archives du forum de discussion « Ornithologie »

Tichodrome échelette

Tichodromus muraria

 

Contribution de christian segonne , "Tichodrome échelette" , 13 Jun 2005

Un Tichodrome échelette à ST Guilhem Le Désert.

Tichodrome

 

Contribution de Bernard LIEGEOIS, "RE: ornitho et architecture", 2 Mar 2003

Louis a précédemment écrit :
Mais il est assez peu banal de le voir sur la cathédrale Saint Pierre de Poitiers. A-t-il déjà été observé sur les falaises alentour : Beauvoir, Chauvigny et un peu plus loin Angles sur Anglin ou ailleurs ?

A ma connaissance Tichodroma muraria n'a jamais été observé ni à Beauvoir ni à Chauvigny. Il a cependant été noté il y a une dizaine d'années sur les falaises du charmant village d'Angles-sur-l'Anglin (en Vienne, non loin de la Brenne) mais sa présence n'a pas été confirmée depuis.

On en trouve également dans les Pyrénées tel que certaines falaises de la vallée d'Aspe (France) ou derrière le Somport (en Espagne) dans la falaises en descendant vers Jaca.

Pour ma part j'ai pu l'observer en fin d'été aux abords du barrage du lac de Cap-de-Long, à deux pas de la réserve naturelle de Néouvielle.
On l'appelle aussi le Glody chablaisien. Pourquoi ?

Le Chablais correspond à la partie nord du département de la Haute-Savoie, à proximité du lac Léman. Il se poursuit en Suisse de part et d'autre du Rhône, dans les cantons du Valais et de Vaud. Pour "Godly", la réponse pourrait se trouver dans l'ouvrage suivant : "Dictionnaire du Chablaisien" d'André Depraz (1998) J.-Claude Fert éditeur. Faisons appel aux lumières de nos co-listiers savoyards ou helvètes

 

Contribution de louis, "Re: ornitho et architecture", 02 Mar 2003

Pour information, voici l'adresse d'une page trés bien faite http://www.oiseaux.net/oiseaux/passeriformes/tichodrome_echelette.html sur le tichodrome échelette (tichodrome murania)
Il est confirmé que même en montagne il est peu farouche. En fait, on peut grimper et le voir à quelques mètres ou se poser sur la terrasse voisine pendant qu'on assure le coéquipier. Mais il reste une espèce rare

A noter qu'il est surtout visible dans les Alpes et plus spécialement en Suisse à la connaissance.
Pour la France, certain sites où il a été signalé sont retenus pour Natura2000
http://natura2000.environnement.gouv.fr/especes/A333.html
On l'appelle aussi le Glody chablaisien. Pourquoi ?

On en trouve également dans les Pyrénées tel que certaines falaises de la vallée d'Aspe (France) ou derrière le Somport (en Espagne) dans la falaises en descendant vers Jaca.
Il y en a aussi dans la région de Villaler (plus au sud) On le trouve également dans les Pyrénées-Orientales.

Mais il est assez peu banal de le voir sur la cathédrale Saint Pierre de Poitiers. A-t-il déjà été observé sur les falaises alentour : Beauvoir, Chauvigny et un peu plus loin Angles sur Anglin ou ailleurs ?

 

Contribution de Bernard Couturaud, "ornitho et architecture", 02 Mar 2003

Aussitot le mail de Bernard L. découvert, départ vers la façade de la cathédrale et le temps d'en faire le tour à pied le tichodrome se montrait.
Il explore les murailles et l'oiseau d'altitude me surprend car il se maintient dans les parties basses. On le dit farouche en montagne mais ici mon examen à 20 m de distance ne le dérange pas du tout. Un couple de touristes passe à son aplomb (sans lui jeter un regard car il n'est pas signalé par le guide vert) et il s'éloigne à peine. Accroché à la paroi il bat très souvent des ailes afin que chacun puisse en apprécier la magnifique surface rouge, puis effectue ses descentes en vol papillonnant.
J'espère profiter encore un peu du spectacle avant qu'il ne retourne se faire admirer par nos co-listiers montagnards.
Beaucoup de remerciements à Bernard qui a signalé sa présence.

