes du Nord-Pas-de-Calais.

Rajout : la SEPNB atteint les 750.

Chaque association peut faire un point régulier sur le net.

 

à +

Hervé MICHEL

 

Groupe Ornitho Normand wrote:

> Salut,
> Nous avons désormais un courriel : GONM@wanadoo.fr
> Nous avons envoyé à tous nos adhérents la pétition qui a un bon accueil, les
> retour sont nombreux. Nous en sommes à plus de mille (signatures) par retour
> de courrier. Nous aurons un stand sur le marché de Rouen et nous participons
> au Téléthon sur Bayeux ('ville témoin) avec un tas de feuilles à remplir.
> James.

contribution de Sylvain Henaff <henaff@tonton.univ-angers.fr>, "Re: Bilan pétition oiseaux migrateurs", 18 novembre 1998

> Au fait, j'ai de plus en plus l'impression que cette même presse
> régionale ou nationale se fait de plus en plus critique vis à vis des
> chasseurs

Je pense que cette remarque est tout à fait fondée et le vote de la loi du 3 juillet semble etre un tournant. Mais en ce qui concerne la presse régionale, il y a encore de gros progrès à faire, et cela passe avant tout par un nouveau regard, une remise en question de nos idées, de nouveaux rapports envers le monde rural.

Il est inutile d'avoir raison si nous ne sommes pas capable de convaincre ... Et cela marche, il n'est qu'à voir le succès que rencontre la mise en place de mesures "agri-environnementales" auprès de la profession agricole et auprès d'un nombre croissant d'élus locaux.

 

contribution de hervé michel <opus.ornitho@wanadoo.fr> , "Bilan pétition oiseaux migrateurs", 18 novembre 1998

comme promis (et demandé), voici un point sur la pétition oiseaux migrateurs.

À ce jour (18/11), nous approchons lentement mais sûrement des 100 000 signatures au niveau français.

Si certaines délégations LPO se sont bien mobilisées (LPO lorraine : 10000 signatures ; Loire-Atlantique et Anjou 3000 chacunes, Auvergne, PACA et Alsace 2000 ), nous sommes encore loin du compte.

D'autres associations jouent également bien le jeu : FRAPNA (1300), SOPTOM (1350), ROC+LFDA (6500), groupe Faune Flore de l'Aisne (950), CORIF (700), CORA (400). D'autres, bien qu'habitant des régions hautement concernées par l'enjeu, n'ont toujours pas renvoyé leurs pétitions signées à FNE : GONm (10), GON (20) ! Je les rassure, certaines délégations LPO n'ont pas fait mieux : LPO Hte-Savoie (0), LPO Brenne (0), LPO Grands-Causses (0), Il serait temps que chacun mobilise ses troupes pour cet enjeu colossal.

Cela dit, rien de bien dramatique d'autant plus que l'on sent une certaine mobilisation annonçant les prémices d'un effet boule-de-neige. Il est clair que nous devons mobiliser au-delà du cercle restreint des membres des associations de protection de la nature.

La Hulotte va diffuser notre pétition dans son prochain numéro (sur le sphynx tête-de-mort) à 160 000 exemplaires, la fondation Bardot l'a envoyée à ses 37 000 membres et le WWF et l'ASPAS vont en faire de même.

Nul doute que lorsque nous diffuserons officiellement nos premiers chiffres à la presse nationale, l'écho qui en sera fait ne nous sera que bénéfique.

Au fait, j'ai de plus en plus l'impression que cette même presse régionale ou nationale se fait de plus en plus critique vis à vis des chasseurs (cigognes noires tuées, accidents de chasse, fédérations de chasse qui virent les gardes ONC jugés trop écolos, ras-le-bol des autres usagers de la nature (randonneurs, vététistes),·) Le vent changerait-il de direction et soufflerait-il en notre faveur ?

Un seul mot d'ordre pour conclure : MOBILISEZ-VOUS et faites signer toutes vos connaissances. Contactez les associations de randonneurs, de vététistes, faites les sorties des facultés, les marchés, n'hésitez pas à faire circuler la pétition sur votre lieu de travail.

L'objectif reste de faire mieux que l'extrême-chasse française (820 000 signatures).

Au-delà de la protection des oiseaux migrateurs, cette pétition montrera aux politiques et aux décideurs que les non-chasseurs sont très nombreux et qu'il serait temps qu'ils le comprennent et qu'ils en tiennent compte.

 

contribution de hervé michel <opus.ornitho@wanadoo.fr> , "pétition contre chasse oiseaux migrateurs", 22 septembre1998

Bonjour à tous,

plus de 1200 signatures ont été récoltées dimanche dernier lors de la foire bio de Thaon-les-Vosges par 5 membres de la LPO Lorraine !

Où en êtes-vous dans votre région pour cette pétition qui doit, appelons-le, recueillir un million de signatures ?

