archives du forum de discussion « Ornithologie »

Ibis sacré

Threskiornis aethiopicus
et

Ibis chauve

Geronticus eremita

 

Contribution de Couët, "ibis sacré à Sorques puis au Carreau-Franc", 30 Aug 2003

En général tu peux les approcher suffisament pour lire un éventuel baguage couleur. Une bague métal plus une couleur à une patte, et deux bague couleur à l'autre. Nombreux Ibis viennent de Loire Atlantique, et nombreu sont bagué.

Si tu peux me donné le code couleur je pourrais surement te dire d'où viennent tes individus.

Romain (44)

 

Contribution de Paul MIGUET, "ibis sacré à Sorques puis au Carreau-Franc", 30 Aug 2003

* J'ai observé un ibis sacré depuis le premier observatoire de Sorques (77-seine et Marne) sur les îlots les plus proches le mardi 26 août 2003 entre 19h15 et 20h15.
* 2 jour plus tard, le jeudi 28 lors de mon passage à la réserve du Carreau-Franc (77-seine et Marne) , je fait le même observation.

--> Je passe régulièrement dans ces deux endroits, mais jamais je n'avais vu d'ibis... Quelqu'un sait-il d'où ils viennnent (/il vient) (parc animalier je pense) et si leur présence dans ces deux endroît est récente ?

Toutes mes observations :

* mardi 26 août 2003 en plaine Sorques de 18h45 à 20h00 ; soleil

...?

* jeudi 28 août 2003 au Carreau-Franc de 18h35 à 19h15 ; nuageux

...?

 

Contribution de Yann, "Re : oiseau inconnu", 15 Jul 2003

Cette population d'Ibis sacré est dite férale. En 1976, le parc zoologique de Branféré (Morbihan / Bretagne) en a introduit dans son enceinte, mais, laissés en liberté, ces oiseaux sont allés se promener à droite à gauche à mesure que la colonie du parc grandissait. Elle niche à l'état sauvage depuis 1993 au Lac de Grand-Lieu avec sans doute 40-50 couples actuellement. Dans le Morbihan, il fréquente surtout l'est du département : 550 au dortoir du Castell / Le Tour-du-Parc le 08/09/02 (source Ar Vran 56). L'espèce a déjà été noté très loin de la région, jusqu'aux Pays-Bas, mais sûrement plus loin aussi.
Yann
Morbihan

 

Contribution de André Boussard , "IBIS CHAUVES DE BIRECICK (Turquie)" , 9 Jul 2002

Je croyais que les oiseaux etaient recaptures et enfermes chaque hiver ???

Les guides turques ont bien évoqué l'existence d'une migration régulière.Celle ci est d'ailleurs confirmée sur le DVD "Guide to all the birds of Europe" édité en 2000 par Birdguides (Jack House.Ewden,Sheffield S36 - 4 ZA,United Kingdom) dont le site est
http://www.birdguides.com .
Au chapitre "Migration" il est écrit :"La population turque a coutume de passer l'hiver en Ethiopie et possiblement au Yemen...."

 

Contribution de Alain Fossé , "Re: Ibis chauves de Birecik (Turquie)" , 09 Jul 2002

> Localement , les gardiens du site nous ont dit que la migration s'effectuait
> normalement mais que la colonie était stationnaire.

Je croyais que les oiseaux etaient recaptures et enfermes chaque hiver ???
Alain Fossé, LPO Anjou, Maine-et-Loire, France

 

Contribution de André Boussard , "Ibis chauve en Syrie" , 9 Jul 2002

> 'Extinct' Ibis breeding in Syria 08/07/02
> Cambridge, UK, 8th July 2002 - A new colony of critically endangered
> Northern Bald Ibises has been discovered in an Al Badia (desertic steppe)
> area of central Syria, BirdLife International announced today. [1,2]. The
> small colony contains three pairs which were discovered incubating eggs,
> and a seventh adult.

> Un peu d'espoir pour l'Ibis chauve avec la redécouverte d'une petite
> colonie (trois nid) en Syrie.  On croyait la population nicheuse d'Asie
> mineure éteinte mais des oiseaux avaient été observés le long de la mer
> rouge et du golfe persique.  On sait maintenant d'où ils peuvent provenir.
> Des mesures de protection ont été prises immédiatement.

Il n'est pas exact d'écrire que la colonie d'Ibis Chauves de Birecick , sur l'Euphrate , en Turquie s'est éteinte en 1989 .Certes, un programme du WWF a permis d'aider à son maintien, mais en avril 2001, j'ai pu constater :

Localement , les gardiens du site nous ont dit que la migration s'effectuait normalement mais que la colonie était stationnaire.