 

Contribution de Perrin Gilles, "ornitho et architecture", March 02, 2003

Aussitot le mail de Bernard L. découvert, départ vers la façade de la cathédrale et le temps d'en faire le tour à pied le tichodrome se montrait. Il explore les murailles et l'oiseau d'altitude me surprend car il se maintient dans les parties basses. On le dit farouche en montagne mais ici mon examen à 20 m de distance ne le dérange pas du tout. Un couple de touristes passe à son aplomb (sans lui jeter un regard car il n'est pas signalé par le guide vert) et il s'éloigne à peine. Accroché à la paroi il bat très souvent des ailes afin que chacun puisse en apprécier la magnifique surface rouge, puis effectue ses descentes en vol papillonnant.
J'espère profiter encore un peu du spectacle avant qu'il ne retourne se faire admirer par nos co-listiers montagnards.

Beaucoup de remerciements à Bernard qui a signalé sa présence.
Bernard Couturaud

Bernard LIEGEOIS disait :
"Ce fameux tichodrome de la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers ..."
On peut également observer le tichodrome du côté de la brèche de Roland du cirque de Gavarnie en Pyrénées mais aussi en Périgord, l'hiver, sur les falaises de Beynac (murailles du château) ainsi qu'aux Eyzies de Tayac.
Je n'ai pas vérifié cette année...
Gilles Perrin.

 

Contribution de olivier tourillon , "Tichodrome" , 6 Jan 2002

Cette après-midi, en prospectant des falaises à faucon pélerin, j'ai encore pu faire une observation pour le moins étrange de tichodrome.
Alors qu'un faucon crecerelle volait le long d'une paroi, j'ai soudain vu un tichodrome lui foncer dessus.Le crécerelle tentait de s'échapper, mais le tichodrome l'a poursuivit jusqu'à ce qu'il s'éloigne de "son pan de falaise".
C'était vraiement étrange, de voir la différence de taille et de forme des 2 oiseaux. Sale caractère le petit...

Olivier Tourillon
Monetier-Allemont (05)

 

Contribution de olivier tourillon , "tichodrome" , 9 Dec 2001

Cette après-midif, j'ai pu observer un tichodrome pendant plus d'1/2 heure sur les falaises du pic de Crigne (05) vers 900 mètres d'altitude. Durant l'observation, j'ai pu le voir disparaire complétement dans une fissure pour en ressortir au bout de 30 secondes au moins avec une "énorme" araignée coincée au bout du bec. Je n'avais jusqu'alors jamais observé le tichodrome pénétrer complètement dans un trou pour se nourrir.

Sinon, ce matin, sur le lac de Mison (05), toujours le couple de canards siffleurs, et un busard st martin mâle chassant à basse altitude au dessus d'un labour

 

Contribution de saint-marc , "Tichodroma muraria vertacomicorien" , 5 Nov 2001

Ce jeudi matin de la Toussaint, les hauteurs du Vercors sont sévèrement ennuagées et ventées.

Nous descendons d'un cran, dans la vallée de la Bourne, où un soleil bénin règne, pour mieux remonter vers Presles et son Tichodrome échelette.

Les quincailliers pendus au bout d'un fil fluo occupent les falaises grises, tendus vers les crêtes.

Les vocalises sont de rigueur sur des tons très différents, certaines crises de nerfs mûrissent, les extases sont communiquées vers le vide.
Comme le son porte dans ces milieux hostiles...

En attendant l'espèce convoitée, du pied de l'abrupt calcaire, nous affûtons nos mirettes par la miroise d'un trio de queues rousses, puis d'un quintette de bruants fous qui chassent les turdidés en éprouvant quelques difficultés...

Glisse alors et à mi-hauteur un faucon pèlerin en maraude, qui revient dans les soixante secondes suivantes se poser sur une pierre de crête, pendant quelques minutes.

Au départ du rapace, l'oiseau au bec fin et arqué se présente à quelques mètres du sommet, sous les pieds torturés de végétaux en fâcheuse posture....

Les ailes repliées, il propose de belles couleurs cendrées, du gris au rouge, du clair au sombre.

Puis l'effet de son vol est saisissant, la taille de l'oiseau est décuplée malgré la brièveté de son déplacement.

Des éclats rouges et blancs animent la falaise terne le tichodrome inspecte sont domaine...