Si vous appartenez à une association française autre que la LPO ou à une association étrangère représentante de BirdLife, avez-vous déjà reçu un exemplaire de cette pétition ?

à bientôt

Hervé MICHEL
Administrateur LPO France

 

contribution de Dominique Py <Dominique.Py@irisa.fr> à la liste nature-fr , "NATURE- Pétition chasse", 16 septembre1998

Un argumentaire clair et précis concernant la loi du 3 juillet se trouve sur le site web de la LPO-Anjou :

http://www.pact.fr/lpo-anjou/ACTU/LOICHAS.HTM

il peut être utile à ceux qui cherchent des arguments pour faire signer la pétition par d'autres personnes.

Dominique

contribution de Bruno Portier - Biologie vegetale - FUSAGx <portier.b@fsagx.ac.be>, "Pétition européenne contre la chasse aux oiseaux migrateurs", 20 août 1998

Bonjour à tous,

Hervé MICHEL, administrateur LPO France, nous rappelle :

Vous pouvez signer électroniquement cette pétition sur le site "la pétition" : http://www.lapetition.com/

N'oubliez d'ajouter dans la rubrique renseignements votre profession et votre nationalité indispensable pour la recevabilité de cette pétition au niveau européen.

On peut également la signer sur le minitel au 3615 la petition

à bientôt

Hervé MICHEL

Que ceci n'affecte en rien la motivation des militants prêts à s'investir pour faire signer les millions d'exemplaires de version papier de cette pétition... bon nombre de gens n'ont pas encore accès au monde d'Internet.

Bien à vous. Bruno.

 

remarque de Dominique Py <Dominique.Py@irisa.fr>, "Re: Pétition chasse oiseaux d'eau", 19 août 1998

achant qu'il y a en France un peu moins de 1,5 million de chasseurs.

Que, selon l'enquête de l'IFEN, 79% d'entre eux (soit 1,2 million) pensent qu'on ne doit pas chasser les espèces pendant leur période de reproduction.

Que, d'autre part, 800 000 d'entre eux ont signé la pétition demandant la révision de la directive Oiseaux de manière à élargir les périodes de chasse.

On en conclut qu'il y a au bas mot 500 000 schizophrènes qui affirment qu'il ne faut pas chasser les oiseaux en période de reproduction tout en demandant la révision de la directive de manière à pouvoir chasser les oiseaux en période de reproduction.

La logique du monde cynégétique n'en finit pas de m'étonner.

contribution de Bruno Portier - Biologie vegetale - FUSAGx <portier.b@fsagx.ac.be, "Pétition contre la chasse aux oiseaux d'eau", 18 août 1998

Message d'Hervé Michel retransmis par Bruno Portier:

Chers amis,

Veuillez trouver ci-joint le texte accompagnant la pétition que la LPO et FNE (France Nature Environnement) veulent envoyer au parlement européen et au gouvernement français en réponse au 1,6 million de signatures envoyées par les chasseurs européens (dont 800 000 français et 500 000 italiens) qui eux demandent la modification de la directive européenne en leur faveur.

Ce combat déterminant pour l'avenir des oiseaux migrateurs nécessite votre engagement total jusqu'à la fin février. Faites signer le maximum de personnes autour de vous et diffuser ce message sur d'autres réseaux internet (pas uniquement naturalistes).

Un point sera fait régulièrement sur EBN

CETTE PÉTITION DOIT ÊTRE SIGNÉE SUR UN MODÈLE PRÉCIS ET NON SUR PAPIER LIBRE. POUR OBTENIR UN EXEMPLAIRE DE CETTE PÉTITION (À DUPLIQUER PAR VOS SOINS), LAISSER UN MESSAGE À LA LPO À ROCHEFORT EN PRÉCISANT VOTRE ADRESSE POSTALE

lpo-birdlife@a2i-micro.fr

ou

Oiseaux migrateurs / LPO
BP 263
17305 ROCHEFORT CEDEX

 

POUR LES AUTRES PAYS QUE LA FRANCE, RENSEIGNEZ-VOUS AUPRÈS DU REPRÉSENTANT DE BIRDLIFE DANS VOTRE PAYS.

 

à bientôt

Hervé MICHEL
administrateur LPO France
21, rue de la Pologne
54300 LUNÉVILLE
FRANCE

opus.ornitho@wanadoo.fr

----------------------------------------------------------------------

Texte d'accompagnement

----------------------------------------------------------------------

 

Pétition au Parlement européen et au Gouvernement français

FNE/LPO/BirdLife

Août 1998

Madame, Monsieur, Chers Amis,

 

Plus de 80 % des Français condamnent la loi autorisant la chasse aux oiseaux en période de reproduction et de migration. Même parmi les pratiquants de la chasse, 79 % désapprouvent leurs collègues qui s'adonnent à ce loisir durant ces périodes sensibles. Ces chiffres, issus du sondage d'opinion publié ce 30 juillet par l'Ifen, démontrent à souhait que notre combat pour une chasse raisonnée, expression d'une large majorité, était juste et qu'il nous faut donc le poursuivre.