 

Contribution de Bernard Couturaud , "Ibis sacré en Charente-Maritime" , 10 Dec 2001

Deux observations qui m'ont plus que surpris : en juillet 2 ibis sacrés, puis 3 fin novembre, sur la marais de Saint Augustin, au sud de Rochefort sur Mer (17). Les 3 individus se nourrissaient à terre au milieu des aigrettes et autres hérons, pas très farouches ils se laissent approcher à 50 m et s'envolent lentement pour se reposer un peu plus loin, oiseaux magnifiques aussi bien en vol que posés.
Mon guide un peu ancien ( 1973 ! ) indique "hote très rare de la Caspienne", mais les choses ont bien évolué. Renseignement pris sur la liste ornithologie il doit s'agir d'échappés d'un parc zoologique du Morbihan. Vu la distance ils ne rentrent sûrement pas chaque soir au dortoir initial du parc, ce sont donc des individus qui se sont adaptés et vivent sans intervention humaine.
Vu leur taille et leur comportement ils ne peuvent échapper à l'observation des amateurs. Quelqu'un peut-il confirmer ?

 

Contribution de Bernard oisilly , "Ibis sacrés ?" , 1 Nov 2001

J'ai observé deux ibis sacrés en compagnie de cormorans sur le "lac des Maillys" en Bourgogne, près d'Auxonne. Est-ce courant?

 

Contribution de Cyrille DELIRY , "Re: L'ibis sacré, oiseau bien de chez nous ?" , 27 Jul 2001

Dans un e-mail daté du 27/07/01 22:42:33 Paris, Madrid (heure d'été), 
rlevaillan@aol.com a écrit :
Peut-on s'attendre à ce qu'un jour cet oiseau soit considéré comme "local", > au même titre que le faisan de Colchide, par exemple ? Aujourd'hui, je ne > pense pas qu'il le soit, car il n'apparait pas dans les guides (là je > m'avance un peu, disons qu'il n'apparait pas dans le Jonsson, au moins).

Ah ! Si ce sont les guides qui font l'acclimatation des espèces férales... où on va mes bons ornis... Je me souviens de la nidification de la Sarcelle marbrée dans tout bon guide ornitho des années 1980 en Camargue, et encore dans les années 1990 pour plusieurs. Au fait les Cigognes noires ne nichent pas encore en France continentale, ni même le Balbuzard ou l'Elanion blanc...
les Guides ornithologiques portent leur nom correctement, ils guident les observateurs, toutefois restons critiques, guider ce n'est pas obligatoirement dire les faits, mais souvent formuler des hypothèses sur les possibilités de... Quant au Faisan de Colchide voici plus de 15 siècle qu'il est acclimaté, heureusement celà se sait enfin. Laissons les guides guider et les faits effectuer.
Salutations du GPS ;-)

Cyrille DELIRY
Histoires Naturelles du Grand Père Soulcie

 

Contribution de saint-marc, jlsm_A_club-internet.fr, "Re: L'ibis sacré", 21 Jul 2001

Peut-on s'attendre à ce qu'un jour cet oiseau soit considéré comme "local", au même titre que le faisan de Colchide, par exemple ?
Aujourd'hui, je ne pense pas qu'il le soit, car il n'apparait pas dans le Jonsson

Dans "L'Inventaire des Oiseaux de France", l'Ibis sacré, Threskiornis aethiopicus, est catalogué dans la catégorie "C"...

"".../...  La catégorie "C" rassemble à la fois:
- les espèces introduites ou échappées de captivité en France
métropolitaine depuis plusieurs années, qui ont fait souche et
qui s'y maintiennent par leur propre reproduction en milieu naturel,
sans apport supplémentaire d'origine humaine;

- les espèces introduites ou échappées de captivité hors de France,
qui répondent aux mêmes critères, et qui sont observées en France
lors de leurs déplacements spontanés.

Les espèces des catégories "A, B et C" forment la "Liste des oiseaux de France".  .../...""


L'Ibis falcinelle, Plegadis falcinellus, quant à lui,
comme ton pote de Colchide, Phasianus colchicus,
est classé dans la catégorie "A":

"".../...  la catégorie "A" rassemble les espèces présentes à l'état sauvage
en France métropolitaine, y compris la frange maritime (Zone
économique exclusive) depuis 1950, et dont l'origine naturelle ne fait
pas de doute, au moins pour un individu;  .../...""

La catégorie "B" accueille

"".../...  les espèces notées à l'état sauvage sur la même aire
géographique, mais qui n'ont pas été revues depuis 1950;  .../...""

tels l'Aigle ibérique, Aquila adalberti, ou
la Frégate superbe, Fregata magnificens...