Avec la collaboration de:

jean-luc saint-marc
Francilie

 

Contribution de Michèle CORSANGE, michele.corsange@wanadoo.fr, "Tichodrome + Déontologie", 16 Jun 2001

Heureuse de ce retour du Grand Père Soulcie dont j'apprécie toujours les judicieux conseils !
Pour mon Tichodrome des Alpilles pas de souci, il y a - mesures faites sur une carte IGN au 25000 - exactement 500 mètres entre l'oiseau et ma lunette. Bien malin au demeurant celui qui pourrait s'approcher car la Nature fait bien les choses, ça pique dans le coin et les sangliers veillent ! Je profite de ce rappel pour souligner que les cocheurs fous et/ou ornitho photographes doivent impérativement veiller à NE PAS NUIRE. Il faudrait peut-être ici comme ailleurs établir une déontologie...
J'ai vu lors d'une sortie de Naturalistes quelqu'un vouloir à tout prix faire "sa" photo d'une malheureuse Rousserole effarvatte cachée dans un arbuste et qui criait tout ce qu'elle savait parce qu'il y avait sans doute sa nichée. Et cela a duré, c'était littéralement insoutenable et j'ai bien cru que j'allais transformer le trépied de ma lunette en gourdin. Quelle imbécilité ! (de vouloir transformer sa lunette en gourdin, naturellement....)
Je n'ai pas vu la Rousserole, je n'ai pas voulu la voir, je la verrai un autre jour ou jamais. Une coche de plus ou de moins, une photo de plus ou de moins, et après ? qu'est-ce que cela peut bien faire ?
Michèle CORSANGE - 13200 - CAMARGUE
Lat : 43 41 N Long : 004 38 E

 

Contribution de gilbert david6, gilbert.david6@wanadoo.fr, "Re: Tichodrome", 15 Jun 2001

Je comprends très bien la préconisation des mesures de sécurité. Je me fais souvent l'écho de toutes les précautions en ce qui concerne les observations. Cependant en ce qui concerne le ticho. il m'est arrivé de nombreuses fois de le voir s'approcher de moi sans se soucier de ma présence, il est vrai que j'essaie de me faire le plus discret possible. Pourtant en hiver, lorsque j'habitais un petit hameau des montagnes drômoises, j'en voyais régulièrement sur le mur de la maison voisine de la mienne et en faisant la vaiselle je pouvais l'admirer à loisir sans me cacher ... et la corvée devenait un grand plaisir. Le ticho, lui, voletait à sa manière à moins de 10m de moi pendant de longues minutes puis disparaissait pour revenir le lendemain ou plus tard, parfois sur le mur de la chapelle à peine plus loin ...
Je pense que des individus peu farouches doivent exister dans toutes les espèces mais leur imprudence est vite sanctionnée par divers tirailleurs ou autres aléas de la vie. Et "on " nous laisse les plus difficiles à observer...

 

Contribution de Cyrille DELIRY, deliryc64@aol.com, "Re: Tichodrome", 15 Jun 2001

Dans un e-mail daté du 15/06/01 10:31:25 Paris, Madrid (heure d'été), chgonin@aol.com a écrit :
Avec mon fils Julien, nous avons régulièrement observé le couple de Tichodrome reproducteur probable ou certain dans d'excellentes conditions

J'invite tous ceux qui aiment le Tichodrome à respecter les distances d'usage pour l'observation de cet oiseau particulièrement, farouche... pour preuve son habitude à se réfugier au plus haut de la montagne. Afin que chacun puisse encore le voir et le respecter.
Salutations du Grand Père Soulcie, le retour !

Cyrille DELIRY
Histoires Naturelles du Grand Père Soulcie

 

Contribution de Christian GONIN, CHGONIN@aol.com, "Tichodrome", 15 Jun 2001

Avec mon fils Julien, nous avons régulièrement observé le couple de Tichodrome reproducteur probable ou certain dans d'excellentes conditions en juillet ou en août 1997 - 1998 - 1999 - 2000. Ce couple est facile à observer à partir du chemin GR 5 avant le très petit hameau "le Pré Premier".

Pour y aller, prendre la route du col d'Izoard, Brunissard, après le camping "le Planet", laisser le véhicule, continuer à pied sur le chemin GR 5 vers les Chalets de Clapeya. Avant le Pré Premier, sur la falaise entre le Ravin de Joue Noire et la Crête de l'Alpaliar.
Christian GONIN - LPO Vendée

 

Contribution de Frédéric BOURDAT, birdy4@club-internet.fr, "Tichodrome", 15 Jun 2001

1 Tichodrome observé régulierement durant l'hiver 2000/2001 sur la Via-Ferrata de Thônes (700 m), Haute-Savoie.

1 Tichodrome observé le 18 mars 2001 sur les murs du Fort l'Ecluse, Département de l'Ain, commune de Collonges Fort l'Ecluse.