Or, cette majorité doit aujourd'hui s'exprimer si elle veut être prise en compte dans le débat initié au niveau européen par les instances représentatives françaises des chasseurs qui cherchent à généraliser leur attitude désinvolte vis-à-vis d'une richesse naturelle. C'est pourquoi, nous vous invitons à participer activement à une pétition européenne pour la sauvegarde des oiseaux migrateurs.

L'enjeu est de taille : face aux 1,6 millions de signatures déposées par le lobby international de la chasse, le Parlement européen, à l'approche des élections, sera fortement tenté de comptabiliser les voix en présence, tandis que la Commision européenne, à la recherche de soutiens dans son rôle de garant des Traités, attend des signes significatifs de la population européenne, et française en particulier. Être absent de ce débat signifie à moyen terme la disparition d'un bon nombre d'espèces d'oiseaux migrateurs, reniant ainsi nos engagements vis-à-vis des générations futures.

Faire signer cette pétition, afin que la majorité s'exprime enfin, constitue une priorité. Votre entourage familial ou professionnel doit permettre de faire exprimer la raison.

Nous avons que nous pouvons compter sur votre enthousiasme pour une cause qui nous est commune : le respect de la nature !

Bien cordialement,

Allain BOUGRAIN-DUBOURG

Président de la LPO

 

Lionel BRARD

Président de FNE

----------------------------------------------------------------------

TEXTE DE LA PÉTITION (à ne pas recopier sur papier libre)

----------------------------------------------------------------------

FNE/LPO/BIRDLIFE

 

Pétition au Parlement européen et au Gouvernement français

 

Pour une meilleure protection des oiseaux migrateurs, richesse naturelle internationale

 

Sous la pression des instances françaises de la chasse, le Parlement français a adopté la loi du 3 juillet 1998 qui impose sur tout le territoire national une période de chasse aux oiseaux migrateurs beaucoup trop longue et incompatible avec les exigences biologiques des oiseaux.

Ces mêmes instances souhaitent modifier la directive européenne sur la conservation des oiseaux sauvages de 1979 qui interdit la chasse des oiseaux migrateurs pendant leur période de nidification et leur migration vers leur lieu de reproduction. Elles réclament la "liberté de chasser" entre juillet et février !

C'est pourquoi France Nature Environnement, la Ligue pour la Protection des Oiseaux, BirdLife International et leurs partenaires demandent :

 

Par ma signature, je soutiens cette pétition car les oiseaux migrateurs sont une richesse naturelle internationale qui n'appartient ni à un pays, ni à une catégorie d'utilisateurs, et qui mérite une protection accrue au niveau de l'Union européenne.

 

----------------------------------------------------------------------

MODE D'EMPLOI DE LA PÉTITION

----------------------------------------------------------------------

 

* Objectif : 1 000 000 de signatures en France (si vous n'êtes pas français, vous pouvez la faire signer dans votre pays en vous adressant au représentant de Birdlife qui vous transmettra le modèle pour votre pays) ;

* Date limite : 28 février 1999

Le dépôt des signatures se fera en mars 1999, pour le 20ème anniversaire de la Directive oiseaux

* la pétition, telle qu'elle vous est présentée, vous permet d'associer votre organisme à cette campagne, soit en apposant le cachet de votre association, soit en indiquant les coordonnées de celle-ci. C'est une manière d'affirmer votre présence et la diversité de la Fédération et de ses partenaires français et européens.

* Veillez à bien faire remplir la pétition (profession et nationalité, entre autres) : il en va de sa recevabilité

* limitez à 10 le nombre de signatures par pétition sur la seule face recto, ceci facilitera le comptage

* N'attendez pas que la dernière pétition soit remplie pour la photocopier ou en recommender

* Rassemblez les pétitions remplies et notez-en le nombre et l'origine (revue, marché,·) avant expédition : ces éléments vous permettront de faire régulièrement le point dans une perspective dynamique de cette campagne (motivation des militants, évaluation de l'impact de vos supports, retombée d'une action·).

* France Nature Environnement et la LPO n'utiliseront pas, sous quelque forme et par quelque moyen que ce soit, les coordonnées des pétitionnaires, strictement limitées à cette seule pétition.

* Adressez tous les 15 jours les pétitions originales remplies (10 signatures) à la boite postale : un suivi régulier est nécessaire afin d'assurer des relances périodiques.

Adresse d'expédition :

Oiseaux migrateurs/LPO
BP 263
17305 ROCHEFORT CEDEX

 

retour