L'inventaire des oiseaux de France- Avifaune de la France métropolitaine. Philippe J. Dubois, Pierre Le Maréchal, Georges Olioso, Pierre Yésou Editions Nathan
ISBN : 2.09.260674-3

 

Contribution de Renan Levaillant , rlevaillan@aol.com, "L'ibis sacré", 20 Jul 2001

J'ai observé à plusieurs reprises les ibis sacrés dans la Grande Brière (44). Il parait que l'origine de ce contingent, désormais très conséquent, d'oiseaux d'origine africaine est l'évasion, déjà assez ancienne, d'individus d'un zoo voisin (Branféré ?..)

En parcourant le coin des branchés de L'Oiseau Magazine, on constate que ces fascinants volatiles sont observés en plusieurs endroits de la côte atlantique (Bretagne, Pays de Loire, voire Vendée). Son acclimatation semble parfaite.

Peut-on s'attendre à ce qu'un jour cet oiseau soit considéré comme "local", au même titre que le faisan de Colchide, par exemple ? Aujourd'hui, je ne pense pas qu'il le soit, car il n'apparait pas dans les guides (là je m'avance un peu, disons qu'il n'apparait pas dans le Jonsson, au moins).

 

réponse de "Francis Desjardins" <fdesjard@club-internet.fr>, "Re: Ibis sacré en Lorraine", 28 mars 1999

Le même jour, un Ibis sacré est arrivé au lac du Der dans un vol de Grues cendrées. A propos de Grues, il en reste environ 500 au lac du Der. Nombre important en cette fin du mois de mars.

 

contribution de "François THOMMES" <f.thommes@ac-nancy-metz.fr>, "Ibis sacré en Lorraine", 24 mars 1999

Un Ibis sacré a été observé par une adhérente LPO (Bernadette Guichard) dans une prairie humide en bordure du fleuve Meuse à Pouilly sur Meuse (France) le 22/03/99 en fin d'après-midi.

Il n'a pas été revu depuis malgré les recherches.

 

contribution de Pierre Marchand < >, "Golfe du Morbihan", 20 mars 1999

Sur les Ibis Sacrés: Quelques 500 Ibis sacrés vivent en liberté dans le très beau parc zoologique de Branféré qui possède beaucoup d'oiseaux paléarctiques très intéressants. Ce parc est à 30km à l'est du golfe. On retrouve donc ces ibis un peu partout dans la journée en compagnie de Spatules blanches et d'Aigrettes garzettes. Les ibis reviennent dormir au parc vers 18 heures en mars.

Cet oiseau, jadis abondant en Egypte, y a maintenant disparu. Pour le tournage d'un film au pays des pharaons, une dizaine d'oiseaux avaient été transportés de Bretagne. Ils ont été relâchés sur place sans grand espoir de repeuplement. Dix oiseaux, ce n'est pas assez.

L'Ibis sacré est un grand et très bel oiseau. Il évoque un héron cendré en vol. Blanc, tête noire tendue en vol. Longueur: 70cm. Env: 120cm.

 

réponse de Dominique Py <Dominique.Py@irisa.fr>, "Re: Flamants roses", 5 janvier 1999

L'Oiseau Magazine (encore lui) a consacré un article à ces ibis dans le no 40.

Ils sont arrivés au Parc de Branféré entre 75 et 77. Comme ils ne sont pas éjointés, ils ont commencé à faire des escapades dans les environs mais en rentrant le soir bien sagement. Puis, ils se sont enhardis jusqu'à franchir la Loire et arriver au Lac de Grand-Lieu où ils ont commencé à se reproduire (20 couples nicheurs en 93, 45 en 94, 80 en 95).

Mais l'hiver, ces mêmes oiseaux reviennent à Branféré où ils sont nourris : il semble qu'ils ne trouveraient pas dans le milieu naturel suffisamment de nourriture en hiver, ou du moins que le pouvoir attractif du site de Branféré est le plus fort en cette période.

 

réponse de Pierre-Yves Bodart <pybodart@toyota.be>, "RE: Ibis sacré du Morbihan", 4 janvier 1999

En effet, lors d'un séjour à Vannes il y a deux ans, j'ai eu l'occasion de les observer à de multiples reprises (en vol & dans les vasières du Golfe) mais je ne suis pas au fait de l'évolution 'incontrôlée' de l'espèce.

 

question de Nicolas.Wienders@ifremer.fr, "RE: flamant", 4 janvier 1999

-> Pour citer un autre exemple d'oiseau exotique qui s'est échappé et se reproduit librement

Et les ibis sacrés du morbihan...?

 

retour