Frédéric BOURDAT
Haute-Savoie

 

Contribution de michele.corsange, michele.corsange@wanadoo.fr, "Re: Tichodrome", 15 Jun 2001

J'ai pu observer un Tichodrome échelette (le premier de ma vie !) le 30 Mars 2001 dans les Alpilles, près de Saint-Rémy de Provence, alors que je balayais une falaise à la jumelle pour faire du repérage.
Je ne vous dis pas mon émerveillement !
D'abord, il n'y avait rien que de la roche calcaire trouée comme du gruyère, de la roche, ici et là un genévrier rabougri accroché à la paroi Dieu seul sait comment, encore de la roche blanche et ocre, parfois un Choucas des tours agrippé à la falaise. Et d'un seul coup, ce fut l'éblouissement, la surprise de ce jour vide : il y avait sur un pilier de la falaise deux rubis, deux points rouges, je croyais rêver, je me suis frotté les yeux, ruée sur ma lunette, j'ai pointé, fait un zoom de 60 et j'ai vu deux ailes de papillon puis l'oiseau tout entier qui grimpait la paroi, se laissait retomber et recommençait. C'était l'Oiseau Mythique, le Tichodrome échelette, l'oiseau dont je rêvais, celui que je désespérais de voir un jour!

Les jours suivants, j'ai essayé de le revoir, il était parti.
Maintenant, j'attends l'hiver prochain.
Les Alpilles sont belles, si belles que je pourrais vous écrire des pages et des pages sur tout ce qui fait de ce modeste coin de Provence un véritable Paradis sur terre, le seul vrai Paradis. Désolée, je suis un peu Voltairienne...
Cordialement à tous;
Michèle CORSANGE - 13200 - CAMARGUE
Lat : 43 41 N Long : 004 38 E

 

Contribution de Thomas Biéro, bierotom@free.fr, "Tichodromu (corse)", 14 Jun 2001

Je n'avais pas songé à mentionner l'obs d'un Ticho en Corse fin juin 2000, agrippé à un rocher au sommet du Monte d'Oro (à l'ouest de Vizzavona), à 2380 m d'altitude. Désolé pour l'oubli.

 

Contribution de daniel.ventard, daniel.ventard@libertysurf.fr, "Re: Tichodrome", 14 Jun 2001

En juillet, je vois un ou deux tichodromes, sur les via ferrata de l'Argentière ou dans la vallée du Fournel... Mais je suis en vacances et mon stylo également.
Promis, je noterai cette année, si je les vois !

 

Contribution de Stéphane BOITEL, sboitel@noos.fr, "Re: Tichodrome", 14 Jun 2001

Pour moi un individu en août 2000 dans le Queyras, secteur nord-est du parc (cf. "Ou voir les Oiseaux en France") sur la falaise que longe le GR.
Stéphane BOITEL
http://stephane.boitel.free.fr
Paris 11ème

 

question de Pierre Marchand, , "Tichodrome", 14 Jun 2001

En parcourant les archives thématiques, on constate que nous n'avons pas vu de Tichodrome échelette (Tichodromus muraria) depuis octobre 1999. C'est la date du dernier enregistrement, et ce fut dans le Vercors grâce à D. Godreau.

La page du Tichodrome ne fait mention que d'une seule observation à la date du 23 mars 1998.
Le nombre d'observations est-il anormalement bas?

Rien que pour alimenter la page du Tichodrome, pourrait-on signaler une observation récente?
(Circonstances, lieu)

Même en déplacement?
j'ai eu l'occasion d'en voir un individu dans le Périgord à Domme en mars/avril.

 

contribution de <emmanuel.hiriart@wanadoo.fr>, "tichodrome", 23 Mars 1998

Le message vient un peu tard mais c'est difficile d'être à la fois connecté et sur le terrain : samedi un tichodrome arpentait avec ardeur les murs de l'église des Eyzies de Tayac (24). Qui sait? il attend peut-être encore des amateurs intéressés.

Emmanuel Hiriart

retour